Facéties saison 9 ( 46 )


Facéties saison 9
épisode 46

Tandis que c’est la pagaille à l’université de magie, les souris et le rat organisent une cellule de crise, afin d’éviter que les Sages ne reprennent le pouvoir à Convoitise. Rose convoque tous ses amis à rejoindre la réunion, pour s’unir et protéger les territoires. Fleur contacte le lézard du Midi, qui va pouvoir mettre son vaste domaine à leur disposition. A Convoitise, ses ressources étant presque illimitées, il va pouvoir fournir un support financier appréciable. De son côté, Ramoli est parti se renseigner auprès de ses contacts dans les bas quartiers de la cité de Convoitise. Avec tout cela, ils devraient pouvoir maintenir en échec les Sages. Ensuite Rose a prévu de conférer avec le Grand Mage, pour savoir ce qu’il a prévu comme riposte au cas où les Sages investiraient à nouveau Convoitise.

Facéties saison 9 ( 45 )


Facéties saison 9
épisode 45

A l’université de magie, parmi les étudiants et les professeurs effarés, certains se voient recouverts de poudres colorées et ne parviennent pas à s’en défaire, ce qui les désignent comme Sages. Tout peinturlurés, ils sont conduits dans une salle sécurisée, mais certains ne se laissent pas capturer et parviennent à s’enfuir. Les prisonniers seront interrogés ultérieurement, mais pour le moment, il faut sécuriser l’académie avant de se lancer à la poursuite des fuyards. Le Grand Mage rassemble les membres les plus éminents de son équipe d’enchanteurs, afin d’organiser la suite des évènements. Tout d’abord, il doit faire ramener le calme dans l’établissement. Il fait réunir tous les élèves dans le réfectoire, puis il les fait placer sous la surveillance de deux professeurs par classe. Ensuite, il envoie chercher les souris et le rat dans leurs chambres, se doutant qu’ils ont profité de la panique pour s’éclipser. Et finalement, il planifie une réunion, pour préparer une riposte et contrôler les entrées à l’université et dans les rues de Convoitise.
Pendant ce temps, les souris et le rat sont parvenus à rentrer à leur hôtel en toute sécurité. Ils se regroupent dans la suite de Rose et lancent des sortilèges de protection tout autour de leur domaine.

Facéties saison 9 ( 44 )


Facéties saison 9
épisode 44

Ignorant ce qui se tramait sous son nez, le Grand Mage donnait un cours tardif dans son salon privé. Entouré de ses étudiants les plus prometteurs, il prodiguait ses connaissances en matière de sortilèges spéciaux, lorsqu’une brusque explosion retentit à proximité. Tous de bondir hors de leurs confortables sièges, et de se précipiter vers la porte. Tandis que le tintamarre continuait à sévir, les étudiants et les professeurs commençaient à se déverser dans les couloirs de l’université. Subitement des nuées de poudres colorées envahirent les allées encombrées d’élèves terrorisés. De-ci, de-là, les poudres se déposaient sur des individus sélectionnés. Survolant les foules affolées, de grandes banderoles avertissent que les poudres allaient fondre sur les Sages camouflés parmi les élèves et les professeurs.

Le champion des clous


Le champion des clous

Dans une petite ville bordant une forêt millénaire, un groupe d’ados s’adonnait à son sport favori, arracher les clous à portée de mains, afin de les distribuer généreusement sur l’unique route du village. Bien que le maire ait fait plusieurs fait appel à la responsabilité civile de ses concitoyens, aucun changement n’est survenu et les véhicules continuent à crever en empruntant l’avenue. Ce qu’ignorent les adultes occupés par leurs vies mouvementées, c’est que chaque année, un nouveau champion des clous est désigné. Un malicieux lutin à lancé un sortilège sur la ville qui empêche les adultes de se souvenir de leur ancienne vie de délinquant. Ce qui fait qu’à leur majorité, aucun membre de la communauté n’a le souvenir de leur implication à l’enrichissement du garagiste du bourg. Le seul problème est que la ville commence à s’étendre et des citadins commencent à investir ce petit village pas si tranquille, et que l’arbre creux du bout de la grande rue pompeusement surnommé « l’Avenue », est menacé de déracinement. Ce qui risque fort de perturber ce si paisible petit village.
Les nouveaux arrivants commencent à s’impatienter, et exigent que le maire, monsieur Rangeur, agisse contre ces malfaiteurs qui abîment leurs véhicules.
Sous la contrainte, monsieur le maire fait installer un commissariat à l’orée du vieux bois. Seulement, le vieux bois est le domicile du lutin qui n’apprécie pas ses nouveaux voisins.
Sous le couvert de sa magie, le lutin s’immisce dans le commissariat déguisé en policier et se familiarise avec ses nouveaux camarades. Sans le savoir, le lutin qui se camoufle sous les traits de Guy Complaire se fait même quelques amis et commence à s’intégrer dans la petite communauté. Il ne peut s’empêcher de faire quelques blagues bon enfant, mais ne s’éloigne pas de sa stratégie; qui consiste à se débarrasser au plus vite des gêneurs qui envahissent son territoire.
Petit à petit, Guy apprend à connaître les enfants du quartier où il a élu domicile sous sa couverture d’être humain. Le village commence à accroître au grand dam du lutin qui voit d’un très mauvais oeil de nouveaux arrivants s’installer. Comme la place manque de plus en plus le maire décide de faire agrandir le village et fait ajouter une rue perpendiculaire à l’Avenue. Pour se faire, il fait creuser une tranchée dans le champs du vieux Corbac décédé l’année passée sans héritier, et laissant ainsi son champs à la communauté. Le maire organise une réunion afin de déterminer le nombre de maison à y faire construire. Tous les gens importants du village s’y rendent et donnent leur avis sur la disposition des nouveaux aménagements de la commune. Mais monsieur le maire a fait venir un architecte et compte bien améliorer son village. De loin, le lutin observe ces changements et cherche un moyen de stopper les transformations, avant qu’elles ne deviennent incontournables.
Pendant ce temps, le pneus continuent à se faire éclater sans que personne ne trouve de responsable, et ce malgré la vigilance des patrouilles de police le long de l’Avenue.
Finalement, les travaux commencent et les pelleteuses commencent à creuser le champs. Une tranchée apparaît peu à peu, mais elle se heurte à un petit groupe d’enfants qui cherchent à préserver le vieux chêne qui jouxte le vieille forêt et qui risque d’être abîmé par l’avancement du chantier.
Au bout d’interminables tergiversations, il est décidé de déplacer l’arbre vers la place du village.
Mais au moment où l’arbre est déplacé, un coffret tombe d’un creux à la base du chêne. En touchant le sol, le coffret s’ouvre révélant ses plus sombres secrets. C’est à cet instant précis que le mystère des pneus se dévoile, révélant le nom des champions du village. Soigneusement inscrit dans un cahier à l’encre rouge, une très longue liste de nom,rougit des pages et des pages, rendant le souvenir de leurs actes aux anciens comme aux jeunes adultes de la commune. Et démasquant le déguisement du lutin qui apparaît pour la première fois devant les villageois ébahis.
Les noms contenus dans le cahier, comprennent les personnes les plus influentes de la contrées, ainsi qu’au moins un membre de la plupart des familles de la région. Le nom des champions par années des perforeurs de pneus.
Enfermé dans une des cellule du commissariat, le lutin se demande comment sa magie ne peut le faire évader, tandis qu’un tribunal se met en place dans la salle des fêtes.
Après maints échanges, les villageois finissent par comprendre que tous sont coupables d’un méfait commun encouragés par la malice du lutin. Mais comme Guy s’est fait une place honorable au sein de la communauté et qu’il n’est pas si mauvais, il est décidé de l’éduquer et tout en le maintenant sous surveillance, de le laisser habiter dans le village. Après tout, ce n’est pas tout les villages qui peuvent s’enorgueillir de posséder un lutin.

Facéties saison 9 ( 43 )


Facéties saison 9
épisode 43

Tard dans la soirée, trois silhouettes se faufilent dans les couloirs de l’université de magie. Les souris et le rat ont rendez-vous devant la bibliothèque, qui devrait être déserte à cette heure. Lorsqu’ils arrivent devant la pièce, une lueur filtre à sous la porte. Ils s’en éloignent précautionneusement et descendent les escaliers plongés dans l’obscurité. Tout doucement, ils inspectent la porte d’entrée qui est certainement truffée d’alarmes magiques. Ils tournent donc à l’angle du grand hall et bifurquent jusqu’aux toilettes des femmes. Ils en poussent la porte et entrent à l’intérieur. Rose s’aventure à sortir une boule de lumière qui illumine aussitôt l’endroit exigu. Ils sursautent devant leurs reflets mouvants et s’avancent vers le fond des sanitaires. Là, Ramoli extirpe un miroir et le fait grandir; puis il lance des sortilèges afin de pouvoir traverser la glace sans éveiller les protections magiques de l’université. Fleur renifle le miroir et estime qu’elle peut traverser en toute quiétude. Elle est suivie de près par ses deux acolytes. Dès qu’ils sont passés de l’autre côté, un tintamarre retentit dans tout le bâtiment.

Facéties saison 9 ( 42 )


Facéties saison 9
épisode 42

Après un plantureux repas, Rose et ses amis se regroupent dans une petite salle d’étude, déserte à cette heure. Avec des airs de conspirateurs, ils y échangent les informations qu’ils ont recueillis dans la journée. Mais ce qui en découle c’est qu’il y aurait des espions Sages à l’intérieur de l’université, ils ne s’y trouvent donc pas à l’abri malgré ce que pense le Grand Mage. Mais s’ils décident de quitter les lieux, il faut qu’ils s’arrangent pour prévenir les Mages du danger. Fleur pense à un petit sortilège tout simple qu’elle avait concocté un jour pour l’anniversaire du lézard du Midi. Elle en fait part à Rose et à Ramoli et en exécute un miniature afin de le leur montrer. L’explosion de couleurs les fait reculer, heureusement que Fleur n’y a pas inclus d’effets sonores. En rejoignant leurs chambres respectives, ils positionnent les sortilèges et les programment pour se déclencher à l’heure prévue. Toute l’académie va résonner longtemps de leur avertissement, mais cela leur procurera une très bonne diversion lors de leur évasion.

Facéties saison 9 ( 41 )


Facéties saison 9
épisode 41

Assise à une table en retrait, Fleur examine les Mages assis à leurs place, en attendant que ses amis arrivent. C’est ainsi qu’elle remarque qu’une bande de jeunes étudiants se tient un peu en retrait dans un coin sombre de l’immense réfectoire. A la dérobée, elle les observe et fouille dans ses poches à la recherche d’un minuscule gadget espion qu’a confectionné Ramoli lors d’une de leurs escales précédentes. Le plus naturellement du monde, elle pose la petite bille sur la table et lui murmure ses instructions. Sans un bruit, la bille disparaît entre ses mains et elle n’a plus qu’à lancer l’enregistreur miniature situé sur la bague de son majeur droit. Chacune de ses bagues a une utilité bien précise en dehors de leur parure. Enfin Rose fait son apparition, en grande conversation avec le Grand Mage. Puis c’est au tour du rat d’apparaître escorté par deux jeunes Mages. Sur des dessertes surchargées, des plats fumants et odorants parcourent la cantine, certainement mus par magie.

Facéties saison 9 ( 40 )


Facéties saison 9
épisode 40

Ce qu’il faut savoir de Ramoli c’est qu’il est très actif, lorsqu’il s’agit de faire des profits rapides et qu’il n’apprécierait pas que l’on y mette un terme. Dans les pages du grimoire il cherche des charmes de protection et d’évasion, mais ne trouve pas ce qui pourrait lui être utile. Le rat espère donc que Rose sera plus chanceuse que lui. D’ailleurs il entend des pas dans le couloir et suppose que cela annonce son retour. Il se lève et range le livre précieux dans sa poche, juste à temps. Un Mage frappe à sa porte et entre sans y avoir été invité. Haussant un sourcil soupçonneux, le Mage lui indique de le suivre. Prenant son air le plus innocent, Ramoli escorte le Mage jusqu’à une grande salle bruyante, où sont assis beaucoup de Mage et d’étudiants. C’est à ce moment qu’il se rend compte qu’il a faim et que c’est l’heure de manger.

Facéties saison 9 ( 39 )


Facéties saison 9
épisode 39

Pendant que Rose tente d’obtenir plus d’autonomie auprès du Grand Mage, dans une copie du grimoire des Sage, Ramoli recherche tout les moyens d’évasion qu’il peut trouver. De son côté, Fleur aiguise ses charmes sur les jeunes recrues au cas où ils auraient besoin d’une diversion. D’après ce qu’elle a appris à leur contact, ils sont célèbres à l’académie de magie. Cependant, cela ne va pas leur servir s’ils comptent s’esquiver en douce.
Mais revenons-en à Rose qui essaye tant bien que mal de refuser l’aide proposé sans grand succès. Tout en sachant que le rat est certainement en train de fomenter toute une série de stratagèmes, elle insiste vainement, et finit par s’abstenir de tout commentaire, laissant croire au chef des Mages qu’elle abdique.
Perdu dans les pages de son grimoire, Ramoli se demande si les Mages ont déjà mis le nez dans ses petites affaires malodorantes, ou s’ils ne savent encore rien des ses magouilles avec les clubs privés de la ville basse.

Facéties saison 9 ( 38 )


Facéties saison 9
épisode 38

Après maintes négociations avec le Mage qui garde leurs quartiers, Rose finit par obtenir gain de cause et peut se rendre auprès du Grand Mage, afin de trouver un moyen d’obtenir plus de souplesse durant leur captivité et peut-être même la possibilité de quitter l’université de la magie. Prétextant le besoin de régler des affaires urgentes, la souris cherche ses mots pendant que le Grand Mage s’installe à son bureau. Ses longs cheveux blancs scintillent de magie quand il s’adresse à Rose pour lui exposer la raison de leur présence à l’université. Il lui affirme qu’ils ne sont pas prisonniers mais que s’ils s’absentent de l’école, il serait bon que non seulement ils soient accompagnés, mais qu’ils portent des sceaux protecteurs que les anciens Mages sont en train d’enchanter pour eux, afin de les protéger contre les sortilèges des Sages. Le Grand Mage l’informe qu’il ne sait pas encore pourquoi elle et ses amis sont possesseurs de magie originel, mais il compte bien élucider ce mystère avec leur aide. Ce qui lui importe pour le moment, c’est de les mettre à l’abri et l’université est le meilleur endroit pour ça.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !