Des mots une histoire 46


Des mots une histoire 46

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après les mots imposés pour l’édition 45 du jeu Des mots, une histoire sont :

patine – salariat – remorque – regard – poix – exécution – rompre – panais – plaisir – savoir – paix – couperet – jardin – feuille – macramé – horticulture – sens – repassage – chausson – soupir – automne – ensevelir – opiniâtre


Le condamné

 

En automne, il n’y a pas que les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle. Les têtes aussi, elles sont rompues par le couperet du bourreau. Après une exécution, les spectateurs se rendent au bistro ensevelir le souvenir du spectacle dans un silence opiniâtre.
Puis, la patine des minutes écoulées ramène la paix à leur âmes et ils commandent leur repas. Au menu une soupe aux panais, que les clients absorbent en poussant de grands soupirs.
Ensuite chacun retourne à ses activités coutumières. La Yvonne va s’acquitter de son repassage chez la mère Rosier. Le père Gérin s’en va ravauder ses filets, au passage il renverse un vieux pot de poix et râle à n’en plus finir. La Margot s’enfile dans ses chaussons avec un plaisir certain, ravie du confort qu’elle y retrouve, s’assoit dans son fauteuil favori et s’empare de son livre de savoir préféré.
Juché sur une remorque de tracteur, un travailleur harangue la foule à propos d’un salariat, bluff imposé par des employeurs malhonnêtes. Pas un regard n’effleure le pauvre hère qui s’acharne à hurler dans le néant. Dans une classe, un élève appliqué s’échine sur son macramé, tandis que le nez à la fenêtre, son voisin admire un jardin à l’horticulture savante, il imagine s’y promener les sens embaumés de merveilles, mais la maîtresse l’a repéré et interrompt sa flânerie.
Voilà quelques petites choses que ne pourra plus jamais vivre notre condamné.

12 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. covix
    Nov 17, 2011 @ 21:59:13

    Bonsoir Cériat,
    c’est sur que le condamné ne peu plus contempler la vie dans tous ses états.
    Rue de la Roquette à Paris, quatre emplacement différents sur le sol indiquent le lieu ou ce trouvait la Guillotine devant l’ex prison de la Roquette.
    Bonne soirée
    @mitié

    Réponse

  2. Gwenaëlle
    Nov 18, 2011 @ 08:45:28

    Un texte « sur le vif », comme une mosaïque, avec une utilisation judicieuse des mots, qui étaient plutôt « disparates » pour cette session…

    Réponse

  3. Olivia Billington
    Nov 18, 2011 @ 11:30:03

    Wow, il est dur ce texte !
    Texte peut-être rédigé dans la souffrance, mais on ne remarque pas les mots imposés.

    Réponse

  4. Pierrot Bâton
    Nov 19, 2011 @ 19:49:13

    Ben dis-donc! ça calme!!!

    Réponse

  5. Soene
    Nov 19, 2011 @ 20:55:55

    Ton texte m’a fait penser à un enterrement ou à une corrida. Un même sujet, la mort…
    La scène est bien campée et criante de vraissemblance !
    Bon dimanche

    Réponse

  6. Valentyne
    Nov 21, 2011 @ 22:04:13

    Terrible cette évocation de la peine capitale . Comment retourner à ses occupations après avoir assisté à cela ? Enfin autres temps ……

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :