Des mots une histoire 47


Des mots une histoire 47

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots imposés pour l’édition 47 du jeu Des mots, une histoire sont : romance – aveugle – randonnée – faim – espoir – méthode – amplitude – four – esquisse – abyssal(e) – douceur – dramatique – armature – fraîche – retour – tentation – péché – respect – virevolter – agacé – enthousiasme – retard

Retard

Ce matin je suis en retard, j’ai raté mon bus et comme d’habitude, le train ne m’attendra pas. J’ai cependant bon espoir de trouver sur ma route un aimable automobiliste et de solliciter le co-voiturage. Ma méthode pour faire du stop est assez particulière. Je me campe au milieu de la chaussée et je gesticule les bras haut levés. Je ne suis pas complètement maboule, je me positionne après un dos d’âne où un feu, jamais après un virage en épingle. A la fraîche, j’aime la douceur du jour qui s’éveille. L’amplitude de mes gestes en a agacé plus d’un, mais parfois un gentil homme s’arrête et j’esquisse alors mon plus large sourire. Une fois, lors d’une de mes fameuses randonnées, l’un d’entre eux conduisait une voiture de rallye rouge cerise. J’ai embarqué à bord et c’est avec enthousiasme que l’engin a virevolté sur le gravier avant de foncer à tombeau ouvert jusqu’au virage, qu’il a englouti à grande vitesse, je me suis d’ailleurs cogné la tête contre l’armature rigide de la coque. « Péché d’orgueil », tel est le nom que j’ai donné au véhicule. La course aveugle nous menait sur d’abyssales voies et la tentation me prit de hurler de terreur. Je n’en fis rien de peur d’une dramatique conclusion à notre virée. Toutefois, cette équipée se termina bien et c’est échevelée que je sortis de ce four aux émotions. Non pas que j’ai vécu une véritable romance avec le bolide, mais j’en ai gardé un profond respect et me tiens désormais à bonne distance de ces engins de mort. De retour dans mes pénates, je repense à cette folle journée et m’en amuse à présent. Bon ben, je meurs de faim, moi !

27 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Valentyne
    Nov 23, 2011 @ 23:00:28

    Bon appétit alors ! Les émotions ça creuse 🙂

    Réponse

  2. covix
    Nov 24, 2011 @ 20:34:50

    Bonsoir Ceriat,
    excellent, un texte qui roule sur la piste aussi vite que le bolide…
    Bonne soirée
    @mitié

    Réponse

  3. Rétrolien: Tes mains dans les miennes XI | Désir d'histoires – Olivia Billington
  4. Gwenaëlle
    Nov 25, 2011 @ 10:16:55

    Avec un tel bolide, pas besoin de payer son ticket d’entrée à Disneyglande! Ton texte est aussi rapide et efficace que la voiture mais ça ne donne que moyennement l’envie de faire du stop… 😉

    Réponse

  5. Mind The Gap
    Nov 25, 2011 @ 11:30:07

    C’est expédié comme une montée en puissance du bolide rouge. D’ailleurs pourquoi associe-t-on souvent le rouge à la vitesse?

    Réponse

  6. Olivia Billington
    Nov 25, 2011 @ 11:51:28

    Je n’ai jamais fait de stop et cela ne me donne pas envie ! 😆 Ce n’est pas ici que nous pourrions agir comme ton personnage… 😉

    Réponse

  7. Asphodèle
    Nov 25, 2011 @ 12:50:09

    Ca ne t’a pas coupé l’appétit, c’est déjà ça ! Excellent ce petit texte toujours percutant ! Je crois que rouge et vitesse sont liés à cause de la célèbre marque italienne Fer***ri, non ? C’était une réponse possible pour MTG ! 🙂

    Réponse

    • Ceriat
      Nov 25, 2011 @ 18:14:52

      Merci Asphodèle. Mon appétit se porte bien. 😉 La Fer***ri est une des réponses possible, effectivement. Monsieur F. disait que seul le rouge pouvait habiller ses voitures. 🙂

      Réponse

  8. Pierrot Bâton
    Nov 25, 2011 @ 14:37:15

    T’ es vraiment prête à tout pour t’ ouvrir l’ appétit ….

    Réponse

  9. Jean-Charles
    Nov 25, 2011 @ 19:01:02

    Ah une belle voiture suffit pour faire rêver à condition de ne pas s’éclater la cerise ! Texte mené à tambour battant 😀

    Réponse

  10. Zoé
    Nov 25, 2011 @ 19:43:44

    Après une telle virée, tu as faim ? Je serai incapable d’avaler quoique ce soit !

    Réponse

  11. salveragazzi
    Nov 25, 2011 @ 20:08:19

    Très chouette, bon appétit !
    Emile

    Réponse

  12. Soene
    Nov 25, 2011 @ 20:51:19

    Quelle aventure ! Le tout bien dit en peu de phrases, je me revoyais dans le désert, à l’arrière d’un 4 x 4, me tapant la tête à chaque bosse !
    Moi, je rate le train et le bus, mais je ne fais jamais de stop au milieu de la rue !
    Bon week-end

    Réponse

  13. Lilou
    Nov 26, 2011 @ 06:08:52

    j’aurai dû prendre ton bolide pour faire mes réponses à tous. J’ai un escargot dans la tête mais je ferai bien un peu de stop. Ton histoire vit à cent à l’heure.
    Allez à tantôt
    Lilou

    Réponse

    • Ceriat
      Nov 26, 2011 @ 11:56:26

      Merci Lilou. 🙂 Tu passes prendre mon bolide quand tu veux, je te le prête volontiers. 😉 Mais non, tu n’as pas d’escargot dans la tête, moi aussi ça me prends du temps de faire mes réponses. 😉

      Réponse

  14. Aymeline
    Nov 26, 2011 @ 15:09:29

    voilà un texte qui met le turbo 🙂 bon week-end !

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :