Je vais bien tout va bien !


Une recette originale de Dimadamdom.

Je vais bien, tout va bien ! : http://dimdamdom59.over-blog.com/article-defioz-qui-a-dit-cuisine-a-deux-sous-101796122.html

Publicités

Facéties saison 2 ( 13 )


Facéties saison 2

épisode 13

Mais qui peut bien frapper à sa porte alors que la souris Rose reçoit ses amis à dîner ce soir ? Sa toque en pagaille, elle s’empresse d’aller voir.
Et là, surprise !
Ses amis sont venus plus tôt pour l’aider à préparer le repas. Il y a le rat Ramoli, le lézard du Midi et le lapin Bleu.

Souriant de toutes leurs dents de la stupéfaction de la souris, ils lui tendent l’un une bouteille de vin fin, l’autre des fraises fraîchement cueillies de son jardinet le rat dit qu’il amènera le dessert, mais comme à son accoutumée, il a les mains vides. Mais, qu’est-ce qu’il a encore manigancé ?
Pour occuper ses convives tout en surveillant la cuisson de son ragoût, la souris Rose leur récite sa précieuse recette :

– « Prenez une viande bien tendre, puis faites la revenir rapidement dans une poêle. Ensuite plongez la dans de l’eau frémissante, accompagnée de cinq anis étoilés. Pendant que la viande marine, coupez vos légumes en petits dés et faites les cuire à la vapeur. Au bout d’une demi-heure, ajoutez à votre viande un demi-litre de vin blanc sec, puis laissez mijoter. Dans des feuilles d’aluminium, empaquetez des pommes de terre en robe des champs que vous aurez au préalable piquées de cumin en grains, et
mettez les au four. Dans le faitout, plongez les légumes avec la viande en fin de cuisson . »

Le repas préparé dans la bonne humeur, les amis s’attablent tandis que la souris apporte ses plats.
Ils se régalent, mais au moment du dessert tous se tournent vers le rat qui claque simplement des doigts et un fabuleux moelleux fondant de miel apparait au centre de la table. La souris ajoute une crème légère au chocolat, qui se mariera bien avec le gâteau.

Des mots une histoire 60


Des mots une histoire 60

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots imposés pour la 60ème de Des mots, une histoire sont : myriade – vide – lundi – (saturnale)s – grenouille – bulle – icône – silencieuses – astuce – savoir-vivre – valise – étourderie – soif – plaine – kaléidoscope – (syndérèse) – fièvre – trottoir – renverser – paupière – surprise

La nuit des grenouilles

Comme un lundi vide de sens, j’erre dans les jardins communaux cherchant une des surprises qu’offre parfois la nature. Je déambule au hasard, quand j’aperçois des myriades de grenouilles qui envahissent la plaine jouxtant le grand point d’eau destiné aux promeneurs du dimanche. Dans un kaléidoscopes sonore, elle s’évasent dans toutes les directions sur les herbes coupées ras où sur les chemins habilement dessinés pour le pas perdu. Le savoir-vivre, elles ne connaissent pas, hormis celui des mâles qui produisent leurs énormes bulles dans une fièvre communicative.
Par étourderie, certains se sont déjà accouplés entre-eux au lieu d’attendre les femelles qui battent des paupières avec sensualité. Toutes d’astuce, les silencieuses icônes patientent du haut d’un trottoir, tandis que la soif des mâles se fait de plus en plus pressante. Devant un tel spectacle, il est difficile de ne pas être renversé comme une valise bousculée. Telle une saturnale, les réjouissances dureront probablement toute la nuit et je les laisse à leurs ébats.

Je n’ai pas utilisé syndérèse.

23H de la BD


L’évènement BD du printemps :

( 24 planches en 23h )

23H de la BD : http://www.23hbd.com/

Des mots une histoire 59


Des mots une histoire 59

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

La 59ème récolte de Des mots, une histoire donne ces mots : douleur – narcisse – irénisme – lilas – choix – fiançailles – mensonge(s) – forme – retour – diamant – photophore – tambourinage – branche – reflet – prisme – réitéré(e)(s) – espérance – papillon – souvent – purgatoire – désirable – série – folie – argentier – controverse – peine

Les fiançailles du papillon

Autour d’un photophore, des papillons dansaient l’espérance du printemps qui s’éveillait enfin. Souvent ils célébraient leurs fiançailles ainsi, à moins que ce ne soit au détour d’un narcisse ou d’un lilas. Sous le prisme du soleil, leurs reflets variaient du diamant à l’argent, qui aurait fait rêver n’importe quel argentier. Sans douleur, le choix des formes de leurs parures leur procuraient un irénisme naturel auprès de leurs partenaires potentiels. Ce léger mensonge réitéré sans relâche, leur permettait d’offrir des séries désirables à l’être recherché. Le tambourinage du motif des branches atteignait presque la folie, afin d’hypnotiser la potentielle élue. Après d’interminables controverses et virevoltes, le retour au calme se fit sans peine.

Je n’ai pas utilisé purgatoire.

Facéties saison 2 ( 12 )


Facéties saison 2

épisode 12

Ce matin, la souris Rose range les articles qu’elle s’est procuré chez son ami le lapin Bleu. Puis elle arrange son bouquet de roses odorantes dans le plus beau vase qu’elle possède et l’installe sur la table de son salon.

Elle plonge ses légumes dans l’eau froide pour leur enlever la pellicule de terre qui y adhère encore. Pendant qu’ils pataugent, elle découpe sa viande en petits dés réguliers et les dispose sur un lit de beurre fondu dans la plus ample de ses poêles. Elle les retire rapidement et les pose sur du papier absorbant avant de les placer dans un fait-tout dont l’eau frissonne légèrement. Elle y ajoute cinq anis étoilés, recouvre et laisse mijoter.

Elle essuie ses carottes qu’elle épluche et taille en rondelles. Elle en est là des ses préparatifs quand la sonnette de sa porte tintinnabule…

Des mots une histoire 58


Des mots une histoire 58

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

L’édition 58  » des mots une histoire « , récolte des mots : cacophonie – cochon – grésillementjettaturaaboiement – printemps – cycliste – blessure – amer – signature – mobilisation – promotion – tradition – balcon – héroïne – solitude – écran – tremblement – bredouille – égarement – oral – dévotion – extravagancecopuler – lassitude – virgule – brousse – épuisée

Il y a 28 mots, ce qui veut dire que vous avez le droit d’en mettre un, deux ou trois au choix, de côté.

La cacophonie de la virgule ou la solitude de la brousse

Amère, la virgule bredouille toute seule dans la brousse. Pourquoi, me demandez-vous ? Et bien parce qu’elle en a assez d’entendre les sempiternels aboiements des cochons, alors qu’elle aurait préféré pouvoir profiter de la solitude de son balcon. Malgré l’épais écran de végétation fourni par la forêt, elle n’en peut plus de toute cette cacophonie. Ne lui dites pas que les cochons n’aboient pas. Elle n’en démord pas et maintient que le grésillement qui lui parvient n’est que la dévotion d’une de leurs promotions du printemps. Pour elle, l’extravagance de leurs idolâtries, provoque une réelle blessure, et cette tradition n’est guère mieux qu’un peloton de cyclistes en pleine mobilisation. En plein égarement, elle croit même voir la signature d’une fine moustache traverser son écran, et comme en manque d’héroïne, est en proie aux tremblements. Elle hurle pour masquer le bruit qui la dérange, mais l’oral de son piètre vocal, s’éteint rapidement, et la laisse épuisée. De lassitude, elle décide de porter plainte au grand veneur.

Je n’ai pas utilisé jettatura et copuler.

Facéties saison 2 ( 11 )


Facéties saison 2

épisode 11

Ce matin, la souris Rose part faire ses courses. Comme il lui manque des ingrédients, elle va les acheter dans son épicerie favorite, en bas de chez elle.

L’épicier est un lapin curieux qui lui demande toujours ses recettes pour les cuisiner à sa nombreuse famille. Elle lui remet sa liste, puis se rend chez son fleuriste se procurer un bouquet de roses, tandis que le lapin Bleu prépare sa commande.
Lorsqu’elle revient à l’épicerie, ses articles sont prêts. A sa liste, Elle ajoute une formidable portion de gruyère, sur les conseils avisés de Valentyne. Puis lourdement chargée, elle rentre chez elle.

Des mots une histoire 57


 

Des mots une histoire 57

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots imposés pour l’édition 57 de Des mots, une histoire sont :

automne – nord – chauffeur – ceux-ci – amandier – crayon – page – maison – chantier – ventripotent – azur – philosophie – rubicond – apologie – princesse – rose – bananier – clavier – nid – ruiner – harmonica – coquelicot – magnétique – beurre – comédie

 

La comédie magnétique

 

En automne, le nord s’habille de maisons ventripotentes. Il y fait en effet très froid l’hiver et pour palier à ces rigueurs douloureuses, l’on couvre les nids de pelure de bananiers. Le chantier dure environ un mois. Des chauffeurs spécialisés déposent des sortes de grands crayons roses contenant le coquelicot de pages de bananiers, qui seront appliquées contre les façades tel le beurre sur une tartine dorée. Ceux-ci reviendront enlever les pages au printemps, afin de ne pas ruiner le paysage durant la saison touristique. Alors, se mettra en place la comédie magnétique destinée à attirer les gens. Sous l’azur, des amandiers seront plantés, puis l’apologie de la région sera déclinée sous de grands airs d’harmonicas. Des claviers feront danser de rubicondes princesses, ce qui n’aura rien à voir avec de la philosophie, mais agrémentera les longues soirées étoilées.

Facéties saison 2 ( 10 )


Facéties saison 2

épisode 10

Ce matin, je vais vous parler de la souris rose qui prépare un repas pour ses invités du soir.
Pour une fois, elle s’est levée du bon pied et envisage d’organiser une grande fête avec ses meilleurs amis.

Comme elle s’y est prise un peu au pied levé, la souris a décidé de faire avec ce qu’elle avait dans son garde-manger. Ni une, ni deux, elle vide son réfrigérateur pour en faire l’inventaire et s’aperçoit qu’il lui manque une salade fraîche afin d’harmoniser son repas. Elle vérifie également ses placards et voit qu’il n’y a plus assez de cumin, alors elle fonce remplir un panier de cet ingrédient et ajoute tout un tas d’épices superflues pour son ragoût.
A flâner ainsi dans le magasin, elle a pris du retard. Sera-t-elle prête à temps ?

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !