La puce et le nénuphar 3


La Puce et le Colosse

Le nénuphar géant 3

Subjugué par la bille ensorceleuse, le Colosse écouta les explications du rat avec attention. Puis il décida de le suivre dans les méandres des rues étroites de Convoitise, vers la boutique d’un herboriste qui pourrait peut-être les renseigner.

Ramoli avait commis quelques juteuses affaires avec cet herboriste et avait une très forte envie de voir son jardin merveilleux. C’est les moustaches en émoi que le rat entra dans la boutique.
Méfiant, l’herboriste considéra les deux compères et posa son œil sur le Colosse. Le pauvre homme fut si impressionné par le géant, qu’il le vit avec des mains démesurées. Le Colosse sourit timidement à l’herboriste, mais il lorsqu’il s’aperçut que ses mains prenaient de l’ampleur, il les cacha précipitamment derrière son dos.
L’herboriste produisit un léger sifflement et les mains du Colosse reprirent leur taille initiale.

Il s’excusa auprès du Colosse et lui offrit un élixir, au cas où l’incident se reproduirait. Puis il écouta patiemment leur histoire et leur indiqua un ami collectionneur qui pourrait certainement les aider.

Publicités

Des mots une histoire 66


Des mots une histoire 66

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots récoltés pour la 66ème édition de Des mots, une histoire sont : nuage – moustique – calendrier – burlesque – candide – orage – canaliser – déluge – caresse – antidote – craquant – quatrains – calvitie – briquet – soleil – amadou – hallucinant – genou – foudroyer – mousse – promesse – langue – fesses – colère

Le jardin du père Damien

Les moustiques s’énervent et à travers les nuages, on peut sentir l’ozone se charger d’électricité tel un briquet contre lequel on frotterait de l’amadou, promesse d’une très grande colère. Soudain, l’orage gronde et il va bientôt foudroyer la mousse sur le genou du monde, provocant, comme à son accoutumée, une calvitie burlesque sur le potager du pauvre père Damien. Candide, le maraîcher adresse au ciel des insultes et la promesse de lui montrer ses fesses. Canalisé par un quatrain souverain, un déluge vient à l’inonder en coups de langues acharnées.
Hallucinant, le père Damien se recroqueville et manque de se noyer dans un mètre d’eau. Craquant face à ce calendrier qui s’emmêle les dates, il se dit qu’il devrait trouver un antidote aux maux qui s’acharnent sur son petit terrain, afin que le soleil revienne. Le père Damien pense que quelques caresses pourraient peut-être inverser le processus. Alors il se met à chanter une berceuse, mais le résultat s’avère des plus catastrophiques.

La puce et le nénuphar 2


La Puce et le Colosse

Le nénuphar géant 2

Démuni, le Colosse fit appel à son ami Ramoli. Ils avaient rendez-vous dans un troquet de gare, qu’affectionnait le rat. Le Colosse attendait depuis trois bons quarts-d’heure, quand Ramoli arriva enfin. Sans s’excuser, il prit commande d’une bière mousseuse à souhait.

Le Colosse lui exposa son problème, parce qu’il ne voulait pas simplement trouver un nénuphar géant, mais il en voulait un extraordinaire. Le rat lui proposa de voir avec les magiciens de Convoitise, ils sauraient certainement où trouver la merveille que cherchait son ami. Le Colosse se demanda si le rat n’avait pas perdu la tête, il n’avait jamais entendu parler d’un tel endroit. Voyant sa stupéfaction, Ramoli expliqua qu’il connaissait le passage vers un autre monde magique. Le Colosse s’apprêtait à partir, lorsque que le rat sortit une grosse bille luminescente, qui changeait de couleur. Le rat frotta la bille, qui se mit à fredonner une mélodie inconnue et merveilleuse.

Des mots une histoire 65


Des mots une histoire 65

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots récoltés pour Des mots, une histoire 65 sont : encens – amour – marin – coquinerie – embruns – albinos – baie – ténébreuse – naufrage – pins – affiche – balai – ballon – phare – râler – frocflot(s) – communion – mouette – sel – velours – changement – mammouth – réale – au revoir – chocolat

26 mots, un peut donc être mis de côté !

 

Le radeau et les sirènes

Sous le vol d’une mouette albinos, un radeau se débattait dans les flots tumultueux d’une mer déchaînée. Vestige du naufrage d’une réale, non loin de la baie des amours ténébreuses. Ainsi nommait-on la crique traîtresse d’où les sirènes appelaient les marins pour les jeter sur des rochers tranchants. Masquées par les embruns, elles chantaient de leurs voix de velours- chocolat, jusqu’à la communion avec le navire qui s’en allait, tel un mammouth, froc par dessus tête, se fracasser sur les récifs acérés et tant pis pour l’embarcation et sa cargaison de sel et d’encens qu’il escortait. Sur le galion, on pouvait distinguer le capitaine râler contre le mauvais sort qui le frappait. Dans le lointain, le phare ne pouvait prévenir de telles coquineries. Sous l’éclairage laiteux de la lune, s’offrait le tableau, à l’admiration des badauds.
A la sortie du musée, une affiche proposait un échantillonnage de la prochaine exposition nocturne. La première toile : de la Calanque, un pin solitaire surplombait les eaux claires de la Méditerranée. La deuxième : un ballon multicolore planait au-dessus des ruines de la ville antique de Pétra. Quand à la troisième : une sorcière flottait sur un balai, prise dans la tourmente d’une tempête. Sur un panneau, un « au revoir et à bientôt » invitait le visiteur à revenir au plus vite.

La puce et le nénuphar 1


La Puce et le Colosse

Le nénuphar géant 1

Par un matin gris, j’ai croisé d’anciens amis, dont un qui avait un sérieux problème.
Le Colosse était bien embêté. Il voulait faire plaisir à la Puce, mais elle faisait
un nouveau caprice.


Elle rêvait d’accueillir dans son nouveau jardin un nénuphar géant. Mais sous nos latitudes, ils ne subsistaient pas longtemps. Ils poussaient plutôt dans les régions chaudes et ici, il ne pourrait pas s’adapter. De plus ces plantes vivaient dans l’eau et la toute petite mare ne suffirait pas à contenir une plante de cette envergure. Le colosse allait devoir agrandir la mare et l’abriter sous une serre assez vaste pour contenir également un jardin. Il savait que le lézard s’était fait aménager ce genre de verrière, mais il devait en concevoir une d’un très grand diamètre. Et la structure se devrait d’être élégante pour satisfaire la Puce. Il s’était longtemps creusé la cervelle sans avoir trouvé de solution.

Des mots une histoire 64


 

Des mots une histoire 64

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots imposés pour la 64ème de Des mots, une histoire sont : diplomatie – église – inspirante – croquis – vocation – escarpin – impureté – altitude – destination – esperluette – solitude – anaphore – parcimonie – inquiétude – identité – faux (outil) – surprise – tour – papier – porte – assassin – vacances – jalousie – ensoleillé – victoire – pyramide

Sous les rayons de lune

L’église céleste des hautes altitudes offre au visiteur un point de vue incomparable. C’est ce que montre une toile du deuxième étage. Une dame de très belle allure arpente la galerie avec parcimonie, juchée sur des escarpins aux talons en esperluette. Sur un autre tableau à sa droite, la Mort tend sa faux au visiteur avec un sourire tout en diplomatie. Au fond du couloir, des croquis qui n’ont pas d’identité, affichent une solitude de circonstance. Sur une estrade, le tableau d’une tour sans porte a pour vocation de calmer les inquiétudes ou de protéger d’éventuels assassins. Enfin dans une alcôve, une Victoire s’affiche, toute ensoleillée de surprise. Nulle impureté n’oserait s’y accrocher. Au sol un papier chiffonné traîne, un tract d’agence de voyage proposant pour les vacances des destinations à prix cassé défiant toute concurrence. De jalousie, je le ramasse et le déchire. Il n’a rien à faire là.
Enfin, au troisième et dernier étage, des pyramides d’objets luisent de mille éclats sous la lune inspirante.

Facéties saison 2 ( 18 )


Facéties saison 2

épisode 18


 On a longtemps prêté une relation amoureuse à la souris Rose et au rat Ramoli. Ils s’en amusent tous deux aux dépens de leurs détracteurs. Mais en fait, le rat est marié et père d’une tripoté de ratons et ratonnes qui lui font tourner la tête. Quand à la souris Rose, elle reste fort discrète sur sa vie sentimentale; lorsque je l’interroge, elle élude mes questions. Donc pour ceux et celles qui voudraient en savoir d’avantage, je leur suggère de s’adresser directement à elle, peut-être auront-ils plus de succès que moi ?


En attendant, je reprends mon récit au manoir du lézard, où le mage prend un petit déjeuner en compagnie de nos amis. Il demande à la souris Rose comment elle a obtenu sa magie rose. Elle lui raconte son aventure africaine, ainsi que la découverte de la terre magique. Il lui en demande un échantillon afin de l’étudier. Elle lui en apporte et il l’examine avec attention.
Un peu plus tard, il fait ses adieux et retourne sur Convoitise, au grand regret de ses amis.

Des mots une histoire 63


Des mots une histoire 63

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots imposés pour l’édition 63 de Des mots, une histoire sont : tard – pelage – lettre – muguet – tornade – prélude – oiseau – temps – plateau – duel – éternité – bégayer – toxique – merveilleuse – soleil – film – fugitif – interdit – carnage

Prélude nocturne

Devant les portes closes du musée, je remarque une pancarte mentionnant l’ouverture en nocturne. Je me mets à bégayer de rage, j’aurais dû lire l’encart minuscule de mon guide. Je n’aurais qu’à revenir plus tard. En quoi une visite de nuit serait-elle intéressante ? Bon, il est vrai que sous les rayons de lune, les objets doivent raconter une autre histoire, mais tout de même. Pourtant écrites en lettres capitales, je n’avais pas vu les brochures qui reposaient sur un plateau rempli de muguets. Sur la brochure était indiqué qu’en prélude, une tornade d’oiseaux du temps serait en duel avec un cortège de fauves aux pelages merveilleux. J’ai immédiatement songé au film d’animation « Les Maîtres du temps » de R. Laloux et Moebius. Mais cela n’avait rien a voir.

Je me présentai donc à l’heure d’ouverture nocturne et entrai dans une vaste pièce, d’où l’on pouvait contempler la voûte céleste à travers d’immenses panneaux de verre lisses. Les derniers rayons du soleil fugitif montraient des scènes de carnage de monstres préhistoriques positionnés ainsi pour l’éternité. Au deuxième étage des plantes toxiques marinaient derrière une grande baie vitrée où il était interdit d’entrer. La suite de la visite s’annonçait intéressante…


 

Courtney Brims – Brisbane Artist


Des dessins artistique qui vous feront entrevoir une autre réalité.

Courtney Brims – Brisbane Artist :

http://www.courtneybrims.com/

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !