La puce et le nénuphar 5


La Puce et le Colosse

Le nénuphar géant 5

La Puce commençait à s’inquiéter, son Colosse était absent depuis plusieurs jours et elle n’avait aucune nouvelle de lui.
Elle allait appeler la police quand elle entendit le portail s’ouvrir et une armée
d’hommes équipés de porte-documents entrèrent sans avoir sonné au préalable. Éberluée, elle n’aperçut le Colosse qu’après avoir composé le 17 et raccrocha au nez de son interlocutrice.

Elle courut à la porte et l’ouvrit en grand, l’air mi-furieux, mi-intrigué.
Le Colosse lui adressa un large sourire et brandit fièrement un bocal dans lequel une plante était bercée au gré des pas du géant. Elle lui demanda ce qui se passait. Il lui indiqua un homme en costume et le présenta en tant qu’architecte. Il allait lui construire une immense verrière à l’abri de laquelle pourrait s’épanouir de magnifiques plantes autour d’un lac artificiel contenant un nénuphar géant.
La Puce sauta de joie et voulut immédiatement admirer la merveilleuse trouvaille de son ami.

Lorsque les architectes furent partis, tous deux sirotèrent un thé au jasmin sur la terrasse, tout en
rêvant à leur future serre.

Des mots une histoire 68


Des mots une histoire 68

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

La 68ème récolte pour Des mots, une histoire, a donné ceci : mort – jouer – presqu’île – brin – frère – médiation – mélanique – (normal) – expert – orchestre – éloigné – acclamation – plausible – espérance – maladie – déménagement – incrustation

Un brin de presqu’île

Suite à d’innombrables déménagements, Mélanie s’accorda une trêve sur un petit bout de terre débordant sur une mer plutôt calme pour la saison. De sa presqu’île, elle pouvait admirer les rayons du phare qui balayaient les eaux tumultueuses et laissaient apparaître des rochers pointus à la surface. Suite à la longue maladie, puis la mort de son frère, elle avait décidé de s’éloigner afin de changer d’air.
Mélanie avait trouvé refuge dans une petite maison à flanc de coteau, non loin de la mer dont elle entendait le murmure incessant. Sur l’une des parois qu’elle avait explorée, une strate de coquillages habillait ce mur naturel d’incrustations hétéroclites. Elle en avait pris quelques clichés et était rentrée se blottir près de la cheminée, dont les pierres avaient acquis des dépôts mélaniques au fil des siècles. Elle s’assoupit. Bercée par une douce mélodie, elle s’éveilla lentement. Rêvait-elle ou entendait-elle un orchestre jouer l’air favori de son défunt frère, suivi d’acclamations répétées ? Elle se leva précipitamment et s’assura que la radio et la télé ne fonctionnaient pas. Seul le tic-tac régulier de la vieille comtoise répondait à ses interrogations. En temps normal, elle n’était pas confrontée à de pareils phénomènes. Mélanie se dit qu’elle devrait peut-être faire appel à un expert en ce domaine, si cela recommençait. Dans la mesure où cet évènement était plausible, bien évidemment. Elle monta se coucher, mais loin de se calmer, l’orchestre enchaîna avec le Boléro de Ravel, et ainsi de suite tout le restant de la nuit. Soit elle était devenue folle, soit il se passait quelque chose et une médiation s’imposait avec les « fantômes » du lieu. C’est les yeux gonflés et partagée entre espérance et résignation qu’elle se résolut à composer le numéro d’un parapsychologue, qu’elle dégota dans l’annuaire téléphonique. Devrait-elle renoncer à son petit brin de presqu’île ?

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !