Evening study


Découvrez l’article d’Olivia sur ce fabuleux artiste aux multiples talents : Christophe Vacher.

http://desirdhistoires.wordpress.com/2012/08/31/evening-study-de-christophe-vacher/#comment-10343

Facéties saison 2 ( 26 )


Facéties saison 2

épisode 26

Sur les traces de la souris Rose

Ce matin, je perds une nouvelle fois la trace de la souris Rose. Elle n’aurait pas réapparu depuis son dîner de la veille.
Zut ! Je l’ai encore ratée.
Bon, ce n’est pas le moment de paniquer, il faut que je la ramène à temps pour la rentrée. J’hésite un instant avant de demander l’aide de Ramoli.
Qui sait ce qu’il va me demander en échange de ce service ? Tant pis, je l’appelle !


Il me dit immédiatement que depuis Paris, elle a pris un jet privé pour Midland, où elle est arrivée il y a une heure. Elle s’est directement rendue au siège du magazine, elle remet son reportage au rédacteur en chef et je suis rassurée. Le rat m’informe qu’elle s’est bien amusée et qu’elle a interviewé des personnes intéressantes. Et moi qui ne rapporte que du vent.

L’intatiable Charlotte nous parle d’Olivia Billington


Vivez l’interview d’Olivia par Charlotte !

L’interview :

http://insatiablecharlotte.wordpress.com/2012/08/14/et-si-on-parlait-ecriture-avec-olivia-billington/

Les Plumes de l’année 23


LES PLUMES DE L’ÉTÉ 23

Les plumes de l’été se déroulent chez Asphodèle.

LES PLUMES DE L’ ÉTÉ 23 – Résultats de la collecte en W, X et Y ! :

– wagon – wapiti – wasabi – xérès – yaourt – yoga – whisky – xénophobe – yo-yo – xylophone* (facultatif*) – yacht – yeux – western – whist – wigwam(dans mon Hachette 2001) (tente, hutte et par extension village des indiens d’Amérique du Nord. Des wigwams)– wallaby

Rêve de nénuphar

Je m’éveille à bord d’une yole, toujours la même. Comme à son habitude, elle m’emporte à travers les méandres décousus de mes rêves. Je l’appelle ma Yole du Destin. Une coupe de xérès à la main, je me laisse porter par-delà la réalité. Sur les rives de la rivière Sinueuse, un wapiti s’emmêle les bois en mimant la posture de yoga que son maître loup tente de lui inculquer. A proximité, un wigwam multicolore fait tâche dans ce blanc immaculé. Ma yole dérive tranquillement tandis que j’admire un wallaby, champion de yo-yo, réaliser la figure de la Tour Eiffel.
Plus loin, je croise sur un yacht, des orangs-outangs en tenue de cow-boys, dignes des plus grands westerns spaghetti, qui s’adonnent à un whist animé, pendant qu’un xénophobe joue du xylophone. N’en croyant pas mes yeux, je noie mon désespoir dans un grand yaourt au wasabi accompagné d’un bon verre de whisky. Pour finir, j’atteins l’embouchure du fleuve qui donne sur un wagon sombre et profond. Et toujours j’aboutis sur un nénuphar géant dont la fleur embaume le printemps.
Lorsque j’ouvre les yeux, les relents de ce rêve s’évaporent et la réalité reprend pied.

Facéties saison 2 ( 25 )


Facéties saison 2

épisode 25

Sur les traces de la souris Rose

Ce matin, j’ai suivi les indications de Valentyne et suis allée faire un tour sur Vénus (où , où . J’ai rencontré là-bas des personnages fort sympathiques, mais personne n’y a vu la souris Rose. Je suis donc rentrée et avec l’aide d’un détective privé, j’ai pisté la limousine aux vitres tintées, elle aurait déposé la souris Rose à la Tour d’Argent.

J’ai d’abord cru à une blague, mais j’ai pu obtenir des infos confidentielles d’un des serveurs qui l’aurait photographiée. Elle aurait dîné avec un magnat du pétrole saoudien. Que manigance-t-elle encore ? Puis elle serait retournée à l’aéroport et aurait emprunté un jet privé. Mais je n’ai pas pu en connaître la destination. Il va me falloir jouer des pieds et des mains pour suivre sa trace, cette fois...

Les plumes de l’année 22


LES PLUMES DE L’ÉTÉ 22

Les plumes de l’été se déroulent chez Asphodèle.

Les plumes de l’été 21 – Résultats de la collecte des mots en V ! : vasque – vicissitudes – vacance (au singulier) – victoire – verveine – viaduc – vernaculaire – volubile – véto (le vétérinaire pas le droit de veto, hein Soène !!!) – vagabond – vice – vibration – valser – vampire – véloce – vinaigrette – vaste – voler (au sens de voler comme un oiseau) – victorieux (facultatif) – voluptueusement – verdure.

Canicule vespérale

La canicule vespérale s’était majestueusement installée, tandis que je m’apprêtais à paresser sous ma véranda. Dans la pièce qui embaumait la verveine, j’attendais mon vampire favori. Entre nous, la vinaigrette avait pris tout de suite. La vaste vacance des vibrations qu’il produisait en moi m’était insupportable. Je ne pouvais plus attendre davantage, il me fallait ma dose immédiatement. Lorsqu’il me mordait, je me sentais en apesanteur, telle une vagabonde sautant d’un viaduc, valsant dans une chute éperdue. Du vice, me direz vous ? Non, pas du tout. La source de mon inspiration seulement. Vernaculaire, sa langue m’emplissait de sensations divines. Je ne comprenais pourtant rien à ce qu’il me disait, mais ses mots me transperçaient en mille aiguilles qui me faisaient voler, au propre, comme au figuré. Lorsqu’en la vasque de sa victoire, mes émotions se déversaient, il m’emportait au-delà de la vie elle-même. Alors, encore volubile, je m’éveillais dans la verdure d’un pré ensoleillé, voluptueusement enlacée dans les bras de mon victorieux vampire. A l’ombre d’un arbre, il me faisait ses adieux jusqu’au soir suivant. Et là, seule au monde, la véloce vicissitude du manque m’assaillait de toutes parts. C’était le revers de ma nuit, ma journée allait encore traîner en longueur et même un véto n’y pourrait rien changer.

PS : Le texte de Chanone n’apparait pas, alors voilà le lien : Parce que la vie

Facéties saison 2 ( 24 )


Facéties saison 2

épisode 24

Sur les traces de la souris Rose

Ce matin, j’arrive à peine à Nice que je perds déjà la piste de la souris Rose. Elle aurait séjourné une nuit dans un hôtel proche de l’aéroport en attendant son vol pour Paris. Puis elle serait montée dans le premier avion en partance.

Si j’avais su, je l’aurais attendue à Charles-De-Gaulle. Malheureusement, je vais faire l’aller-retour sans détour. Mon billet retour à peine changé, je me dépêche d’atteindre la porte d’embarquement, sous les yeux effarés de la préposée aux bagages. Tant pis, mes valises me rattraperont ultérieurement, pas le temps de les enregistrer, sinon, je vais manquer le dernier appel. Je saute à bord juste à temps, la charmante hôtesse a failli me claquer la porte au nez. Installé tout à mon aise, je rage de n’avoir pas pris le temps de me renseigner sur les arrivages avant d’embarquer à Paris. A présent j’ai au moins cinq à six heures de retard sur la souris Rose.
Je reprends contact avec mon ami responsable de la sécurité de l’aéroport qui me réservera les vidéos des passagers entrants.
A mon atterrissage, je suis pris en main par le garde de service qui me conduit directement au centre vidéo de l’aéroport. D’après les descriptions que je lui ai transmises, il m’a préparé les cassettes de l’horaire demandé. Sous nos yeux, la souris Rose se découpe dans une tenue de voyage de haut standing et nous la suivons jusqu’à une limousine noire aux vitres teintées. L’immatriculation relevée, je m’engage vers la suite de mon périple…

Précision de dernière minute : Je suis tombée sur un fax plus qu’intéressant.
Il s’agirait d’un échange de lettre entre la souris Rose et la souris Verte. Tout ceci se déroule chez Valentyne.

Panne d’écriture


Sur les histoires de l’Oncle Dan, une «  panne d’écriture  » à lire absolument.

Miss Ayo Délé


Miss Ayo Délé nous fait découvrir Morgan Héritage.

Facéties saison 2 ( 23 )


Facéties saison 2

épisode 23

Sur les traces de la souris Rose

Ce matin, je me lève un peu inquiète, la souris Rose a disparu. Personne n’a pu me dire où elle se trouvait, alors j’ai entrepris de la rechercher. Sur le panneau d’affichage de l’hôtel, parmi de nombreux clichés, je découvre ceux des passagers d’un bateau, dont l’un représente la souris Rose sur un transat, une coupe de champagne à la main.

Quelque peu soulagée, j’interroge les clients de l’hôtel où elle séjournait, j’apprends qu’elle aurait embarqué sur un gigantesque yacht nommé l’Extravagant, appartenant à un riche armateur. Mais lorsque je m’entretiens avec les plaisanciers, ces estimables personnes m’annoncent qu’elle aurait débarqué à Nice. Je prends donc le premier train en partance pour le sud avec l’espoir de découvrir de nouveaux indices.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !