Des mots une histoire 86


Des mots une histoire 86

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

La 86ème récolte des mots a donné ceci : préservation – pieds – trouvailles – émerveillement – exactement – qualifier – charrier – monde – martyrs

 Histoire de ferronnerie 2

Lors de son voyage, mon père à navigué dans une partie du monde qu’il ne connaissait pas. Enrôlé de force dans l’armée de son roi, il mit le pied dans un endroit qu’il a exploré bien malgré lui. Parmi les martyrs condamnés comme lui à une mort certaine, par toute cette eau mouvante qui menaçait fréquemment de les faire chavirer. Qualifié et robuste, il fut très utile pendant le long trajet qui menait en ces terres pleines de promesses et de richesse. A bord, on lui avait installé un atelier où un braséro permettait la réfection de petites pièces de métal. En outre, il aidait à hisser les voiles par gros temps.
Enfin, ils touchèrent terre !
Il fut prit d’émerveillement, en admirant un coucher de soleil multicolore se refléter sur la mer apaisée. Lors de son débarquement, ce qu’il remarqua d’abord, ce furent les odeurs très fortes, saturées d’épices, qu’il ne peut toujours pas décrire avec exactitude. C’est au port de débarquement qu’il heurta ma mère, en renversant un plein baril de clous. Ce jour là, la mer ne charria pas que des poissons. Émotive, ma génitrice invectiva sans vergogne le rustre qui l’avait déséquilibrée et projetée à l’eau. Comme elle ne pouvait pas nager avec ses jupons, elle faillit se noyer mais ne cessa d’injurier mon père et sa virile maladresse. Heureusement, il reprit ses esprits juste à temps pour saisir la belle et la sortir de la baille. Je pense que c’est exactement à ce moment qu’il tomba éperdument amoureux de ma mère. Par la suite, pour conserver le contact avec la dame, il s’ingénia à fabriquer des objets qu’il disait lui avoir repêché dans le port et les lui rapportait. Cette merveilleuse trouvaille lui permit de ne pas perdre ma mère de vue. Elle finit sans doute par le trouver drôle et l’engagea pour entretenir son matériel, puis céda au charme de mon père, puisque je suis là.
En préservation de son éternel amour, il garde dans une petite boîte qu’il a forgée, un médaillon aux armes de sa famille. Mais ceci est tout ce que je connais de ma mère.
En attendant, j’essaie de faire fondre ce fichu morceau de ferraille pour le transformer en clou…

33 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. patchcathp
    Déc 21, 2012 @ 06:40:46

    quelle belle rencontre! originale, je l’avoue,
    merci, que c’est beau cette 1ère de tes parents

    Réponse

  2. marlaguette
    Déc 21, 2012 @ 06:47:23

    Jolie rencontre 🙂

    Réponse

  3. Mind The Gap
    Déc 21, 2012 @ 11:24:25

    On y croirait tellement ça a l’air vrai. Ce serait le début d’une belle histoire d’amour…faut enfoncer le clou pour la suite!

    Réponse

  4. lheureuseimparfaite
    Déc 21, 2012 @ 11:38:45

    et question en suspend : qu’est elle devenue cette femme ? pourquoi n’est elle plus là ?

    Réponse

    • Ceriat
      Déc 23, 2012 @ 12:23:47

      Merci l’Heureuseimparfaite. 🙂 Peut-être le saurons-nous un jour. 😉 Ce n’est pas qu’elle n’est plus là, elle est de noble naissance et sa romance n’est pas du goût de tout le monde. 😀

      Réponse

  5. Asphodèle
    Déc 21, 2012 @ 12:33:31

    Ha mais dis-moi, ce n’est pas le médaillon que tu fais fondre ??? 😦 Rencontre mouvementée et romanesque à souhait,j’adore ! Envisages-tu une suite ? On est bien avec ces personnages !!! 😀

    Réponse

    • Ceriat
      Déc 23, 2012 @ 12:27:28

      Merci Asphodèle. 🙂 Mheu non, c’en est une autre. 😉 Évidemment, une suite est prévue, mais je ne sais pas encore où elle nous mènera. 😉 Merci. 😀

      Réponse

  6. Olivia Billington
    Déc 21, 2012 @ 12:53:05

    Jolie rencontre et un coucher de soleil multicolore, ça je veux voir !

    Réponse

  7. Rétrolien: Sous le chapeau | Désir d'histoires
  8. Pierrot Bâton
    Déc 21, 2012 @ 15:06:11

    Tu ne nous dis pas s’ il a ramassé les clous renversés avant de repêcher ta manman!

    Réponse

  9. dimdamdom59
    Déc 21, 2012 @ 19:30:38

    Voilà une bien belle histoire en ces temps de fête où l’annonce de la fin du monde a volé la vedette!!!
    Je te souhaite de délicieuses fêtes de Noël dans la sérénité et la magie de cet instant.
    Bisous
    Domi.

    Réponse

  10. covixlyon
    Déc 22, 2012 @ 00:19:23

    Du style, une belle histoire… et la rencontre, il fallait la trouver.
    Bonne fête de fin d’année
    @mitié

    Réponse

  11. Solange
    Déc 22, 2012 @ 10:22:14

    Quelle belle histoire d’amour !!!

    Réponse

  12. Merquin
    Déc 22, 2012 @ 11:39:01

    Belle rencontre ! Surtout qu’il n’ait pas à manquer d’idées d’inventions car ça doit être là le pivot de cette rencontre.

    Réponse

  13. Valentyne
    Déc 22, 2012 @ 14:13:19

    Une rencontre explosive …..et mouillée aussi 🙂 qu’est il arrivé ensuite ?

    Réponse

    • Ceriat
      Déc 23, 2012 @ 12:53:03

      Merci Valentyne. 🙂 Plutôt un pétard mouillé, oui. 😆 Je ne sais pas encore ce qui va arriver, j’attends que mes personnage me l’apprennent. 😉

      Réponse

  14. soene
    Déc 22, 2012 @ 14:56:17

    On dirait que tu nous racontes une bande dessinée, Ceriat !
    L’époque nous surprend 😆
    Ah l’Amour !
    Bon Noël & bisous d’O.

    Réponse

    • Ceriat
      Déc 23, 2012 @ 12:55:28

      Merci Soene. 🙂 Je ne sais pas, peut-être. 😆 C’est partit du mot forgeron, en fait. 😉 Et oui, il en faut en cette période de l’année. 😆 Joyeux Noël ! 😀
      Bisous 😀

      Réponse

  15. janickmm
    Déc 22, 2012 @ 15:16:56

    c’est vrai ! c’est génial, et tu tiens de ton père puisque tu trafiques aussi avec de la feraille ! mes parents se sont rencontrés sur la plage à saint-malo, pendant les grandes vacances, au bord de l’eau

    Réponse

    • Ceriat
      Déc 23, 2012 @ 12:56:50

      Merci Janickmm. 🙂 Je ferraille surtout avec mon clavier. 😉 Le bord de l’eau est l’endroit romantique par excellence pour les rencontres. 😆

      Réponse

  16. Laure
    Déc 22, 2012 @ 19:11:53

    Elle est vraiment belle cette histoire, ça fait chaud au coeur 🙂 et j’espère qu’il y aura une suite j’adore vraiment beaucoup 😀 bises et bonnes fêtes de fin d’année 🙂

    Réponse

  17. Catherine
    Déc 23, 2012 @ 15:18:44

    Intéressant. Par les épices, je pense à Ceylan ou l’Inde. Ou Madagascar ou Zansibar. On a l’impression que le « fichu morceau de ferraille » à transformer en clou, c’est l’objet cité !
    Bonne journée et bonnes fêtes de Noël.

    Réponse

    • Ceriat
      Déc 24, 2012 @ 09:51:22

      Merci Catherine. 🙂 L’inspiration des saveurs d’orient est effectivement la base ( Zanzibar ) du voyage entrepris par le navire, mais transposé dans un monde imaginaire. 😀 Lol 😀
      Bonne journée 😀
      Bonne fêtes de Noël 😀

      Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :