Concours chez une crapaude


Arsinoé la Crapaude nous propose un petit concours : Il suffit d’inventer une petite histoire, mais pour en savoir plus, rendez-vous sur son blog.

http://arsinoelacrapaude.wordpress.com/2013/01/16/bave-de-crapaude-et-fesses-de-bouc/

Facéties saison 3 ( 4 )


Facéties saison 3

épisode 4

Ce matin, c’est le grand départ pour la randonnée et le blanc immaculé rayonne de toute part. Ramoli a eu un mal fou à réveiller la souris Rose qui n’a pas l’habitude de se lever si tôt.

souris rando 8

Toutefois après un bon café, elle finit par émerger du fin fond de ses épaisses couettes. Une fois prête, la fine équipe sortit au grand froid, parée à affronter une journée de marche, ou plutôt de glisse. Deux heures de pas cadencé ayant fatigué tout le monde, la souris Rose proposa de faire une halte afin de prendre un petit remontant. Après quoi, ils eurent bien plus de mal à filer droit.

Des mots une histoire 89


Des mots une histoire 89

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Liste des mots imposés de l’édition 89, Des mots une histoire, sont : piscine – implacable – serpent – réveiller – débarquer – jambe – aigre – échapper – guerre – furtif – oraison – s’élever – mythe

Histoire de ferronnerie 7

C’est en furtifs que le forgeron et sa fille quittèrent le village. Ils attendirent que la nuit tombe et lorsque tout le monde ronflait, ils purent s’échapper, tels des serpents se faufilèrent jusqu’à la sortie du bourg, laissant derrière eux la forge refroidir doucement. Ils firent si peu de bruit qu’ils n’éveillèrent même pas les chiens. Le mythe dirait ce qu’il voudrait, le forgeron s’en fichait, l’implacable main du destin l’envoyait vers d’autres horizons et il le suivrait, comme toujours. En oraison, il jeta un dernier coup d’œil au bourg où il ne regretterait personne. Mais lors de la longue marche il s’occupa l’esprit en songeant aux jours passés, si loin maintenant.
Ils fuyaient depuis plusieurs mois, mais les chiens les avaient rattrapés, alors que sa femme venait d’accoucher. Les cris des bébés attirèrent leurs poursuivants et ils furent pris. Le baron, qui ne pouvait concevoir d’enfant, tint ma Mathilde par les cheveux, lui assurant la vie sauve en échange de son fils. Encore sous le choc des coups de ses sbires, je ne réagis pas assez vite. Lâchant ma femme, le baron surgit littéralement devant moi, et plongea son poignard dans mon torse. Trop énervé, il manqua le cœur et érafla mon poumon gauche avant de bloquer la lame entre mes côtes. Je fis le mort et l’entendis cracher à ses hommes de m’abandonner aux loups avec ma fille.
C’est cette vieille douleur qui réveilla le forgeron. L’humidité s’était insinuée sous ses vêtements et il décida d’allumer un petit feu, afin de chasser le froid et de cuire un peu de viande salée. Les jambes raides, il s’activa tandis qu’Aurore dormait encore. La guerre s’était répandue jusqu’aux frontières du nord, et il ne savait pas s’ils pourraient traverser les terres du baron. En attendant, il goûta son ragoût, le trouva aigre et fit la grimace. Il y ajouta quelques herbes aromatiques qu’il avait pris la précaution d’emporter. Un peu plus haut, une piscine naturelle lui permit de se baigner, au moment où sa fille débarquait, les yeux ensommeillés. Elle le rejoignit et ils se nettoyèrent de la poussière de la route, avant de retourner se réchauffer. Il savait qu’il ne pourrait jamais s’élever au-dessus de sa condition, toutefois, il espérait, un jour, pouvoir bien marier sa fille.

Facéties saison 3 ( 3 )


Facéties saison 3

épisode 3

Ce matin, après moult tergiversations, les aventuriers se mirent d’accord pour un départ immédiat vers un chalet en haute montagne qui servirait de camp de base à leur expédition. C’est la souris Rose qui avait insisté pour qu’un endroit confortable soit choisi avant d’entreprendre l’expédition. Frileuse, la Puce s’était organisé un nid de fils de laine dans la poche avant du blouson du Colosse.

randonnée 6

Équipé du cache-nez que lui avait amoureusement tricoté sa femme, Ramoli était déjà parti en exploration afin de repérer leur parcours du lendemain. La météo s’annonçait bonne et le soleil serait de la partie.

Des mots une histoire 88


Des mots une histoire 88

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Les mots imposés pour la 88ème de Des mots, une histoire sont : église – attendre – châtrer – midi – pauvre – chose – toujours – diable – alors – envie – décrire – accomplir – étal

 Histoire de ferronnerie 6

Comme vous le savez, Aurore n’a pas un caractère très facile, ce qui l’entraîne parfois dans des situations cocasses, voire parfois difficiles. Mais le jour où elle s’en prit au fils du bourgmestre fut un de trop. Après un désaccord avec Marcus, le ton monta un peu plus haut que d’habitude et Aurore sortit son couteau, menaçant le fils du bourgmestre de le châtrer s’il ne la laissait pas tranquille. Le pauvre diable la prit au sérieux et courut se réfugier dans les jupons de sa mère. Cela donna lieu à un esclandre entre le bourgmestre et le père d’Aurore. Le forgeron savait que sa fille grandissait et qu’elle attirerait bientôt la convoitise, malgré ses airs de garçon manqué. Une rousse pulpeuse laisse rarement la gente masculine indifférente. Mais il croyait avoir encore quelques années devant lui. Bras croisés, le forgeron laissa le bourgmestre pérorer sans réagir, sachant que le fils unique de son interlocuteur se plaignait au moindre souffle qui le décoiffait. Il était midi et les gens sortaient de l’église, les grands cris du bourgmestre attirèrent la foule qui négligea les étals bien garnis pour assister au spectacle. L’envie de crier plus fort que le bourgmestre titilla le forgeron, mais il savait que s’il lâchait la bride à son tempérament, il risquait d’envenimer la situation. A bout de souffle, le bourgmestre cessa ses invectives, satisfait d’avoir eu le dessus sur un homme fort. Toujours est-il que les choses n’allèrent pas plus loin cette fois-ci. Mais le forgeron savait qu’il devrait quitter le bourg au plus vite, les langues ont tendance à extrapoler une anecdote et à la décrire sous un tout autre jour. C’est pourquoi le forgeron accomplit sa journée de travail sur le qui-vive. Puis, sans attendre, il commença à préparer ses bagages. C’est alors qu’Aurore rentra à la maison.

– « Que fais-tu ? »

– « Prépare tes affaires, nous devons quitter la ville. »

– « Quoi ? A cause de Marcus ? Mais… »

– « Ne discute pas ! C’est toujours la même chose. Quand on s’installe dans un village, on sait que ce n’est jamais pour longtemps. »

Aurore soupira très fort, elle savait que quand son père avait pris une décision, il était inutile de revenir dessus.

Imagier


De superbes illustrations et photos à découvrir chez Imagier.

http://gilderic.wordpress.com/

Facéties saison 3 ( 2 )


Facéties saison 3

épisode 2

Ce matin, Ramoli rend visite à la Puce et au Colosse. Ils ont organisé une randonnée pédestre en montagne. Le lézard du Midi a décliné l’invitation parce qu’il risquerait de s’enrhumer. La souris Rose va peut-être les rejoindre au chalet, mais elle craint que des vents sauvages ne la décoiffent. La Puce sera bien au chaud dans une des poches du Colosse, elle a tout de même prévu un sac entier de miel, bien qu’on lui aie répété qu’il n’y aurait pas d’ours en hiver.

souris randonnée 2

Le jour du départ approche et finalement, la souris Rose fait son entrée, escortée de cinq porteurs qui emmèneront les indispensables affaires destinées à maintenir son statut de dame.

Des mots une histoire 87


Des mots une histoire 87

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Mots récoltés pour la 87ème édition de Des mots, une histoire : fort – comprimé (médicament) – durer – conspiration – soigner – circuler – après – souple – certain(s) – autre – mesure – penser – vieux

Histoire de ferronnerie 5

Forte de ma jeune assurance, je me dois d’être souple et je m’entraîne tous les jours à manier l’épée et autres lames. Je suis bien meilleure en tant qu’archère, mais si je dois me battre au corps à corps, je ne suis pas encore prête à me mesurer à des guerriers confirmés. Certains me disent que ce n’est là pas affaires de femmes, je leur ris tout simplement au nez. Parfois l’on me prépare des comprimés infâmes pour soigner mon tempérament ardent. Je me nomme Aurore et mes origines atypiques me permettent de ne pas suivre d’autres règles que les miennes. Enfin, tant que mon père ne met pas de véto à mes aventures farfelues dans la forêt voisine. Je mesure rarement le temps qui passe et préfère sauter un repas plutôt que renoncer à courir la campagne. Je préfère de très loin chahuter avec les garçons que d’aider aux cuisines pour les fêtes du village. J’aime à circuler librement, longtemps après le coucher du soleil. La forge de mon père n’est pratiquement jamais éteinte et je me demande même s’il dort parfois plus de deux heures d’affilée. Mais quelque chose me laisse à penser que tout mon petit univers va subir de graves changements. Je sais pertinemment que cela ne peut durer éternellement. Fomentées par les vieux rabat-joie du bourg, des conspirations contre moi risquent de me priver de ma désinvolture, c’est ce que me répète mon père tous les jours, mais je n’écoute pas, naturellement.

Rose Tendance


Rose Tendance

Un blog très fille pour les filles !

http://rosetendance.wordpress.com/

Les Plumes à thème n° 3, le mot LIBERTÉ


LES PLUMES, thème n°3

plume theme

LES PLUMES, thème n°3 : le mot PASSAGE

Les plumes de chez Asphodèle.

Les Plumes à thème n° 3 : Choix, devoir, se battre, crime, pingouin, amarres, divorce, étendard, vent, nuage, écrire, aspirer, s’envoler, s’évader, fraternité et mes trois mots en C : Cascade, clameur, Chuchotement(s).

liberté

 Histoire de ferronnerie 4

Mes parents se sont mariés dans une petite église en bordure de la forêt où j’ai vu le jour. Personne ne le sait et il vaut mieux que ça reste secret, sinon on les contraindrait au divorce. Des crimes ont été commis pour moins que ça, mais les vents leur sont restés favorables. Des chuchotements ont bien percé, mais aucune clameur ne les a poursuivis. Leur choix ne fut pas aisé, prise entre le devoir et la liberté, ma mère a rompu ses amarres. Quand à mon père, il dut se battre contre les pingouins qui menaçaient de le tuer pour avoir osé souiller l’étendard et l’honneur de son maître.
Durant de longues années, aucun nuage ne vint perturber leur bonheur, mais un beau jour, une cascade d’ennemis s’abattit sur eux. Ils emprisonnèrent ma mère dans un cloître, où elle demeure encore à ce jour. Condamné à mort, mon père réussit à s’évader, avant de disparaître pour de bon. Je fus sans doute également recherchée, mais mes parents avaient pris le soin de me cacher chez des cousins éloignés
C’est dans ce petit village qu’un beau matin, je le vis arriver dans une vieille carriole bringuebalante qui contenait son matériel de forgeron. Tout d’abord, je ne sus pas qu’il s’agissait de mon père. Mais très vite, assuré de mon sérieux, il me raconta sa vie. Il m’apprit à écrire, savoir qu’il avait acquis lors d’un de ses séjours dans un monastère où il s’était réfugié toute une année. La fraternité de ces moines lui apporta la sérénité qui lui manquait. J’avais alors treize ans et mon imagination débordait déjà.
A présent, je n’aspire qu’à m’envoler vers un destin prometteur.

Le texte de Laure.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !