Les Plumes à thème n°47


Les Plumes à thème n°47

plumes 2015
LES PLUMES à thème n°47 : Le mot CHABADA
Les plumes de chez Asphodèle.

La liste des mots imposés des Plumes à thème 47 : Espoir, guimauve, comédie, musique, plage, liaison, mièvre, baragouinage, égalité, classique, chanson, inspiration, balai, (essuie-glace : facultatif), navet, louche, roman, abracadabrantesque (facultatif), amoureux(se) et batifoler.

Jours d’attente

<<En cette mièvre saison guimauve, le Père Noël est sensé passer par toutes les cheminées.>>
– Justin, mais qu’est-ce que tu écris là ?
– C’est rien, t’occupe !
– Mamannnnn ! Justin y veux pas m’dire c’ qu’il écrit !
En entendant sa fillette crier, Amandine pose son balai, soupire un grand coup et baisse le son de la musique qui l’avait emportée sur une plage paradisiaque, bien loin du baragouinage de sa tendre progéniture. Avec un espoir abracadabrantesque, la maman ôte le DVD de comédie classique et éteint la télé, elle n’allait encore pas passer une soirée tranquille. Elle jette un œil sur le cahier de son fils et lui montre la liaison qu’il a oubliée avec le mot égalité. Puis elle prend la petite sur ses genoux, ouvre le roman que sa propre mère lui lisait lorsqu’elle était petite, pour la calmer en cette période précédant les fêtes de fin d’année. Amandine prend une grande inspiration et commence :
– C’était un jour fort particulier que celui-là. L’énigmatique marché allait enfin être accessible au commun des mortels. C’était un marché extraordinaire où l’on pouvait voir batifoler navets et fenouils, courgettes et poireaux, et tout autres choses étranges ne se rencontrant pas dans notre univers. En ce matin peu ordinaire, donc, une louche s’en allait au marché, poussée par une chanson entêtante, amoureuse d’un essuie-glace. Elle réfléchissait à sa proposition de mariage…

( 227 mots au compteur )

Publicités

38 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: LES PLUMES 47 – Les textes nous font leur chabada ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture
  2. Valentyne
    Déc 19, 2015 @ 06:47:52

    Coucou Ceriat
    Le mariage de la louche et de l’essuie glace m’a fait rire … Ils eurent beaucoup d’enfants à la fin ?

    Réponse

  3. martine
    Déc 19, 2015 @ 08:24:12

    On trouve vraiment toutes sortes de marchandises sur les marchés de Noël !

    Réponse

  4. celestine
    Déc 19, 2015 @ 10:52:01

    La magie de la lecture de Noël, sur les genoux de maman…ça vaut toutes les séries Netflix !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Réponse

  5. Asphodèle
    Déc 19, 2015 @ 12:37:16

    Un marché de Noël très hétéroclite mais je reconnais bien ta patte et la maman qui lit un livre avec patience à sa petite impatiente est une belle image de tendre Noël ! Bisou 🙂

    Réponse

  6. Ghislaine
    Déc 19, 2015 @ 12:51:29

    j’peux t’envoyer ma lettre ? Moi y veut une tite machine a coudre ?? lol

    Réponse

  7. blogadrienne
    Déc 19, 2015 @ 14:06:49

    et paf! une plongée dans le surréalisme 🙂

    Réponse

  8. monesille
    Déc 19, 2015 @ 15:18:04

    Les contes populaires font leur tambouille avec pas mal de Sel ici !

    Réponse

  9. carnetsparesseux
    Déc 19, 2015 @ 16:02:41

    Quotidien, bref, concis et surréaliste ! hop là, bien joué !!

    Réponse

  10. thiebaultdestamand
    Déc 19, 2015 @ 16:03:45

    Bien vu 😉 Encore une jolie facétie surréaliste en effet. Joyeuses fêtes de fin d’année !

    Réponse

  11. covixlyon
    Déc 19, 2015 @ 21:26:36

    On se laisse emporter dans cet univers surréaliste.
    bonne soirée
    @mitié

    Réponse

  12. covixlyon
    Déc 19, 2015 @ 23:02:24

    Bonsoir,
    je ne sais pas si le message est passé,

    Retrouver les contres et dans un monde surréaliste.
    bonne soirée
    @mitié

    Réponse

  13. mariejo64
    Déc 19, 2015 @ 23:34:57

    Ce sont les histoires les plus farfelues qui plaisent le plus à nos petits ! Comme elles nous plaisaient à nous aussi. Ce n’est qu’un éternel et tendre recommencement !

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 15, 2016 @ 19:49:21

      Merci Mariejo. 🙂 Merci. 😀 Je ne sais pas pourquoi, les univers farfelus parlent à leur imaginaire. 😉 un peu de fantaisie ne nuit à personne. 😉
      Bises 😀

      Réponse

  14. jacou33
    Déc 20, 2015 @ 10:16:32

    Jolie conte pour marché en folie. La louche amoureuse d’un essuie-glasse, une histoire à suivre…;)

    Réponse

  15. carnetsparesseux
    Déc 20, 2015 @ 12:42:15

    beuh ! je croyais avoir commenté hier 😦 ; bon, je relis et je redis que j’aime toujours la concision et l’efficacité de ce drôle de conte (avec une mention spéciale pour les légumes et les ustensiles qui font leur marché)
    🙂

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 15, 2016 @ 19:53:34

      Tu as bien commenté, mais j’ai des problèmes avec mes commentaires. Ils ne s’affichent que dans les indésirables. Merci. 😀
      Bises 😀

      Réponse

  16. martine27
    Déc 20, 2015 @ 15:51:16

    Et qui est l’auteur de cette bizarre histoire de marché, qui n’est pas sans me rappeler un chat vert qui mangeait des cerfs-volants de mes jeunes années

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 15, 2016 @ 19:56:03

      Merci Martine. 🙂 Je ne connais pas cette histoire de chat vert qui mangeait des cerfs-volants, mais ça a l’air passionnant. 😀 J’ai l’imagination qui flanche un peu parfois et m’entraîne sur des pentes glissantes. 😉
      Bises 😀

      Réponse

  17. martine27
    Déc 21, 2015 @ 16:10:11

    Une louche amoureuse d’un essuie-glace, ça fait quoi ça comme petits ?

    Réponse

  18. Nunzi
    Déc 21, 2015 @ 20:08:19

    Un roman qui change vraiment de l’ordinaire en ces temps de fêtes, bravo !

    Réponse

  19. patchcath
    Déc 22, 2015 @ 14:32:56

    j’aime des histoires comme ça, où notre imagination voyage… et les ustensiles aussi… et on est prêts à inventer mille autres choses…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning photography blog

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.

%d blogueurs aiment cette page :