Les Plumes à thème n°48


Les Plumes à thème n°48

plumes 2015
LES PLUMES à thème n°48 : Pas de thème
Les plumes de chez Asphodèle.

La liste des mots imposés des Plumes à thème 48 : Jour, gentillesse, motivation, coupable, fer, almanach, visite, éparpillement, dilettante, farandole, insomnie, maison, passe-partout, plaisir, poésie, éclaircie, tempête, mélancolique, serpillière, agacement, chaleur, respirer, minuscule et syncopé.

LA LISTE NON RETENUE :

Humeur, inspiration, content, liberté, aube, pluie*,  procrastination, pingouin, mélancolie, oiseau, famille, olympien, linge, fantaisie, pédestre, coeur, passé, wassingue (serpillière en flamand et c’est dans le Larousse 2015), diaporama, bonheur,pandiculation*, majuscules et essorer.

  • *pluie

  • *pandiculation : car le verbe pandiculer n’existe pas encore dans le Larousse 2015 seulement sur des dictionnaires Internet (Wikitionnaire et autres novateurs non agréés par l’Académie Française, pas encore).

La maison du plaisir

Une farandole de dilettantes essoufflait l’air de la maison du plaisir. Poussées par de coupables motivations, les jeunes pensionnaires s’abandonnèrent à l’éparpillement d’une tempête syncopée orchestrée par le phonographe dont elles avaient haussé à fond le volume. L’insomnie les avaient atteintes lors de la mélancolique lecture d’une poésie surannée. La chaleur de leur métamorphose respirait la liberté en cette éclaircie de leur vie monotone. Respirer enfin !
Dans la serrure, le passe-partout s’introduisit.
Puis, avec un agacement prononcé d’une voix de fer :
– « Mesdemoiselles ! »
Et tout de s’arrêter.
Madame Surdre venait d’entrer dans la danse.
D’une voix minuscule, l’une des élèves du très sélect Collège de Bons murmura à l’oreille de sa plus proche voisine :
– « Je la croyait assommée par l’alcool celle-là. »
Il faut dire pour excuser madame Surdre que l’almanach portait la date de l’an nouveau le lendemain, jour de visite des parents.
Sans la moindre gentillesse, la surveillante ordonna un grand passage de serpillère dans la cour glacée, afin d’apporter la paix au collège surnommé par les élèves la maison du plaisir.

( 176 mots au compteur )

 

Publicités

37 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: LES PLUMES 48 – LES TEXTES DE JANVIER 2016, selon l’humeur du jour… | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture
  2. Sharon et Nunzi
    Jan 16, 2016 @ 09:01:15

    Pourquoi me dis-je que ce surnom « la maison du plaisir » est légèrement ironique ? 😉

    Réponse

  3. merquin
    Jan 16, 2016 @ 12:48:15

    Ah, le pensionnat, que d’anecdotes pittoresques !

    Réponse

  4. Rétrolien: Agrypnie en mer océane – Écri'turbulente, c'est en écrivant qu'on devient écrevisse.
  5. Ghislaine
    Jan 16, 2016 @ 15:48:58

    Bravo Cériat , belle inspirations ! On sent un peu de vécu je me trompe ?
    Pour mes insomnies, tu sais si je ne le prends pas avec un peu d’humour,
    autant m’enfermer à la maison des aliénées, car cela repete souvent mais il y a des nuits où je dors divinement !!

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 27, 2016 @ 20:27:50

      Merci Ghislaine. 🙂 Merci. 😀 Non, je ne suis jamais allée dans un pensionnat,je crois que j’y aurais mis les nerfs à rude épreuves à beaucoup de monde. 😉 Les insomnies fréquentes sont parfois dure à supporter.
      Bises 😀

      Réponse

  6. Asphodèle
    Jan 16, 2016 @ 16:06:50

    Quelle étrange maison du plaisir, heureusement qu’il n’y avait pas de lanterne rouge à l’entrée, on aurait pu penser à autre chose mais tu recadres très vite les choses ! 😆 Toujours autant de concision ! 🙂 Bises.

    Réponse

  7. domicano
    Jan 16, 2016 @ 16:13:42

    Vif, enlevé et plein d’espièglerie! La vie déborde même quand les contraintes pointent leur nez acéré.

    Réponse

  8. thiebaultdestamand
    Jan 16, 2016 @ 19:41:45

    La maison du plaisir. Je me suis dis : « Tiens !… » et puis non. Comme M’zelle Aspho, j’ai presque dit « Dommage » et puis, non ! Un coup de serpillière plus tard, tout est rentré dans l’ordre. Encore une belle participation 😉 Bon dimanche !

    Réponse

  9. Valentyne
    Jan 17, 2016 @ 07:51:30

    J’ai pensé a une toute autre maison au début de ton texte-farandole 🙂
    Et puis le retournement est très bien vu 🙂
    Bonne journée Cériat 🙂

    Réponse

  10. soene
    Jan 17, 2016 @ 07:52:48

    😥 je viens de perdre mon commentaire !
    Merci pour tes 176 mots Cériat 😆
    Moi aussi, je me suis méprise sur le nom du pensionnat !
    Bon dimanche et gros bisous

    Réponse

  11. Rétrolien: Humeur taquine dans un silence blanc |
  12. La plume et la page
    Jan 17, 2016 @ 16:23:21

    Mme Surdre, c’est la principale du collège? C’est pas une rigolote en tout cas…

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 27, 2016 @ 20:38:21

      Merci La Plume. 🙂 Non, la surveillante en chef, et pas commode de surcroit. 😉 En effet, elle fait trembler les murs rien qu’avec un froncement de sourcil. ^^

      Réponse

  13. emilieberd
    Jan 17, 2016 @ 18:58:55

    La maison déplaisir?
    Pris en flagrant délit de liberté! Très joli! Merci

    Réponse

  14. monesille
    Jan 18, 2016 @ 11:53:07

    La serpillière dans la cour glacée, elles vont faire du patinage ?

    Réponse

  15. covixlyon
    Jan 18, 2016 @ 14:08:42

    Une once de vécu, le pensionna et sa rigueur, pour la maison des Plaisirs!
    Bonne journée
    @mitié

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 27, 2016 @ 20:47:11

      Merci Covix. 🙂 Non, pas du tout. L’idée m’est venue en repensant au film « La cage aux rossignols » de Jean Dréville.
      Bonne fin de journée. 😀
      @mitié 😀

      Réponse

  16. mariejo64
    Jan 18, 2016 @ 22:35:56

    Ah le chahut en sourdine dans les dortoirs des pensionnats de jeunes filles ! Les petits gâteaux rapportés de la maison pour éloigner de chagrin de la séparation et partagés avec les copines qui laissent des miettes qui nous grattaient les fesses le reste de la nuit ! 😀 Par contre, pas de serpillère à passer dans une cour glacée, quelle horreur !
    Bonne soirée

    Réponse

  17. dimdamdom59
    Jan 18, 2016 @ 23:09:28

    Bonjour Cériat,
    Je sors de ma procrastination pour venir lire les Plumes, oui mais au compte goutte, un peu tous les jours sinon je crains de sombrer très vite 😉
    Ah quelle ambiance dans cette maison du plaisir, je n’ai pas de mal à imaginer l’ambiance Cendrillonesque (oui je viens de l’inventer celui-là)
    J’apprécie toujours tes textes concis, ce qui me permet d’en lire deux de plus ce soir hihi!!!
    Bisous Cériat et à bientôt.
    Domi.

    Réponse

    • Ceriat
      Jan 27, 2016 @ 20:51:41

      Merci Domi. 🙂 Moi aussi, et je n’ai pas encore lu tout le monde. 😉 Très beau Cendrillonesque, il va rejoindre le dictionnaire des mots inventés. 😀 Merci. 😀
      Bisous et à bientôt 😀

      Réponse

  18. Claudialucia Ma librairie
    Jan 30, 2016 @ 22:40:26

    Une drôle de maison du plaisir! Pauvres filles!

    Réponse

  19. Anne de Louvain-la-Neuve
    Jan 31, 2016 @ 16:58:08

    Bienvenue sur mon blog et je réciproque avec plaisir (c’est le cas de le dire) sur le tien. A très bientôt…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning photography blog

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.

%d blogueurs aiment cette page :