Joyeux Noël !


Bonjour à tous et Joyeux Noël !

Pendant que la souris Rose et ses amis fêtent Noël, je vous invite à une nouvelle rencontre avec de sympatiques petits personnages.

Bonne lecture.

Le petit marigan

Un marigan est un très petit animal qui vit à l’orée des forêts denses. Il en existe de toutes les couleurs puisqu’ils peuvent, en changer à volonté enfants, mais lorsqu’ils deviennent adultes ils ne peuvent plus la modifier et doivent en choisir une définitive à l’adolescence.
Les marigans sont malins et évitent le contact avec les humains qui traversent leurs forêts. Cependant ils aiment goûter la nourriture que fabriquent les hommes et ils s’aventurent à fouiller dans leurs paniers de pique-nique et volent des aliments si leurs propriétaires ne les surveillent pas de près.
Certains petits marigans refusent d’adopter leur couleur définitive lorsque l’heure du choix est arrivé, alors ils arrêtent de grandir jusqu’à ce qu’ils se décident.
Les enfants sont espiègles et s’amusent à se faire des farces et des tours, malheureusement pour eux, il peut arriver que des humains se trouvent dans les parages. Il se peut que certains d’entre eux voient des choses étonnantes, mais seuls les enfants y prêtent attention.
Un jour de grand soleil, un marigan lance un maléfice qui atteint par mégarde un petit garçon. Le sortilège lui permet de voir les marigans. Le petit garçon se faufile entre des branchages et parvient à une clairière où s’amusent des marigans. Il paraît géant à côté des petites créatures et lorsqu’elles l’aperçoivent, elles se cachent dans des terriers de lapins. Le garçonnet leur dit qu’elles n’ont rien à craindre de lui et comme il a faim, il sort un biscuit de sa poche. L’un des marigans flaire le gâteau et s’extrait de sa cachette, le nez en avant. Une grosse miette tombe tout près de lui et il s’en empare et croque dedans avec gourmandise. Le garçon le voit faire et casse un gros morceau de son biscuit, qu’il lui tend. Le marigan recule mais ne retourne pas dans son trou de lapin. le garçon lui dit s’appeler Laurent. Tout en avançant, le bras tendu vers le marigan, il s’accroupit pour se faire moins menaçant. Le marigan finit par lui arracher le bout de biscuit et recule précipitamment.
Satisfait du contact établi avec la créature, Laurent se met à lui parler de sa maman et de son papa et de sa petite soeur Vivi. Intrigué, le marigan s’approche à nouveau et écoute ce que baragouine Laurent. D’autres marigans émergent de leur trous ensorcelés par la voix du petit garçon.
Tout à coup Laurent se retourne, il vient d’entendre l’appel de sa maman qui le cherche. Il informe les marigans qu’ils ne doivent pas avoir peur et qu’il va voir ce que lui veulent ses parents.
Laurent quitte la clairière et rejoint ses parents en promettant aux marigans de revenir dès que possible.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Valentyne
    Déc 25, 2017 @ 08:24:01

    Comme je ne connaissais pas ce terme de « Marigan » je suis allée voir sur Google qui me sors des images de bateaux 🙂
    Bisesss Ceriat 🙂

    Réponse

  2. covix
    Déc 25, 2017 @ 12:51:32

    Bonjour,
    Je te souhaite une belle journée de Noël avec les tiens.
    J’y joint mes souhaits de fêtes de fin d’année pour qu’elles soient belles et pleines d’amour et de joies.
    @mitié.
    RdV en 2018

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

LE BLABLA DE L'ESPACE

Bienvenue ! Amitiés,partage,Sujets divers,Bonne humeur, et surtout oubliez pas de mettre le son de votre ordi

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :