Facéties saison 9 ( 43 )


Facéties saison 9
épisode 43

Tard dans la soirée, trois silhouettes se faufilent dans les couloirs de l’université de magie. Les souris et le rat ont rendez-vous devant la bibliothèque, qui devrait être déserte à cette heure. Lorsqu’ils arrivent devant la pièce, une lueur filtre à sous la porte. Ils s’en éloignent précautionneusement et descendent les escaliers plongés dans l’obscurité. Tout doucement, ils inspectent la porte d’entrée qui est certainement truffée d’alarmes magiques. Ils tournent donc à l’angle du grand hall et bifurquent jusqu’aux toilettes des femmes. Ils en poussent la porte et entrent à l’intérieur. Rose s’aventure à sortir une boule de lumière qui illumine aussitôt l’endroit exigu. Ils sursautent devant leurs reflets mouvants et s’avancent vers le fond des sanitaires. Là, Ramoli extirpe un miroir et le fait grandir; puis il lance des sortilèges afin de pouvoir traverser la glace sans éveiller les protections magiques de l’université. Fleur renifle le miroir et estime qu’elle peut traverser en toute quiétude. Elle est suivie de près par ses deux acolytes. Dès qu’ils sont passés de l’autre côté, un tintamarre retentit dans tout le bâtiment.

Facéties saison 9 ( 42 )


Facéties saison 9
épisode 42

Après un plantureux repas, Rose et ses amis se regroupent dans une petite salle d’étude, déserte à cette heure. Avec des airs de conspirateurs, ils y échangent les informations qu’ils ont recueillis dans la journée. Mais ce qui en découle c’est qu’il y aurait des espions Sages à l’intérieur de l’université, ils ne s’y trouvent donc pas à l’abri malgré ce que pense le Grand Mage. Mais s’ils décident de quitter les lieux, il faut qu’ils s’arrangent pour prévenir les Mages du danger. Fleur pense à un petit sortilège tout simple qu’elle avait concocté un jour pour l’anniversaire du lézard du Midi. Elle en fait part à Rose et à Ramoli et en exécute un miniature afin de le leur montrer. L’explosion de couleurs les fait reculer, heureusement que Fleur n’y a pas inclus d’effets sonores. En rejoignant leurs chambres respectives, ils positionnent les sortilèges et les programment pour se déclencher à l’heure prévue. Toute l’académie va résonner longtemps de leur avertissement, mais cela leur procurera une très bonne diversion lors de leur évasion.

Facéties saison 9 ( 41 )


Facéties saison 9
épisode 41

Assise à une table en retrait, Fleur examine les Mages assis à leurs place, en attendant que ses amis arrivent. C’est ainsi qu’elle remarque qu’une bande de jeunes étudiants se tient un peu en retrait dans un coin sombre de l’immense réfectoire. A la dérobée, elle les observe et fouille dans ses poches à la recherche d’un minuscule gadget espion qu’a confectionné Ramoli lors d’une de leurs escales précédentes. Le plus naturellement du monde, elle pose la petite bille sur la table et lui murmure ses instructions. Sans un bruit, la bille disparaît entre ses mains et elle n’a plus qu’à lancer l’enregistreur miniature situé sur la bague de son majeur droit. Chacune de ses bagues a une utilité bien précise en dehors de leur parure. Enfin Rose fait son apparition, en grande conversation avec le Grand Mage. Puis c’est au tour du rat d’apparaître escorté par deux jeunes Mages. Sur des dessertes surchargées, des plats fumants et odorants parcourent la cantine, certainement mus par magie.

Facéties saison 9 ( 40 )


Facéties saison 9
épisode 40

Ce qu’il faut savoir de Ramoli c’est qu’il est très actif, lorsqu’il s’agit de faire des profits rapides et qu’il n’apprécierait pas que l’on y mette un terme. Dans les pages du grimoire il cherche des charmes de protection et d’évasion, mais ne trouve pas ce qui pourrait lui être utile. Le rat espère donc que Rose sera plus chanceuse que lui. D’ailleurs il entend des pas dans le couloir et suppose que cela annonce son retour. Il se lève et range le livre précieux dans sa poche, juste à temps. Un Mage frappe à sa porte et entre sans y avoir été invité. Haussant un sourcil soupçonneux, le Mage lui indique de le suivre. Prenant son air le plus innocent, Ramoli escorte le Mage jusqu’à une grande salle bruyante, où sont assis beaucoup de Mage et d’étudiants. C’est à ce moment qu’il se rend compte qu’il a faim et que c’est l’heure de manger.

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !