Facéties saison 10 ( 9 )


Facéties saison 10
épisode 9

Comme il explore un couloir sans aucune de ses marques, Ramoli se rend compte qu’il meure de faim. Il s’assoie dans un recoin entre deux miroirs d’angle, et farfouille dans son sac à dos. Il en extirpe une petite nappe à carreaux rouges et blancs, une boîte scellée et un thermos. Tout en surveillant les alentours, il déploie sa nappe et l’étale sur le carrelage dur. Puis il éteint sa lampe de poche et lance un sortilège, afin de lancer une sphère lumineuse au-dessus de sa tête. Il ouvre la boîte et un fumet de hareng mariné s’en échappe. Le rat va pouvoir déguster son plat chaud, la boîte enchanté fonctionne à merveille, de plus les repas qu’elle fournis sont toujours originaux et savoureux. Avant de plonger sa fourchette dans son repas, il se sert une tasse de café brûlant. Heureusement qu’il avait pris soin d’emporter ce thermos à boisson infinie. Tout comme la boîte, il fournit toutes sortes de boissons chaudes ou froides selon l’envie. Après sa collation, il tire de son sac un parchemin et commence à l’étudier avec la plus grande attention.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

%d blogueurs aiment cette page :