Gang de poules


Gang de poules

Dans une campagne isolée, une charmante chaumière bénéficiait d’un immense jardin, au fond duquel s’épanouissait un noyer.

Au pied de l’arbre, un poulailler abritait une bande de poules. D’apparence tranquille, ces volatiles paraissaient normaux, picoraient leurs graines et chassaient vers et autres insectes. La nuit, elles se laissaient enfermer dans le poulailler, sauf la chef qui se réfugiait dans le noyer pour y passer la nuit. De temps en temps, lorsque le maître rentrait, il était stupéfait de trouver le grillage en berne et les poules qui folâtraient librement dans le jardin. Parfois, elles s’amusaient à faire courir leurs maîtres dans tous les sens et refusaient d’entrer dans leur abri de nuit. Dans ces cas là, seule la fillette de la maison en avait raison. Mais l’apparence tranquille n’était qu’un leurre. En fait, ce poulailler cachait un redoutable gang de poules. Au nombre de six, elles semaient des plumes de diverses couleurs là où elles commettaient leurs méfaits. La chef de ce redoutable gang était d’une noirceur profonde et les autres, rousses ou blanches incarnaient de parfaites complices. Lorsqu’elles partaient faire un sale coup, elles se collaient l’une à l’autre et d’une course commune, mais fort peu élégante, elles fonçaient contre le grillage de leur enclos et l’enfonçaient gaillardement. Puis elles trottinaient jusqu’à leur prochain délit.

Publicités

Facéties saison 2 ( 1 )


Facéties saison 2

épisode 1

Ce matin, je me lève sur la monotonie de janvier. Les fêtes sont passées, mais j’ai du mal à les digérer.
Voulez-vous une tasse de thé ?
Non ? Tant pis, je me sers alors.
Je ne vais pas vous encombrer de mes bonnes résolutions à venir. Non.

Je vais vous parler de ma poule de luxe. Elle prend plaisir à picorer les vers de terre qui séjournent dans le jardin. Mais ce qu’elle apprécie le plus c’est d’entrer dans le réfrigérateur et d’y dénicher les fromages empaquetés ou non dans leurs délicats enrobages. Elle ne répugne pas à quelques grains de riz qu’elle dévore exclusivement dans la paume de ma main. Elle ne se couche pas très tard, sauf l’été. Là, elle rechigne à s’allonger dans son nid trois étoiles fait de foin frais. Pourtant épuisée, elle finit par s’y étendre le bec sous l’une de ses ailes. Dès que l’on tourne le dos, elle en profite pour se lover sur le plus douillet des tapis persans de la maison. Toutefois, lorsqu’elle est satisfaite de sa journée précédente, elle pond un œuf magnifique, mais seulement en période estivale, bien sûr. Voilà à peu près l’ordinaire de la journée d’une poule de luxe.

Partie de cache-cache chez Romain


Romain est un petit lapin qui vit dans un terrier avec ses parents.
Il invite souvent des amis pour s’amuser dans les galeries.
Mais aujourd’hui, Romain a décidé d’organiser une partie de cache-cache dans la prairie des Hautes Herbes.


Avant d’aller goûter, tous se retrouvent aux abords du sous-bois. Romain compte jusqu’à trois, pendant que ses amis se cachent en catimini. Romain entend des rires et se retourne pour essayer de voir où se sont cachés ses amis.
En premier, il découvre Melon, le chaton avec son petit ventre tout rond.
Puis, il débusque Milune, la tortue dans son épaisse carapace, sous un buisson touffu.
Mais où est passé Mangue, le hérisson polisson ? Ses piquants devancent toujours son museau pointu, mais il a disparu.
Tous le cherchent longtemps, mais c’est l’heure du goûter et la maman de Romain vient de les appeler. Ils espèrent que Mangue a entendu la maman de Romain, mais toujours rien.
Au bout d’un certain temps, la maman de Romain aperçoit une place vide à table. Elle ouvre la porte donnant sur le perron et remarque une boule de piquants à côte du paillasson. C’est Mangue, bien caché, qu’elle vient de déloger.
Mangue sort sa tête en riant de sa blague et se précipite à table. Tous les autres le regardent les yeux ronds, barbouillés de chocolat et de confiture d’abricot.

Facéties saison 1 ( 15 )


Facéties saison 1

épisode 15 :

Ce matin, j’aperçois deux petites souris qui se disputent pour une croûte de pain dur.
Elles se chamaillent tant qu’une troisième souris attirée par le raffut, d’un geste rapide s’empare du butin.
N’ayant pas remarqué le larcin, les deux protagonistes continuent leur querelle.
Plus tard dans la matinée, la voleuse passe devant les deux chicaneuses en se pavanant, l’estomac plein.

Axelle et le papillon magique


Axelle et le papillon magique

Un jour de grand soleil, Axelle admirait un papillon batifoler dans le jardin.
Elle s’en approcha si près, qu’il lui effleura le nez avec l’une de ses antennes. Puis, le papillon aux ailes blanches tournoya autour d’Axelle dans un scintillement bleuté.
Axelle sentit des ailes pousser dans son dos et elle rétrécit jusqu’à la même taille que le papillon.

Le papillon traça un chemin étincelant devant Axelle qui le suivit à travers les herbes hautes.
Axelle s’amusait tant qu’il lui fallut un moment avant d’entendre sa maman, qui l’appelait pour déjeuner.

Elle remercia le papillon et retrouva sa taille normale, avant de courir raconter son aventure à ses parents.

L’histoire d’Ahmed le petit scarabée


L’histoire d’Ahmed le petit scarabée

Ce matin, je marche dans le jardin, j’entends une voix toute faible. Je me tourne, personne !
Soudain, j’aperçois une petite boule noire recroquevillée sur elle-même.
Ahmed est un petit scarabée qui vivait dans le désert avec ses parents. Il jouait souvent dehors avec ses deux frères et ses trois sœurs.
Un jour, il se rendait au village, quand il fut surpris par une tempête. Le vent était tellement fort qu’il le souleva et l’emmena au loin.
Il perdit connaissance et se réveilla dans un pays blanc, froid et inconnu. Il chercha longtemps sa famille mais ne la trouva pas.
C’est ainsi que je l’ai découvert dan
s mon jardin, transi jusqu’à la moelle et désespéré. Je me suis renseignée, j’ai fini par trouver une école scarabée, pas très loin de chez moi. Je l’y ai déposé en lui faisant promettre de me donner régulièrement de ses nouvelles.
J’ai appris depuis qu’il s’était fait des amis et qu’il avait pu entrer en contact avec sa famille.
Il a décidé de rester, mais va souvent rendre visite à ses parents et ramène de délicieuses boulettes d’humus.

La fable des souris du placard


La fable des souris du placard

Ce matin, Je me rappelle une fable où le peuple des souris avait envahi un placard qui contenait du pain rassis. De cette étagère, des couinements et des trépidations se faisaient entendre. De ci de là, une moustache, une queue ou un museau apparaissaient subrepticement, jusqu’au moment fatidique où un miaulement retentit. Alors, plus un bruit, un mouvement, tout devint statique. Pourtant, le chat ne se préoccupait nullement du petit troupeau qui se blottissait contre la miche grignotée. Le chat sirota son lait et retourna se vautrer sur son coussin près de la cheminée animée. Une fois le chat parti, le grouillement reprit avec empressement. De la miche ne resta qu’une pincée de miettes.

J’ai omis de vous dire la morale de ma fable.
Bah, trouvez-la vous-même ou n’y pensez plus.
Bref, ça n’a déjà plus d’importance.

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !