Des mots une histoire 43

Des mots une histoire 43

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après :

triptyque – cheminée – essentiel – biscuit – circonvolution – abbatiale – licorne – porte – masque – destinataire – délicatesse – hybride – douce – guignolet – lécher – désemparé – suriner – châtaigne – vache – platane – dérapage

Le voyage 2

Par une fenêtre, l’un des cousins regardait au-dehors, tandis que son homonyme était parti se sustenter au restaurant du train. En passant par divers compartiments, il traversa un couloir qui jouxtait des wagons-lits. Assis à une table du wagon-restaurant, il demanda un guignolet qu’il sirota en attendant sa commande. L’autre cousin restait en admiration devant l’étrangeté de la trame de cette toile, dont les fils s’entrecoupaient de rails éclatants. A travers une trouée, il surprit des cygnes argentés s’ébattre sous une lune rousse. Plus loin, il fut étonné d’entrevoir d’autres percées dans la toile, dont une où des vaches vertes léchaient des prés bleus à l’ombre de platanes d’où pleuvaient des châtaignes roses. Chacune de ces brèches ouvrait sur un monde singulier. Plus loin, un couple de licornes hybrides caracolait sur une colline tout près d’une arche abbatiale. Tout un chacun savait où il montait, mais ignorait sa destination jusqu’au dernier moment. Parfois le train ralentissait et des usagers semblaient s’évaporer dans une exhalaison brumeuse, puis le train reprenait son allure enthousiaste. Certains cependant hésitaient et ne se risquaient pas tout de suite à s’éclipser, ils demeuraient en suspens un instant avant de réapparaître sur leur siège. D’autres encore restaient à bord parfois très longtemps. Les deux cousins craignaient par dessus tout d’être séparés définitivement. Sachant cela, ils s’étaient néanmoins embarqués dans cette aventure et ne le regrettaient pas. Détournant un instant son regard de la toile floue, le cousin vit un homme emmailloté dans une capeline d’un autre âge. De ce manteau ne dépassait que le bout de ses chaussures noires. Dissimulé sous un chapeau à large bord, un masque pâle, dont le nez appuyait l’aigu du visage, le fixait étrangement. Désemparé par ce coup d’œil surin, le cousin détourna rapidement les yeux. Au centre de la toile, une gare dont les portes s’évasaient en triptyques, se trouvait être une étape essentielle où le train déposait parfois quelques lettres et colis pour leurs destinataires. Puis faisant siffler ses cheminées, il repartait dans de nouvelles circonvolutions vers un autre embranchement de la toile. Parfois pressé, l’arrière train partait en dérapage, alors, avec délicatesse, la locomotive redressait son écart. Depuis quelques minutes, le cousin sentait une sorte de tiraillement, rien de précis, mais il ignora le phénomène et attendit que son homonyme revienne. Celui-ci apparût bientôt et lui tendit un énorme sandwich ainsi qu’un doux biscuit à la cannelle et une canette de bière. Le tiraillement se fit plus intense et son cousin lui annonça qu’il était arrivé juste à temps pour lui faire ses adieux. Une dernière accolade scella le destin des deux cousins.

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Asphodèle
    Oct 14, 2011 @ 14:35:41

    J’aime beaucoup cette balade en train entre rêve et réalité ! Plus de fantastique d’ailleurs, mais un vrai bonheur : 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Mon site officiel / My official website

Venez parler de tout ce dont vous avez envie avec moi. Donnez vos opinions en toute liberté. Laissez vos commentaires. Je vous attends nombreuses et nombreux !!! / Translation in English for people who don't speak French : come to speak about all you want with me. Give your opinions with complete freedom. Leave your comments. I await you many and many !!!

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro Photographie

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.

%d blogueurs aiment cette page :