Des mots une histoire 89

Des mots une histoire 89

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après des mots imposé.

Liste des mots imposés de l’édition 89, Des mots une histoire, sont : piscine – implacable – serpent – réveiller – débarquer – jambe – aigre – échapper – guerre – furtif – oraison – s’élever – mythe

Histoire de ferronnerie 7

C’est en furtifs que le forgeron et sa fille quittèrent le village. Ils attendirent que la nuit tombe et lorsque tout le monde ronflait, ils purent s’échapper, tels des serpents se faufilèrent jusqu’à la sortie du bourg, laissant derrière eux la forge refroidir doucement. Ils firent si peu de bruit qu’ils n’éveillèrent même pas les chiens. Le mythe dirait ce qu’il voudrait, le forgeron s’en fichait, l’implacable main du destin l’envoyait vers d’autres horizons et il le suivrait, comme toujours. En oraison, il jeta un dernier coup d’œil au bourg où il ne regretterait personne. Mais lors de la longue marche il s’occupa l’esprit en songeant aux jours passés, si loin maintenant.
Ils fuyaient depuis plusieurs mois, mais les chiens les avaient rattrapés, alors que sa femme venait d’accoucher. Les cris des bébés attirèrent leurs poursuivants et ils furent pris. Le baron, qui ne pouvait concevoir d’enfant, tint ma Mathilde par les cheveux, lui assurant la vie sauve en échange de son fils. Encore sous le choc des coups de ses sbires, je ne réagis pas assez vite. Lâchant ma femme, le baron surgit littéralement devant moi, et plongea son poignard dans mon torse. Trop énervé, il manqua le cœur et érafla mon poumon gauche avant de bloquer la lame entre mes côtes. Je fis le mort et l’entendis cracher à ses hommes de m’abandonner aux loups avec ma fille.
C’est cette vieille douleur qui réveilla le forgeron. L’humidité s’était insinuée sous ses vêtements et il décida d’allumer un petit feu, afin de chasser le froid et de cuire un peu de viande salée. Les jambes raides, il s’activa tandis qu’Aurore dormait encore. La guerre s’était répandue jusqu’aux frontières du nord, et il ne savait pas s’ils pourraient traverser les terres du baron. En attendant, il goûta son ragoût, le trouva aigre et fit la grimace. Il y ajouta quelques herbes aromatiques qu’il avait pris la précaution d’emporter. Un peu plus haut, une piscine naturelle lui permit de se baigner, au moment où sa fille débarquait, les yeux ensommeillés. Elle le rejoignit et ils se nettoyèrent de la poussière de la route, avant de retourner se réchauffer. Il savait qu’il ne pourrait jamais s’élever au-dessus de sa condition, toutefois, il espérait, un jour, pouvoir bien marier sa fille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Mon site officiel / My official website

Venez parler de tout ce dont vous avez envie avec moi. Donnez vos opinions en toute liberté. Laissez vos commentaires. Je vous attends nombreuses et nombreux !!! / Translation in English for people who don't speak French : come to speak about all you want with me. Give your opinions with complete freedom. Leave your comments. I await you many and many !!!

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro Photographie

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.

%d blogueurs aiment cette page :