Le champion des clous

Le champion des clous

Dans une petite ville bordant une forêt millénaire, un groupe d’ados s’adonnait à son sport favori, arracher les clous à portée de mains, afin de les distribuer généreusement sur l’unique route du village. Bien que le maire ait fait plusieurs fait appel à la responsabilité civile de ses concitoyens, aucun changement n’est survenu et les véhicules continuent à crever en empruntant l’avenue. Ce qu’ignorent les adultes occupés par leurs vies mouvementées, c’est que chaque année, un nouveau champion des clous est désigné. Un malicieux lutin à lancé un sortilège sur la ville qui empêche les adultes de se souvenir de leur ancienne vie de délinquant. Ce qui fait qu’à leur majorité, aucun membre de la communauté n’a le souvenir de leur implication à l’enrichissement du garagiste du bourg. Le seul problème est que la ville commence à s’étendre et des citadins commencent à investir ce petit village pas si tranquille, et que l’arbre creux du bout de la grande rue pompeusement surnommé « l’Avenue », est menacé de déracinement. Ce qui risque fort de perturber ce si paisible petit village.
Les nouveaux arrivants commencent à s’impatienter, et exigent que le maire, monsieur Rangeur, agisse contre ces malfaiteurs qui abîment leurs véhicules.
Sous la contrainte, monsieur le maire fait installer un commissariat à l’orée du vieux bois. Seulement, le vieux bois est le domicile du lutin qui n’apprécie pas ses nouveaux voisins.
Sous le couvert de sa magie, le lutin s’immisce dans le commissariat déguisé en policier et se familiarise avec ses nouveaux camarades. Sans le savoir, le lutin qui se camoufle sous les traits de Guy Complaire se fait même quelques amis et commence à s’intégrer dans la petite communauté. Il ne peut s’empêcher de faire quelques blagues bon enfant, mais ne s’éloigne pas de sa stratégie; qui consiste à se débarrasser au plus vite des gêneurs qui envahissent son territoire.
Petit à petit, Guy apprend à connaître les enfants du quartier où il a élu domicile sous sa couverture d’être humain. Le village commence à accroître au grand dam du lutin qui voit d’un très mauvais oeil de nouveaux arrivants s’installer. Comme la place manque de plus en plus le maire décide de faire agrandir le village et fait ajouter une rue perpendiculaire à l’Avenue. Pour se faire, il fait creuser une tranchée dans le champs du vieux Corbac décédé l’année passée sans héritier, et laissant ainsi son champs à la communauté. Le maire organise une réunion afin de déterminer le nombre de maison à y faire construire. Tous les gens importants du village s’y rendent et donnent leur avis sur la disposition des nouveaux aménagements de la commune. Mais monsieur le maire a fait venir un architecte et compte bien améliorer son village. De loin, le lutin observe ces changements et cherche un moyen de stopper les transformations, avant qu’elles ne deviennent incontournables.
Pendant ce temps, le pneus continuent à se faire éclater sans que personne ne trouve de responsable, et ce malgré la vigilance des patrouilles de police le long de l’Avenue.
Finalement, les travaux commencent et les pelleteuses commencent à creuser le champs. Une tranchée apparaît peu à peu, mais elle se heurte à un petit groupe d’enfants qui cherchent à préserver le vieux chêne qui jouxte le vieille forêt et qui risque d’être abîmé par l’avancement du chantier.
Au bout d’interminables tergiversations, il est décidé de déplacer l’arbre vers la place du village.
Mais au moment où l’arbre est déplacé, un coffret tombe d’un creux à la base du chêne. En touchant le sol, le coffret s’ouvre révélant ses plus sombres secrets. C’est à cet instant précis que le mystère des pneus se dévoile, révélant le nom des champions du village. Soigneusement inscrit dans un cahier à l’encre rouge, une très longue liste de nom,rougit des pages et des pages, rendant le souvenir de leurs actes aux anciens comme aux jeunes adultes de la commune. Et démasquant le déguisement du lutin qui apparaît pour la première fois devant les villageois ébahis.
Les noms contenus dans le cahier, comprennent les personnes les plus influentes de la contrées, ainsi qu’au moins un membre de la plupart des familles de la région. Le nom des champions par années des perforeurs de pneus.
Enfermé dans une des cellule du commissariat, le lutin se demande comment sa magie ne peut le faire évader, tandis qu’un tribunal se met en place dans la salle des fêtes.
Après maints échanges, les villageois finissent par comprendre que tous sont coupables d’un méfait commun encouragés par la malice du lutin. Mais comme Guy s’est fait une place honorable au sein de la communauté et qu’il n’est pas si mauvais, il est décidé de l’éduquer et tout en le maintenant sous surveillance, de le laisser habiter dans le village. Après tout, ce n’est pas tout les villages qui peuvent s’enorgueillir de posséder un lutin.

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :