La découverte de la salle aux miroirs

La découverte de la salle aux miroirs

Parce qu’ils ont découvert des grimoires de magie et des trésors, la souris et ses amis ont décidés de retourner explorer le manoir des Sages, dont ils n’ont pas encore découvert tous les mystères. Pour ce faire, ils ont programmé une expédition le lendemain du défilé de Rose.

Lorsque Ramoli arrive, les deux souris sont en train de se chuchoter des secrets à l’oreille. Comme l’évènement s’est bien déroulé, elles se réjouissent devant une coupe de champagne bien méritée.

souris change 2

Mais pour l’heure, il faut assurer la promotion du défilé, et tous d’aller se pomponner.

Après le départ des derniers invités, Fleur, Rose et Ramoli se dépêchèrent d’enfiler les combinaisons que la souris avait conçues pour leur sortie nocturne au manoir des Sages. Cette tenue si particulière était équipée d’une protection de dissimulation magique, pour ne pas alerter les Mages, qui leur avaient formellement interdit d’y retourner.
Ainsi équipés, les amis se faufilent jusqu’aux portes gardées par des gargouilles de pierre noire. Là, Fleur actionne le portail automatique en surveillant bien qu’aucune des statues ne bouge.

souris espion 2Une fois à l’intérieur de la cour, Ramoli ouvre la voie, tandis que Rose s’assure que le portail s’est bien refermé et que personne ne les a vus.
Après un rapide tour d’horizon, les amis entrent dans le manoir, non sans quelques appréhensions. L’entrée ne présente plus d’obstacles pour les souris, mais certaines galeries, non encore visitées, pourraient receler de redoutables pièges magiques.

souris porte miroir 2C’est donc avec prudence que Rose s’engage dans le couloir menant à une pièce qui n’est pas mentionnée dans le plan qu’a dessiné Ramoli. Les moustaches frémissantes, elle ouvre la porte, qui s’écarte, et laisse deviner une vaste salle aménagée de somptueux miroirs, apparemment très anciens.
Dès qu’elle met un pied dans la pièce, de fastueux lustres suspendus illuminent brusquement la salle. Éblouie, Rose s’arrête. Derrière elle, Fleur et Ramoli trépignent d’impatience.

souris miroir 4Intriguée autant qu’inquiète, Rose se place devant le premier miroir sur sa droite. Tout d’abord, elle n’aperçoit que sa propre image, puis…
Pendant que la souris Rose admirait son merveilleux reflet dans la glace, un nuage pourpre apparut dans les profondeurs du miroir. Intriguée, elle toucha la surface lisse, avant que Fleur et Ramoli n’aient eu le temps de réagir. Affolés, les deux comparses se précipitèrent alors que la sinistre émanation emplissait le miroir. Emportés par leur élan, Fleur et Ramoli furent comme happés par la psyché et disparurent à leur tour.

souris miroir 5Et la salle aux miroirs retrouva sa nudité première.
Sans comprendre ce qui lui est arrivé, la souris Rose se retrouve dans le noir. A tâtons, elle fouille dans sa mallette fuchsia et saisit une des sphères qu’elle a pris soin d’emporter. L’une des boules luminescentes est bleue et devrait pouvoir éclairer l’endroit où elle a atterri. Mais au moment où elle lance la pierre, un choc l’aplatit au sol. C’est Fleur et Ramoli éjectés de la psyché.

souris miroir 8Dans la lueur bleutée, les amis se relèvent péniblement et entreprennent un tour d’horizon. Ils perçoivent la pièce qu’ils viennent de quitter. Ils décident de sortir de la salle aux miroirs, ils y reviendront plus tard, mais bien d’autres découvertes les attendent au manoir des sages. Ils suivent un long couloir qui débouche sur un autre truffé de portes. L’une d’entre elles s’ouvre et un Mage en émerge.
Le Mage s’arrête devant eux et replace son chapeau pointu qui était légèrement de guingois. Les trois amis soufflent dans un bel ensemble. Le Mage n’a vu que son reflet dans le miroir sans tain derrière lequel débouchait leur passage, puis il a repris sa marche en direction des bureaux.

souris miroir 10

Rose reconnait immédiatement le couloir principal du palais administratif des Sages, pour en avoir été promptement chassée. Mais ceci est une autre histoire.
Comment sont-ils passé du manoir des Sages à leur palais ?
La souris voit les moustaches du rat frétiller et sait qu’il a compris. Elle l’interroge du regard et il lui sourit en retour.
– « Nous avons découvert la manière dont les Sages se déplacent. »
– « Quoi ? » cillent les deux souris.
– « Mais oui. Nous savons à présent comment les Sages manœuvrent si vite. Grâce aux miroirs qui leur permettent de se rendre où ils veulent en un clin d’œil. »
– « Ha ! »
– « Chut, quelqu’un vient. »
Un autre Mage passe sans s’arrêter, des dossiers plein les bras.
A présent qu’ils savent comment fonctionnent les miroirs, il ne leur reste plus qu’à retourner au manoir des Sages. Mais lequel des miroirs va les y ramener ?
Ils en prirent donc un au hasard et s’élancèrent ensemble. Heureusement, ils avaient choisi le bon.

souris miroir 11Rose se demanda alors pourquoi les mages n’avaient pas encore localisé la salle aux miroirs.
Ramoli resta seul pour explorer le site et renvoya les deux souris à l’hôtel, où elles devaient étudier les documents qu’ils avaient découverts. Une fois de retour dans la suite de Rose, elles se firent monter un copieux petit déjeuner avant d’entamer la lecture des parchemins. Il restait encore bien des mystères à découvrir.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :