L’étrange meurtre d’Alek Vram

Les enquêtes de la souris Rose


L’étrange meurtre d’Alek Vram

Ce matin, je retrouve la souris Rose qui se promène dans la grand rue de Convoitise qui conduit jusqu’au parc aux écureuils. C’est par hasard qu’elle croise un bien étrange personnage. Petit et équipé d’une drôle de casquette et d’une gabardine en laine, le bonhomme semble observer tout ce qui l’entoure avec une expression concentrée. Intriguée, la souris s’arrête devant lui et lui propose son aide.
Le curieux personnage se retourne vers la souris Rose et se présente :
– « Iris de Courtepointe, détective privé. Je suis enchanté de vous rencontrer. »
– « Rose. Vous cherchez quelqu’un ? »
– « Pas exactement. Je me suis très légèrement égaré. »
-« Je connais la bonne personne pour vous aider. Il s’appelle Ramoli. Venez avec moi. »

rose et iris 2Iris accepte et suit Rose jusqu’à l’hôtel des Sages.

Assis autour d’une table agrémentée d’un somptueux service à thé et d’un énorme plateau de pâtisseries fines, Rose et Iris discutaient avec animation lorsqu’un tumulte venu de l’immense hall d’entrée se fit entendre.
Rose se leva pour aller voir ce qui se passait dans son hôtel. Curieux, Iris la suivit et aperçut un type colossal, essayant de pénétrer dans le grand salon. Impressionné, Iris ne bougea pas d’un iota, tandis que la souris intervenait en faveur du colosse alors qu’il s’apprêtait à faire voler un vigile à travers le hall.
– « Molosse, c’est Rose. Tout va bien, laissez-le. »
– « Rose ? Enfin. »
– « Viens, assieds-toi et raconte-moi ce qui t’amène. »
Après avoir clarifié la situation avec les vigiles de l’hôtel, Rose entraîna Molosse à sa table où elle lui présenta Iris.
Le géant lui annonça que l’un de ses amis avait été assassiné.

molosse iris rose 3Intrigué, Iris l’informa qu’il était un grand détective privé.
Rose prit son téléphone pour prévenir Ramoli qu’un ami avait besoin d’un coup de main.
Il fut convenu que tous devaient se retrouver le soir dans un salon privé où Molosse devait apporter les informations dont il disposait.

Le soir venu, dans un salon privé de l’hôtel des Sages, Rose et ses amis sont réunis en un conciliabule d’importance. Il s’agit d’aider Molosse à retrouver l’assassin de son ami Alek Vram. Alek était un chercheur d’Embrouilles, qui normalement n’apportent pas les problèmes auxquels se réfèrent le nom. Elles sont en réalité de petites créatures, créées par les Sages, et qui se sont échappées de leurs laboratoires. Ce travail n’aurait pas dû entraîner le chercheur dans une mort irréversible, alors pourquoi l’avoir tué ? C’est ce que voudrait découvrir Molosse.

souris molosse 11

C’est pourquoi il a fait appel aux souris.
N’ayant rien trouvé de probant dans les documents d’Alek, nos amis décident de se rendre sur les lieux du crime. Mais avant tout, il faut aux souris laisser l’administration de leurs affaires à quelqu’un de confiance. Et pourquoi pas au lézard du Midi ?

Après avoir tenté de convaincre le lézard, qui bien trop occupé, a refusé d’occuper le poste de directeur de l’Hôtel des Sages, elles ont l’idée de confier la gestion de leur entreprise à la Puce et à son Colosse.
Ceci étant fait, il ne reste plus qu’à se préparer pour l’expédition dans les Îles Extérieures de Convoitise, là où a été commis le meurtre.
Rose et ses amis ont décidé d’aider Molosse à résoudre le meurtre d’Alek Vram, chercheur d’Embrouille au centre de recherche de la prestigieuse académie des sciences de Convoitise.
Avant de partir pour les Îles Extérieures, Rose s’est enfermée dans sa chambre pour préparer ses affaires. Elle s’est rendue à son bureau et a ouvert un petit tiroir secret renfermant son trésor le plus précieux. C’est une petite boîte finement ouvragée, dont elle extrait un minuscule livre, puis elle murmure une incantation et le livre s’agrandit. Elle recopie soigneusement certaines incantations et s’empresse de tout remettre en place. Puis elle empaquette ses vêtements dans une énorme malle qu’elle réduit immédiatement à la taille d’un petit colis. Fin prête, elle rejoint ses amis qui l’attendent dans le hall de l’hôtel. Elle sait qu’elle devra utiliser la magie en toute discrétion, mais ne peut tout de même pas partir sans quelques sorts fondamentaux.

Rose se démaquille dans sa cabine , alors qu’on frappe à sa porte. C’est Fleur qui se demande pourquoi Molosse n’a pas pu démasquer l’assassin d’Alek. Rose lui répond qu’un grand gaillard comme lui ne passe pas inaperçu, mais qu’elles sauront percer ce mystère beaucoup plus efficacement. Et puis résoudre un meurtre est dans ses cordes. Elle et Fleur sauront bien découvrir ce qui est arrivé à l’ami de Molosse.

souris alek 2
D’autre part, Ramoli a discerné des anomalies dans la magie des îles extérieures de Convoitise et, avec Iris, ils vont enquêter sur cet étrange phénomène, tout en interrogeant les contacts du rat sur l’homicide d’Alek.

Pendant que la souris Rose et ses amis sont partis résoudre le meurtre d’Alek Vram, la Puce dirige l’hôtel et gère les biens des aventuriers. En cela, elle est aidée par le Colosse et le lézard du Midi.

puce en beaute 2Elle tire partie de ses avantages VIP et maintient l’utilité du personnel. Sur les judicieux conseils du lézard, elle a placé une part importante des actions des souris et du rat, et semble satisfaite des ses transactions, dont elle tire un juteux profit.

Pressées de se pencher sur le meurtre d’Alek Vram, les deux souris se rendent sur le lieu du crime, préalablement indiqué par Molosse sur une carte de l’île Écarlate. Rose et Fleur repèrent immédiatement l’endroit grâce aux marques blanches sur le trottoir, quelques petits cercles autour d’impact de balle, l’empreinte d’un corps, ainsi qu’une large tache sombre. Prenant des repères, elles étudient attentivement les alentours, pour tenter de découvrir d’éventuels indices délaissés par les inspecteurs chargés de l’affaire.

meurtre alek vram 15Le nez quasiment collé au sol, Rose farfouille dans les feuilles mortes séjournant dans le caniveau, mais n’y découvre rien que de la boue. Fleur a plus de chance et met la main sur une douille noircie. Malgré la pluie, une empreinte y est très nettement visible.
Se précipitant au commissariat qui s’occupe de l’affaire Alek Vram, les deux souris se félicitent d’avoir découvert un indice aussi important.

Comme elles s’expriment en même temps, le policier de l’accueil les fait taire et leur demande d’exposer clairement leur requête. Sur le point de bouillir, Rose demande à parler à l’inspecteur en charge de l’enquête du meurtre de monsieur Alek Vram.

meurtre alek vram 17Agacé, le policier, l’informe qu’il n’y a aucune enquête sur le meurtre de cet Alek Vram. Outrée, Fleur déclare qu’elles veulent s’adresser à son supérieur hiérarchique. Voyant que les deux furies ne vont pas le laisser tranquille, le policier finit par les envoyer à un inspecteur quelconque, qui se chargera de s’en débarrasser. Après tout, il n’est pas assez payé pour se fatiguer avec ces deux mégères.
Un petit inspecteur joufflu reçoit les souris qui ne se laissent pas démonter par son manque d’enthousiasme.
Tandis que Fleur furette dans les dossiers de l’inspecteur, sans rien trouver d’utile à leur enquête, Rose expose leur requête.
L’inspecteur, qui se nomme Majoye, les informe que le dossier est clos depuis longtemps et qu’il ne s’agissait sans doute que d’un simple accident. Le dénommé Alek Vram fut pris entre deux feux lors d’une rixe entre gangs rivaux. L’inspecteur leur affirme que ces accidents sont monnaie courante ces temps-ci dans cette partie isolée des territoires de Convoitise. Il leur explique que la magie des Mages porte moins loin que celle des Sages et que certains individus se croient tout permis. Les forces de police sont trop peu nombreuses pour maintenir la paix et parfois cela dérape. La loi du plus fort domine certains quartiers où les policiers n’ont plus accès.
N’ayant rien appris au commissariat de l’île Écarlate, nos deux souris se rendent à leur rendez-vous avec Ramoli, espérant que Molosse et lui ont eu plus de chance.
A la terrasse d’un petit bar, Rose étudie les passants et leur mine pressée, tandis que Fleur se plonge dans le menu des cafés exotiques de cette partie des territoires, en songeant à la possibilité de les ajouter à leur propre carte des boissons.
Ramoli apparaît dans son incontournable jean usé, les aperçoit et leur sourit. A la traîne, Molosse manœuvre son énorme carcasse avec aisance et s’assoit en posant une pile de dossiers devant lui.
– « Vous avez trouvé quelque chose ? » demanda Rose inquiète du piétinement de leur enquête.
– « Je pense que nous avons secoué le bon cocotier. Mais n’en parlons pas ici, » dit Ramoli sur le ton de la confidence.
Après avoir dégusté un café ambré au parfum indéfinissable, les complices suivent le rat dans un lieu où ils pourront analyser leurs trouvailles en toute tranquillité.
Dans un entrepôt loué par Ramoli pour une bouchée de pain, nos amis sont réunis autour d’une table, face à un mur criblé de notes et d’un plan épinglé de punaises reliées par des ficelles de couleurs. Sur l’une des photos se trouve le portrait d’Iris, parti glaner des infos de son côté, et dont on est sans nouvelles depuis hier matin. Tout juste suffisant, l’éclairage suffit à peine à illuminer le petit coin où Ramoli a installé le Q.G. Le reste de l’entrepôt demeure dans une pénombre menaçante, à glacer le sang des souris.
Le sujet du jour porte sur la recherche d’Iris et sur les renseignements dégotés par les détectives amateurs regroupés autour d’un café brûlant. Le peu d’indices trouvés prouve que quelqu’un a des secrets à cacher.
L’île a beau être isolée, elle recèle des trésors que beaucoup convoitent. La magie qui protège les territoires extérieurs ayant diminué, il fallait s’attendre à ce que certains tentent de s’accaparer l’île. Reste à savoir qui et pourquoi. Ramoli a déjà fait un tour d’horizon des gangs et des groupuscules susceptibles de s’emparer de l’île et a retenu deux d’entre eux : les Comottes et les Dembress. Les Comottes occupent les quais et les parties basses de la ville et les Dembress ont la main mise sur les denrées destinées au beau monde de la ville haute. Du temps des sages,une dualité ancestrale stagnait entre les deux, à laquelle la magie imposait une trêve. Il semblerait que le répit ne soit plus de rigueur et qu’Alek ait bel et bien été pris entre deux feux. Mais où a donc disparu Iris ?
Dans l’obscurité d’un entrepôt des Comottes, Iris se faisait tout petit. De son imposante silhouette autant que de sa voix tonitruante, un énorme type occupait le centre d’un attroupement. Depuis sa planque, Iris entendait parfaitement le discours de cet individu que le privé supposait appartenir au chef des brigands des quais. Le mastodonte vociférait et annonçait la chute imminente de leurs adversaires les Dembress. Il affirmait posséder suffisamment de magie pour détrôner leurs adversaires et qu’ils devaient passer à l’action la nuit suivante. C’est en écoutant leurs conversations qu’Iris avait appris que l’un des Comottes avait descendu un négociant un peu trop curieux. Il devait s’agir du fameux Alek Vram. Iris devait sortir de là.
Malheureusement afin d’empêcher toute fuite, le bâtiment était fermé et aucun Comotte présent ne devait sortir avant la prise de la ville haute. Comment Iris allait-il bien pouvoir aller prévenir ses amis de ce qui se mijotait sur les quais ?
Finalement, l’un des gardes finit par s’assoupir et Iris en profita pour foncer prévenir ses amis au Q.G. de Ramoli.
Il arriva juste au moment où ils s’apprêtaient à partir à sa recherche. Soulagés de retrouver Iris en un seul morceau, les souris lui sautèrent au cou pour l’embrasser. Ils échangent leurs informations qui se complétaient et se rendirent tous ensemble dans la ville haute, afin de prévenir les Dembresses.
Ils atteignirent l’hôtel de ville un peu avant la fermeture et finirent par obtenir un entretien avec le maire.
L’imposant personnage eut bien du mal à croire à leur histoire, mais finit par prévenir ses alliés afin de préparer une riposte à un éventuel assaut.
Rose et ses amis se virent récompensés par un savoureux souper à la table du magistrat de la cité.

Tandis que la souris Rose et ses amis dînaient tranquillement à la table du magistrat de l’île Écarlate, des détonations et un vacarme indescriptible envahirent les oreilles des convives. Le ciel sembla soudain s’embraser et les souris n’eurent que le temps de se regarder avant que la porte à double battant de la grande salle de réception n’explose en mille morceaux. Dans un réflexe de survie, Rose eut la présence d’esprit de plonger sa main dans son sac et d’en sortir une sphère luminescente qu’elle jeta au sol devant elle. Une vive lumière envahit l’assistance, et un écran translucide vint protéger les hôtes contre tout objet, ou tir éventuel.

souris explosion 4Apparemment, l’avertissement des souris était arrivé trop tard et nos amis se retrouvèrent en pleine guerre civile.

Ignorant que ses amis nageaient dans les pires problèmes, la Puce s’arma de courage et prit la responsabilité d’organiser le défilé annuel de la souris Rose. Elle eut un mal fou à convaincre le Colosse de passer sur l’étroite passerelle qui enjambait le hall de l’hôtel où se dérouleraient les festivités. Les costumes étaient prêts et il ne restait plus qu’à envoyer les invitations aux éminents invités de Convoitise.
Heureusement, la cérémonie se déroula sans le moindre incident, sinon la souris Rose lui en aurait parlé jusqu’à la fin des temps.

Dans tous ses états, Rose lance un regard apeuré autour d’elle et comme elle constate que tous ses amis sont sous la protection de la bulle de cristal, elle plonge la main dans sa poche et en sort un tout petit coffret d’ébène ouvragé. Elle l’ouvre et un éclat lumineux s’en échappe. Elle indique à Fleur de toucher la vive lumière et la souris disparait. Les autres membres de l’équipe l’imitent et disparaissent à leur tour. Avant de se projeter dans le néant, Rose informe le magistrat qu’elle part chercher les mages.
Un peu secouée, la souris Rose retrouve ses amis à l’hôtel des Sages, où le coffret était sensé les envoyer. Le mécanisme magique avait bien fonctionné, un souci en moins. Ne restait plus qu’à avertir les Mages des évènements survenus sur l’île Écarlate.
Rose et ses amis se rendirent dans la salle aux miroirs de l’hôtel. Reproduction fidèle de la salle aux miroirs du château des Sages, les miroirs sont des portes d’accès qui permettent de se rendre d’un bout à l’autre de Convoitise. L’une de ces portes mène tout droit dans une antichambre du palais des Mages. Les miroirs furent découverts par hasard, lors d’une des nombreuses excursions de la souris Rose et de son ami Ramoli.
Pressées de prévenir les Mages, les souris et le rat empruntent donc ce passage direct, afin d’avertir au plus vite les illustres personnages, des évènements survenus sur l’île Écarlate. Ils gravissent les innombrables escaliers du palais des Mages sans croiser aucun magicien. Supposant qu’ils sont réunis dans un des immenses amphithéâtres enfouis dans les profondeurs du palais, Rose, Fleur et Ramoli se hâtent vers le plus grand d’entre-eux. Ils le trouvent vide de tout étudiant et aucun professeur n’y donne de leçon. Ils visitent également les autres hémicycles sans rencontrer âme qui vive. Inquiets, nos amis fouillent de fond en comble le palais, mais leurs appels résonnent dans le silence prolongé. Où ont disparu les Mages ?
Ayant fouillé tout les recoins du palais des Mages, Rose et ses amis se rendirent à l’évidence : les Mages avaient disparu ! Et depuis peu, si ce qu’affirme Ramoli est exact. Il a vu une tasse de café encore fumante dans le réfectoire, où traînaient des restes de repas.
– « Un nouveau mystère pour Iris, » annonce Fleur, en ramassant une serviette tombée au sol.
Tandis que Ramoli est parti chercher des renforts à l’hôtel des Sages, Rose et Fleur comptent entamer l’enquête dans le bureau du directeur. Rose sort une de ses fameuses petites sphères et la maintient à bout de bras dans l’espoir d’ouvrir le bureau fermé par magie.

En manipulant sa sphère, la souris Rose commet un impair de taille. Emprisonnés dans une bulle gigantesque, nos amis sont expédiés dans les ténèbres. A leur réveil, Ramoli sort une lampe de poche et tente de voir où ils ont bien pu atterrir. Ils ne peuvent apercevoir qu’une infime partie de la grotte, de leurs parois inégales suinte un liquide visqueux. Fleur émet un petit cri afin de mesurer la hauteur de la cavité grâce à l’écho de sa voix.

fleur ramoli 2Mais tout ce qu’elle parvient à faire c’est manquer de recevoir une stalactite sur la tête, qu’elle évite de justesse.
En quête de repère, Rose farfouille de son côté et finit par débusquer une sorte de tunnel et prévient immédiatement ses amis. Avec sa lampe de poche, Ramoli éclaire l’entrée du couloir naturel,et s’y avance précautionneusement. Au bout de quelques minutes, après avoir parcourus divers méandres, ils aboutissent dans une grotte assez spacieuse que la souris et le rat reconnaissent immédiatement. Ils se trouvent sous le palais des Mages exactement là où les magiciens ont défait les Sages lors d’une rixe mémorable. A partir d’ici ils peuvent facilement s’orienter et retourner dans le palais des Mages. Mais pourquoi se sont-ils retrouvés là lorsque la souris Rose a sorti sa sphère magique ?
Par prudence, ils décident de regagner leur hôtel en attendant d’en apprendre d’avantage sur ce nouveau mystère. Ramoli contacte ses indics afin de découvrir où se cachent les Mages. Pendant ce temps, Rose et Fleur regardent les informations télévisées du pays et s’aperçoivent que les nouvelles sont catastrophiques. Un commentateur annonce que les zones les plus septentrionales de Convoitise partent en confettis. D’une voix affolée, il affirme que si la dérive des îles se poursuit à ce rythme là, d’ici l’année prochaine Convoitise cessera d’exister. La magie qui maintenait le monde en l’état n’émet plus suffisamment de pouvoir et comble de malchance, les Mages ont disparu.
Le programme se poursuit sur le même thème, images à l’appui. Les deux souris en restent abasourdies. Elles vont fouiller dans leurs documents afin de comprendre le fin mot de cette histoire de fou.
De retour, Ramoli avoue n’avoir aucune information sur l’endroit où se trouvent les Mages. Contre l’avis de ses amis, Rose décide d’essayer un sortilège, afin de découvrir un indice susceptible de les aider. De son paquetage, qu’elle n’a pas encore eu le temps de ranger après leur expédition, elle sort son manuel du parfait petit sorcier, sous les yeux ébahis de Ramoli et de Fleur. Rose leur avait caché qu’elle était parvenue à reproduire et miniaturiser l’énorme volume de magie des Sages. L’air inquiet, Fleur surveille les alentours tandis que Rose parcourt les pages enluminées de runes sculpturales.
Le livre magique semble fonctionner normalement et tourne jusqu’à une page assez simple à décoder, illustrée d’un pendule. Rose a alors une illumination. Elle farfouille quelques instants dans son sac et en extirpe une petite boîte en bois brut. Elle l’ouvre. Il contient une cordelette au bout de laquelle oscille une boule en diamant est fixée. Fleur demande au rat de leur trouver un plan du pays. Mais il a beaucoup mieux à leur présenter. Il leur rapporte une sphère représentant Convoitise ainsi que tous les satellites qui y sont rattachés par le biais de la magie. Rose en approche son pendule qui s’affole immédiatement. Elle le lâche. L’instrument se met à flotter au-dessus d’un petit îlot que Rose reconnait, pour s’y être déjà aventurée : l’île des Mages.
Ni une ni deux, Rose plonge la main dans son sac à malice, qui, heureusement, contient tout ce qu’il lui faut. Au creux de sa paume, elle présente une pierre plate dorée à ses amis. Elle souffle dessus et tous de se faire happer par un inexorable vortex. Ils se retrouvent pêle-mêle dans un petit salon richement décoré. Ramoli suffoque sous la surprise et Fleur tremble de tous ses membres, avachie sur un tapis moelleux. Très satisfaite d’elle-même, Rose, cherche déjà à s’orienter en ouvrant la porte qui donne sur un large couloir.
En ouvrant la porte qui donne sur un large couloir, la souris Rose tombe nez à nez avec un jeune Mage pressé, des papiers plein les bras. Dans un méli-mélo de mains de jambes et de feuilles volantes, tous deux se télescopent et rebondissent dans un bel ensemble. Le novice ramasse sa paperasse en bougonnant. Rose tente de l’aider, mais il lui arrache les feuilles, et furieux s’empare des derniers feuillets qui traînent, avant de reprendre sa marche forcée. Faisant signe à ses amis de la suivre, Rose emprunte les pas du Mage.
Alors qu’ils filent en douce le novice, nos amis se font capturer par une sorte de bulle qui les enveloppe dans un nuage gris. Surpris, ils n’osent le moindre mouvement. Une voix de stentor retentit et ils se retrouvent soudain propulsés au centre d’un amphithéâtre où siège toute une assemblée de Mages.
Toujours enfermés dans leur bulle, les trois complices n’en mènent pas large et attendent en tremblant que soit scellé leur sort.
Confortablement assis dans son fauteuil, son éminence le Grand Mage observe les souris et le rat frémir d’angoisse, quand il aperçoit fugitivement une aura briller autour de Rose, tout en se demandant ce qui délie les mondes magiques de Convoitise. Son intuition le pousse à croire que la petite souris détient de précieuses informations qui pourraient bien aider à dévoiler une partie du mystère.

Pour l’heure, il ne comprend pas comment elle et ses amis ont pu entrer impunément dans leur retraite la plus sécurisée. Il scrute la souris avec une attention renouvelée, comme si d’un simple coup d’œil, il pouvait décrypter ses plus intimes secrets.
Le Grand Mage se lève et contourne le rat pour se positionner juste face à Rose. Il soulève un sourcil malicieux et dit :
– « Ma chère, révélez-moi votre secret. »
Effrayée, la souris ne peut rien répondre.
Toutefois, ses doigts sortent de son paquetage un coffret en bois finement sculpté. Elle en retire un minuscule livre qui se développe entre ses mains et atteint de confortables proportions : Le livre de magie qu’elle est parvenue à extraire du manoir des Sages, lors de l’une de ses explorations nocturnes avec Ramoli.
– « Tiens, tiens… »
Terrifiée, Rose s’attend à se faire pétrifier. Toutefois, l’étrange petit homme s’en retourne à son siège d’éminence, l’air fort satisfait, tandis que la souris ose se remettre à respirer. A ses côtés, Fleur n’en mène pas large non plus, mais essaie de rester digne alors que ses dents claquent bruyamment. Le rat se fait tout petit, mais d’un doigt autoritaire, le Grand Mage lui indique d’approcher. Malgré lui, Ramoli voit ses pieds s’avancer vers le trône du vieux mage. Le magicien sort une petite sphère d’argent qui se met à flotter et à briller.
– « Ansi donc le secret serait la magie elle-même, » murmure le Grand Mage.
Interloqués, les Mages regardent leur supérieur sans comprendre.
Poussant un long soupir, le Grand Mage explique :
– « Vous savez que nous avons mis fin au trafic de magie des Sages. Eh bien, sachez qu’ils assuraient ainsi la stabilité de Convoitise. Voyons, vous savez que l’unité de Convoitise est liée par magie. Et bien si vous ôtez la magie, le monde se délit et part à vaux-l’eau. »
– « Nous aurions donc commis une erreur en nous repliant ici, siège de notre ordre. »
– « Évidemment. Retournez immédiatement dans les îles sauver ce que vous pourrez. »
Puis s’adressant à nos amis :
– « Merci de nous avoir apporté la solution au mystère de la dislocation des territoires de Convoitise. »
Timidement, Rose émit un petit « De rien ».
– « Naturellement, vous pouvez continuer à utiliser votre manuscrit, mais avec beaucoup de prudence. Certains sorts sont très dangereux. »
Émue, la souris opina, tout en réfléchissant à la meilleure manière d’utiliser son livre de magie sans risque.
Encore sous le choc, Rose se sent satisfaite, comme si elle venait de mener d’âpres négociations. Elle comprend à présent ce que peut ressentir Ramoli, lorsqu’il parvient à manipuler ses concurrents et à leur souffler un marché sous le nez. Elle va enfin pouvoir utiliser la magie ouvertement.
De son côté, le rat image de nouvelles affaires à conclure.
Tout en rentrant à leur hôtel, nos amis se voient déjà sur une montagne d’or.
Toutefois, un message urgent les attend qui leur remet immédiatement les pieds sur terre. Le lézard du Midi a disparu.
– « C’est vrai que l’on ne l’a guère vu ces derniers temps, » remarque Fleur.
Les liens qui rattachaient Convoitise à Midland semblent s’être rompus. Aucun message n’atteint plus le pays d’origine de nos amis. Ni une ni deux, Rose sort son grimoire et y cherche une formule pour les transporter jusqu’à Midland. Elle la trouve rapidement, lance l’incantation et une sphère bleue vient les entourer pour les amener à destination. La sphère les libère dans la grotte aménagée en magasin du lézard du Midi. Il y fait sombre et humide. La boutique est à moitié vidée de son stock et des étals poussiéreux sont abandonnés dans les coins du Bazar aux Chimères. L’endroit est désert depuis un bon moment déjà.
Laissant l’enquête aux bons soins de ses amis Ramoli et Iris, Rose s’en retourne à son hôtel pour savoir où en sont les choses. Elle craint fort que la Puce à laquelle elle a confié ses affaires, n’ait tout mis sans dessus-dessous dans ses finances. Heureusement que le rat a de solides placements. La souris sort une nouvelle sphère de son paquetage et se retrouve devant l’entrée de son bureau. Stupéfaite, une serveuse qui portait un plateau manque en renverser le contenu sur Rose. Elle parvient in-extremis à le rééquilibrer et à éviter de justesse la catastrophe. Comme si de rien n’était, la souris entre dans son bureau et le voit encombré de piles de factures.

Déprimée par la masse de courrier et de factures entassés sur son bureau, Rose décide de se rendre au jardin d’hiver qu’elle a fait installer l’été dernier dans la grande serre qui donne sur l’arrière de l’hôtel. Jouxtant une piscine agrémentée de nénuphars géants, un hammam, aux chaudes couleurs assorties aux parterres fleuris, surplombe le point d’eau de sa large baie vitrée. Jamais embuée grâce à un sortilège, elle permet d’admirer les plongeons des amateurs de prouesses acrobatiques. Là, Rose se détend avant de se rendre au salon d’esthétique se refaire une beauté.

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !

%d blogueurs aiment cette page :