Facéties saison 7 ( 42 )


Facéties saison 7
épisode 42

La petite reine prend gracieusement place au bord de l’énorme trône, puis lève la main pour réclamer l’attention de ses sujets. Toute ouïe, l’assemblée attend dans le plus grand silence. Rose et ses amis se font le plus discrets possible, mais ils se trouvent juste aux côtés de sa majesté, qui les désigne avant d’annoncer :
– « Je vous présente les fiers aventuriers qui vont nous débarrasser des envahisseurs ! »
Les vassaux applaudissent joyeusement à cette nouvelle.
Dans quelle galères se sont encore fourrés nos intrépides amis, cette fois-ci ?
Puis sans laisser de répits aux audacieux explorateurs, la reine se lève et convie tout le monde à la suivre pour trinquer à la santé de leurs invités.

Publicités

Facéties saison 7 ( 41 )


Facéties saison 7
épisode 41

Escortés par la reine et sa suite, nos amis descendent le long d’un large escalier entourant l’arbre souverain. Ils passent devant des étages menant à des pièces individuelles ou à de petits salons ouverts. Plus bas, des passerelles donnent sur d’amples salles suspendues, agrémentées de rideaux végétaux. Plus bas encore, une immense estrade porte la grande salle de réception royale où siège un trône deux fois plus ample que celui de la terrasse supérieure. Du rez de chaussée, montent des bruits de cuisine et d’animaux de basse-cour. Dans la salle de réception, des silhouettes déambulent doucement, tout en sirotant des boissons mises à disposition par des serveurs en livrée vert tendre. A l’approche de la reine, les gentilshommes et les gentes dames forment une haie d’honneur en s’inclinant.

Facéties saison 7 ( 40 )


Facéties saison 7
épisode 40

Prise d’une subite inspiration, Rose s’incline devant la reine et d’un délicat ondoiement de la main, fait apparaître un magnifique bouquet de fleurs multicolores. Le parfum envoûte le nez délicat d’Edorlanne. Surpris par ce geste, un des gardes dégaine son épée et menace la souris. Dans un élan majestueux, la reine calme la sentinelle et esquisse un sourire. Elle s’empare du bouquet qu’elle prend plaisir a renifler sans retenue. Par-dessus les fleurs, elle observe ses invités et fait signe à sa servante d’apporter des rafraîchissements. Des domestiques apportent des tabourets et des tables basses et un fumet appétissant envahit l’espace. Des mets festifs et colorés sur des plateaux dorés sont portés par des serviteurs en livrée. Se frottant les mains, Ramoli s’apprête à déguster ces si jolies douceurs. En demi -cercle autour du trône, les invités de la reine se régalent des petits délices qui leur sont proposés avec grâce.
Après le service, la reine propose à ses invités une visite de son palais végétal.

Facéties saison 7 ( 39 )


Facéties saison 7
épisode 39

Ils entendent de grands cris. Transporté par deux gigantesques hiboux, le Colosse, les yeux exorbités par la crainte, se débat vainement. La toute petite créature qui porte une couronne dorée, se lève et rouge de colère, demande que l’on fasse cesser immédiatement ce vacarme. N’en tenant pas compte, les hiboux larguent le Colosse qui roule jusqu’aux pétales de la fleur géante, menaçant de l’abîmer. Le géant déroule sa carcasse en ronchonnant. Les ailes froissées par la colère la créature trépigne et injurie les hiboux. Puis se tournant vers les souris et le rat, elle se rend compte de l’image qu’elle donne et se reprend. Elle se rassoie dans une dignité toute royale et se racle la gorge. Un vieillard armé d’un bâton à bout d’or, en profite pour s’avancer et présente sa Majesté Edorlanne, reine des prairies et des îles environnantes. Il élève son bâton et une douce lumière inonde de beauté la créature. Edorlanne se redresse sur son trône et prend l’air important. Mais il en faut d’avantage pour impressionner les souris.

Facéties saison 7 ( 38 )


Facéties saison 7
épisode 38

Au beau milieu de la nuit, un étrange brouhaha réveille nos amis. Des sortes de hululements se répercutent d’un bout à l’autre de la forêt. Des battements d’ailes frôlent la cime des arbres au-dessus de leurs têtes. Ils entendent craquer des branches tout autour d’eux. De grands yeux jaunes les observent et des becs grattent les écorces de bois dur. Tremblants de tous leurs membres, les intrépides explorateurs se recroquevillent les uns contre les autres. Des griffes acérées s’emparent d’eux et les emportent dans les ombres ténébreuses. Ils sont ballotés dans les airs sans pouvoir se débattre. Les serres les enserrent fortement avant de les lâcher au sommet d’un gigantesque eucryphia cordifolia dont l’arôme des fleurs embaume la canopée. Une minuscule créature avec des ailes translucides les y attend, assise sur un trône placé au coeur d’une immense fleur blanche.

Facéties saison 7 ( 37 )


Facéties saison 7
épisode 37

Le lendemain matin, alors que leur foyer rougeoie à peine, nos amis s’éveillent lentement sous l’auvent protecteur du saule. La journée s’annonce chaude et humide mais ils ne sont pas découragés pour autant. Après le petit déjeuner, le rat part en avant afin de trouver un chemin à travers la dense végétation. Peu après, ils suivent le sentier que Ramoli et le Colosse leur ont ouvert, mais ils n’avancent guère et à midi ils atteignent un petit promotoire qui s’élève au coeur de la forêt. La vue se perd dans la verdure, cependant ils décident de s’enfoncer davantage dans l’épaisse sylve. Ils finissent par se retrouver coincés par d’énormes troncs et des broussailles infranchissables et décident de s’installer là, en hauteur, pour leur deuxième nuit de camping sauvage. La Puce n’est pas plus rassurée de se trouver là que dans la journée et elle tremble de peur. Le Colosse s’occupe de poser de grosses branches afin de les isoler du sol grouillant de bestioles selon les dires des souris. Ramoli est assis sur une grosse souche et prépare le dîner. Le lézard s’emitouffle déjà dans une couverture tout en découpant des légumes pour la potée du rat. D’étranges sons se propagent autour d’eux et l’obscurité grandissante les rend plus impressionnants. La Puce se calfeutre près de l’âtre et n’en bouge plus.

 

Facéties saison 7 ( 36 )


Facéties saison 7
épisode 36

Ce que nos amis ignorent c’est que l’île est maudite et que de puissants sortilèges la protègent. Ils ont été placés là il y a fort longtemps par un très célèbre mage pirate qui s’était élevé contre l’ordre établi de son époque. Il aurait fait de l’île son repaire et l’on raconte que de bien mauvaises choses s’y seraient passé. Toutefois n’ayant eu que des anecdotes sans conséquences à se mettre sous la dent, les intrépides explorateurs se lancent à l’aventure. La souris Rose prévient Ramoli que la végétation est beaucoup plus abondante que dans les îlots voisins et qu’il lui semble que les arbres se penchent vers eux. C’est dans la touffeur moite que le Colosse leur ouvre un passage qui parait se refermer derrière eux. Petit à petit, ils pénètrent plus avant dans les méandres denses et quasi impénétrables. Pourtant ils n’ont guère progressé le soir venu et s’abritent sous un saule aux branches tordues qui leur fait office de tente rudimentaire. Ils installent leurs sacs de couchage au pied de l’arbre et font un tout petit feu afin de ne pas brûler leur abri. La Puce se blottit contre son Colosse, elle croit avoir entendu d’étranges feulements à proximité.

Facéties saison ( épisode 35 )


Facéties saison 7
épisode 35

A l’orée de la forêt, Rose et ses amis installent un camp de base pour élaborer leur matériel de fouille. Puis, avant que la nuit ne tombe, ils explorent la lisière afin de trouver un sentier à emprunter le lendemain. Le rat prépare un feu, et une odeur agréable s’échappe très vite d’une grosse marmite. Les arômes plongent tout droit jusqu’aux nez de nos amis qui renoncent à leur sondage et rejoignent le camps et son feu accueillant. La soirée est fort agréable malgré la nuée de moustiques qui affleure le bivouac. Voyant que des petites bêtes ennuyeuses veulent s’inviter à la fête, la souris lance un léger sortilège de protection contre d’éventuels nuisibles nocturnes.
Au matin, tout le monde est pressé de se risquer dans la forêt et les préparatifs sont expédiés en un rien de temps. Le Colosse ouvrant la voie, les aventuriers s’élancent en direction d’une sorte de sentier entre-aperçu la veille. Peu praticable, la piste ne leur permet pas de progresser très vite et à midi c’est à peine s’ils se sont enfoncés de quelques centaines de mètres. Cependant, ils ne renoncent pas et envoient la Puce, qui est la plus légère, voir si du haut de la canopée ils peuvent se repérer. C’est en bougonnant qu’elle s’exécute.

Facéties saison 7 ( 34 )


Facéties saison 7
épisode 34

Le voilier trouve une petite crique où déposer son ancre et les souris sortent leurs maillots de bain afin de pouvoir atteindre la rive sans mouiller leurs pantalons. Le niveau de l’eau n’est pas bien haut et avec leurs amis, elles vont s’aventurer dans un foisonnant bosquet qui dépasse dans l’onde légère. Des poissons multicolorent viennent lècher leurs chevilles, tandis qu’ils soulèvent des nuées de sable fin. Une fois sur la grève, ils revètent de bonnes chaussures et leurs pantalons épais, afin de pouvoir s’enfoncer dans les méandres obscurs. Comme de coutume, la Puce est perchée sur une épaule du Colosse et les souris sortent leurs lampes de poches. Pourtant réduite, l’île est couverte d’une végétation presque étouffante. Toutefois, s’ils parviennent aux grottes camouflées dans cette luxuriante végétation, ils devraient découvrir des roches rarissimes. C’est l’isolement de lîle qui les auraient préservées des flots de touristes curieux. C’est pour cette raison que le lézard du Midi a décidé d’en exposer quelques unes dans des vitrines qu’il a fait aménager en devanture de son Bazard aux Chimères. mais pour celà, il leur faut tout d’abord les trouver.

 

Facéties saison 7 ( 33 )


Facéties saison 7
épisode 33

Après une nuit paisible, nos amis s’apprêtent à quitter l’île Pauvre pour un tout petit atoll isolé en bordure de mer, sensé posséder de grandes richesses. Equipés de bottes hautes afin d’éviter les serpents d’eau ou les oursins piquants, les aventuriers montent dans une barque plate armée d’une voile triangulaire. La souris Rose en tête de pont, l’embarcation vogue doucement en direction de l’ouest. A midi, le soleil frappe le voilier et une toile est tendue afin de protéger le nez délicat des souris. Le lézard lui, est allongé sous les rayons brûlants et apprécie un thé glacé. L’embarcation évolue sur les eaux claires, au loin des îlots se laissent deviner. Puis enfin, les Iles Grandes apparaissent dans leur majesté emplissant l’horizon de leur beauté sauvage. C’est derrière elles que se trouve l’île perdue où ils devraient découvrir des trésors inimaginables.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning photography blog

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.