Facéties saison 8 ( 42 )


Facéties saison 8
épisode 42

Dans un petit calepin aux bords dorés, Rose note soigneusement les coordonnées G.P.S. de la grotte grâce à un petit ordinateur relié au réseau satellitaire de son ami l’Emir du Kirdan. A ce lointain souvenir un sourire lui effleure les lèvres. Puis elle retourne au présent et finit ses annotations. A présent qu’ils se trouvent dans ce sanctuaire magique, leurs pouvoirs fonctionnent et ils se risquent à une téléportation. Dans une agréable prairie en bordure d’une île à la végétation luxuriante, les meneurs cherchent des points de repères, et les chameaux cherchent leur déserts des yeux. Molosse s’inspecte de pied en cap, jusqu’au fond de son pantalon pour s’assurer qu’il est entier. Les souris et le rat sont légèrement penauds, Rose aurait dû les prévenir avant de tenter ce saut périlleux. Tout le monde est indemne mais un peu secoués. Ramoli s’apprête à demander où les a téléporté Rose, quand surgit des gardes armés de lances pointées dans leur direction. Le joli toupet sur leur casque n’adoucit pas leurs regards menaçants. Mais dans quelle galère sont-ils encore aller se précipiter ?

Publicités

Facéties saison 8 ( 41 )


Facéties saison 8
épisode 41

La caverne emplie de magie éblouie les souris et le rat. Puis l’intensité décline jusqu’à un degré supportable pour leurs yeux délicats. C’est à ce moment que Molosse distingue que les parois sont pailleté d’étincelles bleutés et le fait remarquer à ses amis. Rose s’approche d’un des murs, l’effleure et soulève ainsi une exhalaison de poudre magique. Les autres l’imitent et se retrouvent bientôt enveloppés d’un nuage vaporeux. Ramoli ouvre son sac et en sort une fiole vide. Il la rempli de l’énergie en suspension dans l’air, et satisfait, contemple son scintillement. A présent qu’ils connaissent cet endroit , ils vont devoir comprendre la signification de son pouvoir.

Facéties saison 8 ( 40 )


Facéties saison 8
épisode 40

La sphère finit par s’immobiliser dans une petite cavité puis elle se met à tourner en rond. Cette fois, la boule luminescente à vraiment perdu la tête, pense Rose. Puis une fois encore elle s’immobilise au centre de la caverne. Tout au fond une lueur bleue vient faire écho à la sphère. Alors les souris et le rat, rejoints par Molosse, se dirigent vers la paroi et commencent à la frapper pour voir s’il n’y aurait pas un autre espace derrière. Mais ils ne rencontre que du vide et se retrouvent dans un endroit très lumineux. Leurs poils se sont dressé sur leur têtes à cause de la très forte concentration de magie dans ce lieu particulier. Comment est-il possible de trouver une si importante source de magie en ce lieu si désolé ?

Facéties saison 8 ( 39 )


Facéties saison 8
épisode 39

La sphère scintille et se dirige dans les méandres de galeries qui se succèdent et s’entrecroisent. Tout en suivant la lumière, Ramoli dispose de petits témoins afin de ne pas se perdre dans le dédale humide. Ils débouchent sur un lac sous-terrain et retrouvent Molosse qui les interroge du regard. Mais les souris ne prennent pas le temps de répondre parce que la sphère continue et s’engage dans le lac. Ramoli ouvre son paquetage et en sort des panoplies de plongée miniature. Il les enchante et elles se mettent à grandir. Les voilà bientôt équipés de tenues, de bouteilles et de masques. Ils plongent et poursuivent la sphère qui s’est engagée dans un étroit goulot. Ils la filent un bon moment avant qu’elle ne débouche enfin dans une cavité suffisamment vaste pour qu’ils sortent de l’eau. La sphère s’enfonce toujours plus profondément dans les galeries, et les souris se demande si le globe luminescent ne s’est pas perdu.

Facéties saison 8 ( 38 )


Facéties saison 8
épisode 38

Soulagés par la fraîcheur de la grotte, les souris et le rat se reposent pendant que les meneurs installent les chameaux à l’entrée de leur abri. Avec le chef des meneurs, Molosse s’est proposé en éclaireur, et ils vont explorer les profondeurs de leur refuge. Avec des globes lumineux que leur ont fourni Rose, ils s’enfoncent dans des méandres obscurs. Pendant qu’ils se reposent, les souris et le rat discutent de ce titillement que est nettement plus obsédant ici. D’un commun accord, tous trois décident de ce pencher sur le problème en attendant le retour de Molosse. Rose sort de son paquetage une sorte de boussole enfermée dans une bulle d’eau bleue. Elle la tend à bout de bras et se risque à une légère incantation de lévitation. La bulle se met à flotter devant et se met à tourner doucement sur elle-même. Puis elle se met à briller plus intensément. Elle oscille un moment sur place avant de se diriger vers le fond de la grotte. Les souris et Ramoli se lancent à sa suite.

Facéties saison 8 ( 37 )


Facéties saison 8
épisode 37

Dans toute cette blancheur aveuglante et meuble, nos amis désespèrent de trouver le moyen de se sortir de ce mauvais pas. Toutefois le soulagement les gagne un instant lorsqu’ils s’aperçoivent qu’ils vont pouvoir passer l’après-midi dans l’ombre d’un énorme rocher surplombant un bassin à sec. Les meneurs cherchent à découvrir si l’eau qui coulait ici autrefois s’est réfugié dans les profondeurs ou si tout espoir est perdu. Avec ténacité, les meneurs s’acharnent à fouiller les lieux et finissent par excaver une cavité, qui semble se perdre en méandres d’un ancien lit asséché. Trop heureux d’échapper à l’ardeur du soleil, tout le monde s’enfonce dans ces profondeurs salvatrices. A plusieurs mètres sous la surface, les parois révèlent des traces d’humidité, et un doux clapotis se répercute jusqu’à leurs oreilles. L’eau est bien présente quelque part, il ne leur reste plus qu’à découvrir où.

Facéties saison 8 ( 36 )


Facéties saison 8
épisode 36

La journée se déroule sans problèmes apparents hormis la chaleur qui les harcèlent depuis l’aube. Le soleil les éblouit et ils ont du mal à conserver le cap que leur impose les meneurs. Mais perdus comme ils le sont, nos amis ne se risquent pas à se plaindre de l’inconfort du périple. Le titillement semble s’amplifier à mesure qu’ils s’enfoncent dans le désert. Même les animaux sont anxieux et rechignent à avancer. Au soir, de l’un des interminables jours de voyage, ils aboutissent à une sorte de monticule en grès aux teintes rosâtres. Percée de trous asymétriques, la roche abrite des méandres vraisemblablement causés par des ruissellements d’eau. Si un jour il y a eu de l’eau dans cette région, il semble que ce fut il y a fort longtemps. Désespérés, les meneurs ne se font guère d’illusion quant à leur survie. Il ne reste presque plus d’eau et l’oasis tant espérée est asséchée.

Facéties saison 8 ( 35 )


Facéties saison 8
épisode 35

Le petit matin finit par les surprendre en plein rêve. Les meneurs sont déjà à pied d’oeuvre et organisent le départ avant de nourrir les chameaux.
Le petit déjeuner se déroule dans le silence. S’ils ne trouvent pas le moyen de s’éloigner du désert profond, le jour de voyage risque de se prolonger indéfiniment, et les réserves d’eau vont s’épuiser rapidement. Ce matin, le meneur en chef ne leur permet pas de trainasser, et la caravane se met rapidement en route vers l’est et l’espoir de la présence d’une ancienne oasis. Tout au long de l’interminable matinée, d’étranges fourmillements viennent harceler Rose, elle s’en plaint à son amie Fleur qui lui dit ressentir le même genre de tiraillement. Un peu comme si l’ont titillait la pointe de leurs perceptions.

Facéties saison 8 ( 34 )


Facéties saison 8
épisode 34

Finalement la nuit s’annonce sous de bons auspices, tous les chameaux ont été retrouvés et le bivouac est installé. Au crépuscule, les premières étoiles font leur apparition dans une douce lumière. La chaleur s’atténue un peu, mais les meneurs ne semblent pas s’apaiser. Malheureusement, ils se retrouvent dans une région désolée à des lieux du moindre point d’eau. D’après ce que parvient à traduire le livre magique de traduction des souris, personne n’est revenu vivant de l’endroit où ils ont atterri. Les constellations permettent cependant aux meneurs d’établir une trajectoire jusqu’à une ancienne oasis, si elle existe toujours, qui se trouverait au coeur du désert. Mais ce lieu demeure une légende et les meneurs argumente sur son existence. Toutefois, les estomacs se remplissent de mets épicés et parfumés. La nuit à la belle étoile est parfois agréable en bonne compagnie. L’un des meneurs sort un étrange instrument à corde et commence à chanter accompagné des craquements du feu. Puis un autre se met à lui répondre avec un tambourin. La soirée s’achève tard, personne n’ayant envie d’aller dormir.

Facéties saison 8 ( 32 )


Facéties saison 8
épisode 32

C’est d’une humeur renfrogné que Ramoli escalade les bosses du chameau qu’on lui a attribué. Fortement inquiets, les meneurs enjoignent la caravane à se mettre en route sans plus attendre, afin de s’éloigner des bourrasques de vent menaçantes. Si les souris sont agacées d’être ainsi menées, elles n’en montrent rien face à l’anxiété des meneurs. La promenade demeure cependant relativement agréable jusqu’à midi. Une halte est autorisée aux voyageurs, tandis que les éclaireurs vont chercher un refuge au cas ou il faudrait se mettre à l’abri de la tempête qui s’annonce.
Cependant, avant que la caravane n’aie le temps de s’organiser, une vive bourrasque les entoure subitement et les propulse haut dans les airs. Puis, dans un tourbillon mêlé de sable, les entraine au coeur du désert profond d’où bien peu d’êtres vivants sont revenus.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

LE BLABLA DE L'ESPACE

Bienvenue ! Amitiés,partage,Sujets divers,Bonne humeur, et surtout oubliez pas de mettre le son de votre ordi

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !