Les Échos de Midland 7


Les Échos de Midland 7

Ce matin, je surprends l’Émir du Kirdan en plein émoi. Il a décidé de se rendre incognito à Convoitise, pour aider la souris Rose à se sortir d’une mauvaise passe, au risque de créer un incident diplomatique. Elle lui a communiqué une adresse où la joindre en cas de problème.

prince 2Mais comme elle ne donne pas signe de vie depuis plusieurs jours, il a décidé de se rendre sur place et d’enquêter, contre l’avis de son ministre des Affaires étrangères. Que ne ferait-il pas pour cette petite intrigante, prête à tout pour se mettre dans les situations les plus insensées. Il n’est cependant pas mécontent de s’évader un peu de son cocon gouvernemental.

Publicités

Sur les traces de la souris Rose


Sur les traces de la souris Rose

Ce matin, j’interromps mon reportage sur la Morgodanie, pour vous faire part d’une nouvelle inquiétante : la souris Rose a disparu !

 kikekoi 2

Elle séjournait en Corse, où elle flânait d’une plage à l’autre, puis un soir, elle n’est pas rentrée à son hôtel alors qu’elle avait réservé pour trois jours. Des recherches ont été entreprises, mais sans résultat. Voilà cinq jours qu’elle n’a plus donné signe de vie. Il faut dire que ses fans la poursuivaient pour la photographier et elle ne savait plus où aller pour leur échapper. On l’aurait vue monter à bord d’un monumental yacht, mais à son arrivée au port, elle ne se trouvait pas à bord. Des investigations ont été lancées pour la retrouver. Je vous tiendrai informés des progrès de l’enquête dès que j’aurai des informations.

Je me lève un peu inquiète, la souris Rose a disparu. Personne n’a pu me dire où elle se trouvait, alors j’ai entrepris de la rechercher. Sur le panneau d’affichage de l’hôtel, parmi de nombreux clichés, je découvre ceux des passagers d’un bateau, dont l’un représente la souris Rose sur un transat, une coupe de champagne à la main.

 souris transat 2

Quelque peu soulagée, j’interroge les clients de l’hôtel où elle séjournait, j’apprends qu’elle aurait embarqué sur un gigantesque yacht nommé l’Extravagant, appartenant à un riche armateur. Mais lorsque je m’entretiens avec les plaisanciers, ces estimables personnes m’annoncent qu’elle aurait débarqué à Nice. Je prends donc le premier train en partance pour le sud avec l’espoir de découvrir de nouveaux indices.
J’arrive à peine à Nice que je perds déjà la piste de la souris Rose. Elle aurait séjourné une nuit dans un hôtel proche de l’aéroport en attendant son vol pour Paris. Puis elle serait montée dans le premier avion en partance.
Si j’avais su, je l’aurais attendue à Charles-De-Gaulle.
Malheureusement, je vais faire l’aller-retour sans détour. Mon billet retour à peine changé, je me dépêche d’atteindre la porte d’embarquement, sous les yeux effarés de la préposée aux bagages. Tant pis, mes valises me rattraperont ultérieurement, pas le temps de les enregistrer, sinon, je vais manquer le dernier appel. Je saute à bord juste à temps, la charmante hôtesse a failli me claquer la porte au nez. Installé tout à mon aise, je rage de n’avoir pas pris le temps de me renseigner sur les arrivages avant d’embarquer à Paris. A présent j’ai au moins cinq à six heures de retard sur la souris Rose.
Je reprends contact avec mon ami responsable de la sécurité de l’aéroport qui me réservera les vidéos des passagers entrants.
A mon atterrissage, je suis pris en main par le garde de service qui me conduit directement au centre vidéo de l’aéroport. D’après les descriptions que je lui ai transmises, il m’a préparé les cassettes de l’horaire demandé.

souris aeroport 2Sous nos yeux, la souris Rose se découpe dans une tenue de voyage de haut standing et nous la suivons jusqu’à une limousine noire aux vitres teintées. L’immatriculation relevée, je m’engage vers la suite de mon périple.

Précision de dernière minute : Je suis tombée sur un fax plus qu’intéressant.
Il s’agirait d’un échange de lettre entre la souris Rose et la souris Verte. Tout ceci se déroule chez Valentyne.

J’ai suivi les indications de Valentyne et suis allée faire un tour sur Vénus (où , où . J’ai rencontré là-bas des personnages fort sympathiques, mais personne n’y a vu la souris Rose. Je suis donc rentrée et avec l’aide d’un détective privé, j’ai pisté la limousine aux vitres tintées, elle aurait déposé la souris Rose à la Tour d’Argent.
J’ai d’abord cru à une blague, mais j’ai pu obtenir des infos confidentielles d’un des serveurs qui l’aurait photographiée.

souris restaurant 2Elle aurait dîné avec un magnat du pétrole saoudien. Que manigance-t-elle encore ?
Puis elle serait retournée à l’aéroport et aurait emprunté un jet privé. Mais je n’ai pas pu en connaître la destination. Il va me falloir jouer des pieds et des mains pour suivre sa trace, cette fois.
Je perds une nouvelle fois la trace de la souris Rose. Elle n’aurait pas réapparu depuis son dîner de la veille.
Zut ! Je l’ai encore ratée.
Bon, ce n’est pas le moment de paniquer, il faut que je la ramène à temps pour la rentrée. J’hésite un instant avant de demander l’aide de Ramoli.
Qui sait ce qu’il va me demander en échange de ce service ?
Tant pis, je l’appelle !

souris reporter 6Il me dit immédiatement que depuis Paris, elle a pris un jet privé pour Midland, où elle est arrivée il y a une heure. Elle s’est directement rendue au siège du magazine, elle remet son reportage au rédacteur en chef et je suis rassurée. Le rat m’informe qu’elle s’est bien amusée et qu’elle a interviewé des personnes intéressantes.
Et moi qui ne rapporte que du vent.

J’interroge la souris Rose pour savoir ce qu’elle a fait lors de son séjour dans l’espace. D’après les révélations de Valentyne, elle aurait été vue aux environs de Zénobie.
Finalement après maintes tergiversations, elle m’a révélé s’être amusée comme une jeunette à servir le thé aux étonnants amis de « Dame Zoène« .

souris thé 2D’étranges créatures en fait, mais relativement inoffensives, sauf en ce qui concerne l’extrême susceptibilité des vénusiens dont le contact peut s’avérer mortel. En dehors de ça, elle m’affirme que ce sont des créatures tout à fait charmantes. La souris Rose regrette de n’avoir pas pu passer plus de temps en apesanteur, elle devait rentrer afin de rapporter ses notes à son rédacteur en chef, qui soit dit en passant, est également le mien.
La souris rose rosit en m’annonçant qu’elle a rencontré l’Émir du Kirdan, petit état du sud, formant la frontière entre Convoitise et Aldomam.
L’homme a un grand esprit d’indépendance et fait tout pour que la guerre qui menace entre ses deux états voisins ne soit pas déclarée. Il est chargé de faire respecter le cessez-le-feu et d’organiser des rencontres entre les deux protagonistes. Les représentants des deux pays se sont présentés, mais aucun accord n’a encore abouti. La souris Rose est conviée à assister à la prochaine session, dont la date n’est pas encore déterminée.

zizanie« La Zizanie »

Sous ses dehors sérieux, l’Émir est un grand artiste, il aime peindre et pratique le piano régulièrement.

Ce matin, la souris Rose est en réunion avec le rédacteur en chef des Échos de Midland afin de tenter de le persuader de lui confier une importante mission sur le terrain.

souris rapport 2Mais le responsable des ventes ne l’entend pas de cette oreille, il prétend que la miss, avec ses goûts de luxe, ne pourra pas se passer de son confort quotidien. Sur ce point je ne saurais lui donner tort au souvenir de sa dernière expédition à Convoitise qui a bien failli faire crouler le journal sous les notes de frais. Toutefois, elle ne semble pas vouloir céder aux refus successifs qu’elle essuie et entend bien vaincre les réticences de ses détracteurs. Elle argumente en affirmant pouvoir séjourner gratuitement chez l’Émir et tout frais payé qui plus est.

souris reunion 2Aura-t-elle gain de cause ?

Investigations en Morgodanie


Investigations en Morgodanie

Ce matin, je vais rester de marbre et observer les allées et venues des passants devant la terrasse du café de l’hôtel des Cinq Ombrelles.
La souris Rose étant partie en Corse pour se faire bronzer, je n’ai pas de sujet à croquer. Toutefois, j’ai pris la clé des champs et me suis rendue dans l’un de mes lieux préférés : a Morgodanie.
C’est un tout petit état perdu sur une île englobant plusieurs pays qui se querellent ce maigre bout de terrain.
L’an dernier, lors d’un sommet sur la paix, un accord fut trouvé et depuis l’île vit dans un calme relatif. Le tourisme s’y est développé pour le plus grand plaisir des communautés qui vivaient jusque là principalement des produits de la mer.
On raconte qu’autrefois un grand peuple s’était épanoui sur les îlots de l’immense atoll, mais qu’un fléau aurait dévasté le territoire ne laissant que cette minuscule île, où les gens qui avaient survécu au cataclysme se seraient massés en des groupes restreints sans se mélanger. Devenant des populations autonomes, elles commencèrent à se faire la guerre pour conquérir le plus de terrain possible.
Désormais, les peuples étaient sous la protection des pays riverains. Peut-être la menace d’un expropriation avait-il eu le pas sur la raison, toujours est-il qu’un cessez- le-feu était en vigueur sur l’île.
Puis les touriste et leur argent avaient débarqués, apportant la manne nécessaire à la survie des populations. Ainsi, je pouvais à présent siroter mon thé parfumé en toute quiétude.
Je pense que l’hôtel des Cinq Ombrelles disposait du meilleur point de vue de l’île, il surplombait la baie et le vent du large apportait directement les embruns rafraîchissants. Quelques centaines de pas me séparaient de la plage de sable blanc. En cette saison, peu de monde côtoyait l’île, et je l’avais presque pour moi toute seule.
Ce que je ne savais pas c’est qu’une tribu de faucheurs arpentait l’île.
Un autre pensionnaire un peu éméché me raconta que de petits êtres invisibles volaient les objets les plus hétéroclites, sans se soucier de leur valeur. Un jour qu’il sirotait tranquillement un panaché sur la terrasse, des bijoux avaient disparu. L’hôtelier était bien embêté et avait rapidement fait taire l’affaire, pour ne pas affoler ses riches clients. Il s’était également empressé de rembourser l’infortunée victime et lui avait offert gracieusement la suite la plus luxueuse pour terminer son séjour dans de meilleures conditions. L’homme lui souffla également que pas plus tard qu’hier, son briquet préféré avait disparu alors qu’il venait tout juste de le poser sur la table. L’haleine fortement imbibée du type démentait ses belles histoires, mais un peu d’exotisme n’était pas pour me déplaire. J’entrepris donc une discrète enquête pour savoir ce qu’il en était réellement de ces fameux petits voleurs.
Laissant l’oreille traîner à droite et à gauche, j’entendis chuchoter deux femmes de chambres qui disaient qu’un groupe de kikékois auraient visité une des grandes réserves. Tiens, tiens…

Je me lève plein de mystère entre les oreilles. Je prends mon petit déjeuner dans ma chambre et descends faire une promenade sur la longue plage de sable blanc et fin qui jouxte l’hôtel.
Je ne croise personne de si bonne heure, mais j’esquisse un plan dans mon cerveau encore légèrement embrumé. Je vais jouer les touristes benêts et laisser traîner un objet sur ma table de terrasse au déjeuner et au dîner, pour voir s’il disparaît.

kikekoi 2

Je vais faire semblant de lire un journal ou bien un livre et rester sur le qui-vive, au cas où je percevrais un mouvement autour de moi.
Certaine du bon fondement et de l’efficacité de mon plan, je m’assieds à une table isolée et commande un jus de fruit tout en posant mes lunettes de soleil dans un coin ombragé. Puis, j’attends qu’elles disparaissent en feuilletant un magazine.
Mais au bout de deux heures, rien ne s’est passé et aucun voleur n’a eu l’audace de prendre mes lunettes. Déçu, je vais prendre un bain de soleil mérité en songeant que les kikékois ne sont peut-être rien de plus qu’un piège à touristes.

J’interromps mon reportage sur la Morgodanie, pour vous faire part d’une nouvelle inquiétante : la souris Rose a disparu !

Elle séjournait en Corse, où elle flânait d’une plage à l’autre, puis un soir, elle n’est pas rentrée à son hôtel alors qu’elle avait réservé pour trois jours. Des recherches ont été entreprises, mais sans résultat. Voilà cinq jours qu’elle n’a plus donné signe de vie. Il faut dire que ses fans la poursuivaient pour la photographier et elle ne savait plus où aller pour leur échapper. On l’aurait vue monter à bord d’un monumental yacht, mais à son arrivée au port, elle ne se trouvait pas à bord. Des investigations ont été lancées pour la retrouver. Je vous tiendrai informés des progrès de l’enquête dès que j’aurai des informations.

Facéties saison 3 ( 22 )


Facéties saison 3

épisode 22

Ce matin, prise par mon enquête sur le mystère que représentent les transiteurs, j’ai failli en oublier le défilé de la souris Rose. Rappelée à l’ordre par mon rédacteur en chef, je me faufile parmi mes collègues afin d’assister à la présentation des tenues extravagantes. Mais l’ouverture de la salle n’est pas encore annoncée. J’attends donc devant l’entrée des artistes, lorsqu’un groupe d’hommes poussant des portants, où des housses pendent à des cintres mobiles.

transiteur 2

L’un d’entre eux me fait remarquer que je leur bloque le passage. Sans bouger, je lui demande ce qu’ils font là et il me répond qu’ils sont des transiteurs qui s’assurent du bon déroulement du transport, entre Midland et Convoitise, des vêtements destinés au défilé.

Facéties saison 3 ( 21 )


Facéties saison 3

épisode 21

Ce matin, Je poursuis mes recherches afin de savoir ce qu’est un transiteur. Je parviens à mettre la main sur un dépliant qui m’indique l’adresse de l’office du tourisme à Convoitise. Je m’y rends et attends un certain temps que le guichet soit libre.

off toursme 2

Arrive enfin mon tour. Je demande à rencontrer quelqu’un susceptible de m’aider à contacter le service des transiteurs. Une employée joliment pomponnée, m’indique le second étage et la porte bleue à gauche. Mais naturellement, quand j’arrive devant la porte ronde, il est l’heure de déjeuner et elle est fermée.

Facétis saison 3 ( 20 )


Facéties saison 3

épisode 20

Ce matin, un évènement des plus étranges est survenu à Convoitise. Un transiteur aurait disparu. Que peut bien être un transiteur me demanderez-vous ? Et bien je n’en ai pas la moindre idée. C’est pour cette raison que je me suis rendue sur place, afin d’apprendre le fin mot de ce mystère. Avec mon passe de reporter aux Echos de Midland, je suis parvenue à me faufiler parmi la crème des enquêteurs et je ne devrais pas tarder à mettre la main sur le fameux transiteur.

Facéties saison 3 ( 14 )


Facéties saison 3

épisode 14

Ce matin, je me faufile furtivement derrière un stand de rubans aux motifs exotiques. Depuis deux heures je file le train à Ramoli, qui s’est rendu à Convoitise. Comme il a les moustaches qui frétillent à chaque fois qu’il prépare un sale coup, j’ai décidé d’enquêter sur ses récentes activités.

rat bijoutier 2

Il s’avère qu’il a rendez-vous dans les bas-fonds de la ville où les trafiquants de bijoux retaillent leur marchandise volée. Serait-il en mission, afin de trouver des perles pour la souris Rose et son défilé ?

Les échos de Midland 4


Les échos de Midland 4

Convoitise est une immense cité marchande où s’échange et se vend pratiquement tout. Cependant, un conseil de commerçants garde une main fermement serrée sur la ville. On parle donc peu des trafics qui couvent sous la surface de l’honnête négoce. On raconte que l’on y procéderait à de la contrebande de fées et de lutins malins et que dans les bas-fonds de Convoitise de drôles de choses se produiraient.

La souris Rose ayant mis son nez là où il ne fallait pas, se retrouva dans une geôle de l’ample cité. Elle se morfondait depuis quelques jours au fond de sa cellule, lorsqu’elle eut la surprise de voir arriver le rat Ramoli. Il avait eu vent, allez savoir comment, de l’arrestation de son amie.

Après quelques tergiversations, il soudoya les gardes et parvint à la sortir de là. Il l’escorta jusqu’au Népal et lui fournit un billet de retour pour Midland.

Les échos de Midland 3


Les échos de Midland 3

La souris Rose est partie en reportage à Convoitise depuis une semaine et nous n’avons toujours pas de ses nouvelles. Se serait-elle faite repérer dans son accoutrement peu discret ?

Le lézard du Midi attend une commande importante de produits en provenance de la fabuleuse cité.
Le Bazar aux Chimères regorge pourtant d’objets extraordinaires, mais il souhaite remplir un nouvel étalage suspendu au plafond et qui, pour l’instant, reste vide. En plus des pots de longue conservation, des billes luminescentes et autres bols magiques, le lézard prévoit de vendre des bijoux féeriques.

Les échos de Midland 2


Les échos de Midland 2

Le rédacteur en chef des échos de Midland désespère de trouver un reporter digne de ce nom à envoyer à Convoitise.

Cependant, après un stage accéléré en photographie, la souris Rose est fin prête à retourner enquêter sur place. Elle s’est offert un petit carnet aux bordures dorées et a dégoté une plume magique toujours emplie d’encre.
Elle est sensée découvrir ce qui est arrivé aux journalistes qui se sont perdus dans les méandres de l’immense cité.

Dans la cave d’un de ses amis, elle a découvert un autre accès à la fabuleuse cité. Au fond de la crypte se trouve une porte toute bleue qui s’ouvre sur Convoitise.

Habillée en conséquence, Rose s’y est rendue. On attend avec impatience de ses nouvelles.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

LE BLABLA DE L'ESPACE

Bienvenue ! Amitiés,partage,Sujets divers,Bonne humeur, et surtout oubliez pas de mettre le son de votre ordi

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !