L’histoire de la souris Rose


L’histoire de la souris Rose

J’aperçois la souris Rose, ça me rappelle que je ne vous ai pas raconté son histoire.

souris rose 2

       C’était une petite souris qui voyageait beaucoup, elle adorait découvrir les petits secrets des gens. Elle était curieuse de savoir si les éléphants craignaient vraiment les souris, comme le disent les contes. Alors, elle s’embarqua à bord d’un navire nommé  » Molly « . La traversée fut houleuse, la souris tanguait de bâbord à tribord, elle roulait en fait, imaginez que vous passez quelques jours dans une machine à laver. Elle arriva en Afrique, plus verte que grise et se faufila, hésitante, parmi les jambes des humains.

souris affrique 2

Elle dut se reposer un ou deux jours pour reprendre des couleurs, avant d’entamer son périple jusqu’au peuple des éléphants. La température élevée la fit fondre à moitié, mais elle trouva un chameau qui voulut bien l’emmener à travers le désert. Installée entre ses bosses, elle eut le loisir d’admirer le paysage en toute sécurité. Une fois sortie du Sahara, il lui restait maints kilomètres à parcourir avant d’atteindre son but.
A bout de forces, la souris suivit une rivière et aboutit enfin à proximité d’un groupe d’éléphants. N’osant pas les aborder directement, elle resta tapie à les observer. Elle remarqua que l’un d’entre eux était rose. Elle décida de le suivre, il était plus facile à identifier que ses congénères. Elle se glissa derrière son oreille pendant qu’il somnolait, appuyé contre un arbre. Elle remarqua alors que le rose qui fardait son hôte, était en fait une sorte de terreau. Elle-même en était couverte, à présent. L’éléphant poursuivit sa journée sans se rendre compte qu’il abritait une souris. Puis, il se doucha dans une rivière, ce qui manqua de noyer la souris. Elle retrouva la sécurité de la berge en hoquetant et en haletant. Elle remarqua que l’éléphant se roulait dans la terre après son bain. Sa peau, d’abord grise, prenait une teinte rouille, puis rosée. Les autres mammifères semblaient chocolat à côté. La peau de l’animal renvoyait un reflet églantine et apparemment, la souris présentait les mêmes dispositions. Elle ramassa un peu de substance et s’en couvrit,mais rien ne se produisit sinon que sa fourrure fut maculée de boue. Pourtant, quand elle séjournait sur l’éléphant, elle était rose.
Elle reprit sa place derrière le pavillon et attendit. A un moment, une trompe baladeuse vint la déloger de sa position. Elle tomba au sol, se releva, prête à affronter son adversaire.

souris elephan 2

Celui-ci avait déjà bondi dans un arbre en tremblant. L’arbre céda sous son poids et il se retrouva empêtré dans les branches, sous les yeux écarquillés de la souris. Elle prit son air le plus menaçant et se gonfla d’importance, elle exigea d’avoir sa peau.
Pour échapper au péril, l’éléphant lui dévoila que lors d’une de ses promenades dans la brousse, il avait surpris un roi sorcier exercer son art et l’avait espionné pendant un moment. Il en avait retenu le secret du rose et se l’était approprié. Et c’est ce secret qu’il murmura à l’oreille de la souris. Comme la magie ne fonctionnait qu’avec le terreau de la rivière, la souris s’en remplit les poches avant de retourner chez elle.

souris aeroport 2

Depuis, elle est une souris rose.

Publicités

Des mots une histoire 41


 Des mots une histoire 41

Des mots une histoire
Sur le thème de mots imposés d’Olivia Billington, création d’une histoire d’après :

parachutiste – flacon – humeur – éléphant – breloque – temps – encre – saut – champ – potager – miel – éternuer – traumatisme – fragrance – flou – 41 mots – piquer – amoureux – effluves – rire – étreindre – astre – java

La fête des moissons

A l’occasion de la cérémonie annuelle des moissons, une fête serait organisée dans le plus vaste champ du village. Le maire était présent pour la préparation des festivités. Il donnait des ordres parfois contradictoires et personne ne l’écoutait. Malgré son agitation et ses va et vient en tous sens, la bonne humeur battait son plein. Dans un coin, un stand de diseuse de bonne aventure camouflait l’étreinte d’un couple d’amoureux. Les rires allaient bon train et l’endroit se parait de mille couleurs. Un étal de fleurs dont les fragrances embaumaient l’air, jouxtait une table où des pots de miel étaient empilés en pyramides. En passant à côté des bouquets, le maire éternua. Il fit remarquer à son ami que ces choses seraient fanées avant la fête, s’il persistait à les disposer maintenant. Ce à quoi l’autre répondit que non, puisque la soirée s’annonçait fraîche à la faveur des astres. Au centre du champ trônait sur un bûcher un éléphant rose en papier mâché destiné à finir en feu de joie. Non loin de là, un homme déballait des breloques que sa femme répartissait joliment sur un tissu de soie bleu pâle. A proximité, de petits flacons de parfums s’exposaient en quinconce, leurs effluves montaient aux narines sensibles du maire qui, pris de migraine devint de mauvaise humeur. A l’un des stands, un tableau sur lequel une grande feuille étalait ses quarante et une cases vides intrigua le maire, des plumes taillées s’offraient à la main et un petit pot empli d’encre attendait son heure. On l’informa qu’il s’agissait d’un jeu de mots, 41 mots pour être précis. Alors qu’il allait demander des précisions, le maire s’interrompit brusquement. Il leva la tête et vit dans un flou artistique, des nuages multicolores s’approcher à toute vitesse. Mince ! Il les avait oubliés ceux-là ! L’entraînement des parachutistes, était aujourd’hui. Leur saut avait été programmé depuis longtemps, mais le maire l’avait oublié. Il n’avait plus le temps de dégager le terrain et les parachutistes piquèrent vers le potager du père Damien. Tout s’arrêta. Le vieil homme se précipita, il criait déjà pour les traumatismes infligés à ses chers légumes. Le soir arriva très vite et les dégâts réparés, la java put commencer.

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !