Facéties saison 7 ( 36 )


Facéties saison 7
épisode 36

Ce que nos amis ignorent c’est que l’île est maudite et que de puissants sortilèges la protègent. Ils ont été placés là il y a fort longtemps par un très célèbre mage pirate qui s’était élevé contre l’ordre établi de son époque. Il aurait fait de l’île son repaire et l’on raconte que de bien mauvaises choses s’y seraient passé. Toutefois n’ayant eu que des anecdotes sans conséquences à se mettre sous la dent, les intrépides explorateurs se lancent à l’aventure. La souris Rose prévient Ramoli que la végétation est beaucoup plus abondante que dans les îlots voisins et qu’il lui semble que les arbres se penchent vers eux. C’est dans la touffeur moite que le Colosse leur ouvre un passage qui parait se refermer derrière eux. Petit à petit, ils pénètrent plus avant dans les méandres denses et quasi impénétrables. Pourtant ils n’ont guère progressé le soir venu et s’abritent sous un saule aux branches tordues qui leur fait office de tente rudimentaire. Ils installent leurs sacs de couchage au pied de l’arbre et font un tout petit feu afin de ne pas brûler leur abri. La Puce se blottit contre son Colosse, elle croit avoir entendu d’étranges feulements à proximité.

Publicités

Facéties saison 7 ( 33 )


Facéties saison 7
épisode 33

Après une nuit paisible, nos amis s’apprêtent à quitter l’île Pauvre pour un tout petit atoll isolé en bordure de mer, sensé posséder de grandes richesses. Equipés de bottes hautes afin d’éviter les serpents d’eau ou les oursins piquants, les aventuriers montent dans une barque plate armée d’une voile triangulaire. La souris Rose en tête de pont, l’embarcation vogue doucement en direction de l’ouest. A midi, le soleil frappe le voilier et une toile est tendue afin de protéger le nez délicat des souris. Le lézard lui, est allongé sous les rayons brûlants et apprécie un thé glacé. L’embarcation évolue sur les eaux claires, au loin des îlots se laissent deviner. Puis enfin, les Iles Grandes apparaissent dans leur majesté emplissant l’horizon de leur beauté sauvage. C’est derrière elles que se trouve l’île perdue où ils devraient découvrir des trésors inimaginables.

Facéties saison 7 ( 32 )


Facéties saison 7
épisode 32

L’île Pauvre fait partie d’un archipel dont les atolls sont séparés les uns des autres par de vastes étendues d’eaux claires et peu profondes. Situé dans un climat tropical, l’archipel jouit d’une réputation chaude et accueillante. On rapporte que des trésors naturels parsèment les Iles Grandes, mais que l’île Pauvre en serait dépourvue et que l’on la nomme ainsi pour cette raison. Cependant, la vie y semble paisible et agréable. Les insulaires sont souriants et invitent les passants à partager un thé parfumé qu’ils semblent toujours avoir à portée de main. Après leur traversée mouvementée, nos amis se réjouissent de profiter d’un moment de repos avant de partir en quête des ressources rares que dissimulent habilement les atolls.
La Puce et le Colosse s’occupent de trouver un hôtel correct, tandis que les autres vont se renseigner au centre culturel de l’île voir ce qu’ils peuvent apprendre de l’histoire et de la culture des environs. Cela devrait leur donner des indication pour trouver des ressources rares afin d’agrémenter le magasin du lézard d’objets exotiques.

 

Facéties saison 7 ( 27 )


Facéties saison 7
épisode 27

Dans la panique générale, Rose Fleur et Ramoli essayent d’obtenir un peu d’espace afin d’organiser un peu la multitude de questions tous azimuts qui plongent l’étage entier dans un climat orageux. Un ténor assassine les oreilles de ses vocalises sans queues ni têtes. Affolée une femme se jette dans les bras du Colosse, ce qui déplait au plus haut point à la Puce qui ne manque pas de lui ordonne de lâcher immédiatement cette libertine.
Durant plusieurs minutes, cette panique orchestre une agitation débordante. Puis petit à petit, les souris parviennent à se faire entendre, malgré le chanteur qui tonitrue de plus belle. Un semblant de calme apparait, mais les questions amplifient le brouhaha. Iris sort alors son cor écossais et souffle dedans de toutes ses forces. Le bruit est tel qu’il ramène un peu de paix. Rose parvient à se faire entendre et demande que tout le monde s’avance en une seule file. Elle informe les gens qu’elle va leur trouver une solution. Puis elle s’installe au bureau adjacent à la chambre. Quant à Ramoli, il s’empresse de mettre une couverture sur le miroir, afin d’ en masquer les effets néfastes.

Dans l’éditorial des Échos de Midland paraît une annonce particulière :
« En exclusivité la semaine prochaine, les jeux Olympiques d’Écosse comme si vous y étiez ! »
L’affiche publicitaire mentionne également le nom de la reporter présente sur les lieux : « Un reportage présenté par l’époustouflante Dame Tartine ! »

Facéties saison 7 ( 25 )


Facéties saison 7
épisode 25

Dans la marge de son grimoire, la souris remarque un encart orné de fioritures rouges. Elle pose le doigt dessus et tout un pan de la page se détache, s’agrandit et des runes viennent flotter autour de Rose. Agacée par les caractères qui s’enroulent autour d’elle, Rose agite les bras et les reliefs s’ organisent en une suite cohérente que le rat déchiffre à voix haute. Les anodines annotations sont en réalité une mise en garde contre l’utilisation abusive et désordonnée des miroirs à souhaits. Immédiatement, le Colosse se précipite pour empêcher la Puce de finir la demande qu’elle était en train de faire à la psyché. Il lui dit que si elle ne veut pas disparaître elle ferait mieux de s’abstenir pour le moment de demander ne serait-ce qu’un bonbon au miroir. Fâchée, elle lui tourne le dos, mais n’ose pas d’autre essai. Il vaut mieux attendre de voir ce qu’il en est réellement de ces sortilèges si promptement offerts, d »autant que la silhouette fantomatique est toujours présente au fond des reflets du miroir.

Facéties saison 7 ( 24 )


Facéties saison 7
épisode 24

En plus de la Puce dans le miroir, une silhouette floue s’esquisse tout au fond vers la porte d’entrée. L’image inversée donne un étrange relief aux objets de la pièce comme si tout y était légèrement différent, dans des teintes plus sombres. Toujours trop curieux, Ramoli effleure le miroir qui semble se dérober à son contact. Rose sort alors son grimoire de magie et lui demande de percer le secret de la psyché. Les pages tournent dans un sens, puis dans l’autre et finissent par s’immobiliser devant le dessin d’un miroir similaire, sous lequel un texte apparaît lentement. Il s’agirait d’un miroir aux souhaits.

 

Facéties saison 7 ( 23 )


Facéties saison 7
épisode 23

En catimini, nos amis se rendent sur le pont supérieur avant. Assurés que seuls les hommes de quart sont présents, ils envoient Iris et Ramoli en éclaireurs afin de leur ouvrir la porte grâce à un passe dérobé par le rat. Puis un à un, ils descendent et les rejoignent dans la chambre. Une fois dans la pièce qui s’avère être une confortable suite, les comploteurs commencent à fouiller méticuleusement les lieux. Ils ne découvrent rien, mais ont une étrange sensation vers trois heures du matin, comme s’ils étaient observés. Ils se regardent et cherchent le point chaud de cette sensation. C’est la Puce qui pousse un petit cri victorieux lorsqu’elle se place devant la commode de la chambre. Un miroir lui fait face et les autres peuvent voir le haut de son crâne se refléter dedans.

Facéties saison 7 ( 21 )


Facéties saison 7
épisode 21

Sur l’immense paquebot, la Puce s’ennuie et demande au Colosse de lui trouver une occupation. Il lui propose de se rendre à la piscine du niveau supérieur, où le lézard se requinque au chaud soleil. Mais la Puce à peur de se noyer dans un tel volume d’eau et refuse tout net. Elle ne veut pas non plus prendre un bain de soleil qui risquerait d’altérer son teint fragile. Le Colosse réfléchit furieusement et finit par demander à Iris s’il n’aurait pas relevé un fait étrange ou intriguant qu’ils pourraient résoudre pour s’occuper l’esprit durant la longue traversée. Ni une ni deux, Iris lui répond qu’il va fureter ici et là et voir s’il n’y a pas un mystère à élucider. En attendant la Puce s’ennuie et passe ses nerfs sur tout le monde.

Facéties saison 6 ( 40 )


Facéties saison 6
épisode 40

Après avoir expliqué ce qui lui était arrivé, le lézard se laisse tomber sur un des transats multicolores et plonge les pieds dans l’eau translucide du lagon. Dérangés, des poissons arc en ciel s’égaillent en zigzags effarouchés. Contacté, Iris se charge des relevés d’empreintes et des indices potentiels dans le magasin qu’il n’a pas encore eu le temps d’examiner. Il sera rejoint ultérieurement par les souris et le rat, qui feront une vérification détaillée du registre du Bazar aux Chimères. Avant de partir, Rose fait un crochet par ses appartements, un peu de magie devrait apporter une aide précieuse. L’enquête va pouvoir démarrer.

Facéties saison 6 ( 39 )


Facéties saison 6
épisode 39

Malheureusement, le repos tant attendu est de courte durée car Ramoli arrive avec toute sa famille. Et comme si ça ne suffisait pas, le lézard du Midi déboule en panique. Il semblerait qu’on lui ait encore dérobé des articles rares dans sa boutique « Aux Chimères ». Les souris apportent immédiatement une liqueur et un éventail au lézard avant qu’il ne s’effondre devant elles. Le pauvre hère ne parvient plus à parler tant il est secoué. Après quelques minutes, il parvient péniblement à indiquer qu’un imposant individu lui a pointé un couteau sous le nez et l’a attaché dans sa réserve. Lorsqu’il est parvenu à se libérer, il n’a pu que constater les vides dans les étals. Si ça continue comme ça il va devoir mettre la clé sous la porte !
Ses amis tentent de le rasséréner, lui prodiguent leur soutien et l’assurent qu’ils vont tout faire pour retrouver le malfrat qui l’a cambriolé.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning photography blog

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.