Facéties saison 10 ( 14 )


Facéties saison 10
épisode 14

Après l’avoir déchiffré, Iris récite la formule, ce qui ouvre les battants de l’armoire, mais ne la fait pas coulisser sur le côté. Ramoli farfouille dans les piles de dossiers sans intérêts sans trouver de parchemin intéressant. Puis il reprend l’inspection du mur adjacent à l’armoire et finit par remarquer une brique descellée à hauteur de main. Précautionneusement, il la retire de son logement et glisse la main à l’intérieur. A taton, il cherche un pivot ou un loquet à activer, et parvient à atteindre un levier qu’il abaisse. Un déclic se produit, suivi d’un chuintement et d’un raclement, l’armoire coulisse enfin. Donnant sur un gouffre noir que la lumière d’Iris ne perce pas, l’espace ainsi obtenu ne dévoile rien. Frustré, Ramoli sort son grimoire de poche et inspecte l’obscurité. Sans doute encore un sortilège de protection est-il à l’oeuvre dans cette pièce. Iris essayant de lire le manuscrit derrière son épaule, le rat essaye plusieurs charmes avant d’en invoquer un qui fonctionne. Petit à petit, les ténèbres s’estompent au bénéfice d’une vaste salle contenant trois énormes miroirs recouverts d’un tissu immaculé. Emplie de poussière, la pièce dénonce leurs passage, par les empruntes qu’ils laissent. Comme Iris s’apprête à retirer l’un des draps, Ramoli arrête son geste. C’est la première fois qu’il voit un miroir de cette taille et le fait qu’il soit couvert titille sa vigilance.

Facéties saison 10 ( 13 )


Facéties saison 10
épisode 13

Comme il fait une pause, Iris ne fait pas de bruit et s’aperçoit qu’une personne approche dans le couloir adjacent à la pièce où il se trouve. Il se calfeutre dans un renfoncement sombre et attrape sa bouteille d’eau en guise d’arme létale. Un murmure atteint ses oreilles et il reconnait la voix assourdie de Ramoli. Que fait le rat dans les parages, il était sensé explorer les étages et les galeries aux miroirs. Surgissant devant Ramoli, le détective interroge son comparse du regard. Lançant un sortilège de protection, le rat annonce à Iris que les miroirs sont sous surveillance et qu’il a bien failli se faire prendre. Il suggère au détective de redoubler de prudence et s’apprête à repartir, quand Iris lui demande son aide pour pousser une armoire qui pourrait cacher un passage secret. Avec prudence, le rat s’assure qu’il n’y a pas d’ enchantement autour d’eux et examine la paroi. De l’autre côté de l’armoire, Iris appuie sur des briques pour voir si l’une d’entre elles ne cacherait pas un mécanisme. Mais Ramoli découvre une inscription et informe Iris qu’il faut réciter la formule pour ouvrir le passage.

 

Facéties saison 10 ( 12 )


Facéties saison 10
épisode 12

Pendant que le rat explore les allées de miroirs, Iris se rend dans les sous-sols du manoir des Sages, afin d’y découvrir les archives et accessoirement quelques passages secrets. Du haut de sa longue expérience, le Grand Détective, comme il aime à se faire appeler, s’installe à un bureau désaffecté et entreprend d’en vider les tiroirs. Il faut bien commencer quelque part. A part quelques très anciennes factures, il ne découvre rien d’inhabituel, ce qui veut dire que des choses importantes sont cachées. Le tout est de découvrir où. Son flair légendaire lui permet de dévoiler les mystères les mieux gardés, il sent que quelques arcanes demeurent dans les parages et il est bien décidé à les mettre à jour. Pris d’une subite inspiration, Iris se dirige vers une grande armoire en bois d’ébène, à peine visible de l’entrée. Avec difficulté, il en ouvre la serrure compliquée et sent tout de suite qu’il tient un truc important. Mais quand il écarte les porte de l’armoire, ses étagères sont désespérément vides. Il n’a fait que déranger une araignée installée là depuis un certain temps. Intrigué par le nu de l’armoire il entreprend de chercher un tiroir, ou autre cachette. Il heurte les côtés de l’armoire du bout de ses phalanges, tout en écoutant attentivement. Rien. Pourtant, il sent quelque chose, il est formel. L’ébène est un bois dense et lourd, mais il essaye quand même de déplacer le meuble d’un côté, puis de l’autre. Epuisé, il fait une pause et avale une grande goulée d’eau fraîche.

Facéties saison 10 ( 11 )


Facéties saison 10
épisode 11

Précautionneusement, Ramoli s’approche du miroir voisin du recoin où il s’est octroyé une pause déjeuner, et le scrute avec attention. Puis il en effleure la surface du bout de l’ongle pour en tester la magie. Son grimoire à la main, il cherche le sortilège adéquat, afin d’infiltrer les méandres des voies de navigation inter-miroir sans se faire repérer. Il s’applique ensuite à effacer ses traces. Une perte de temps dont il se serait bien passé, mais qu’il préfère néanmoins effectuer avec le plus grand soin. Une fois cette tâche accomplie, il lance un nouveau sort de protection et attache un fil d’ariane virtuel à son parcours, qui le préviendra en cas d’irruption intempestive dans son environnement proche. Il marque un dernier arrêt, avant de replonger dans le dédale de glaces.

Facéties saison 10 (10 )


Facéties saison 10
épisode 10

Tout en scrutant son parchemin, Ramoli surveille le couloir où il s’est assis, quand il voit vibrer très légèrement l’un des miroirs muraux. Il lance immédiatement un sort d’invisibilité. Puis il voit apparaître une ombre à l’intérieur de la psyché. Après quelques secondes l’ombre disparaît.
– « Quel imbécile ! »
Il aurait dû prévoir que les Sages auraient lancer des sortilèges de protection sur leurs miroirs. A présent, les Sages vont le chercher.
Tout en vérifiant que son sort d’invisibilité est solide, il pioche dans son sac à la recherche du grimoire qu’il a toujours avec lui. Il l’extirpe en grande hâte et l’épluche afin de trouver le sortilège adéquat. S’il veut poursuivre ses explorations, il va devoir redoubler de prudence. Et tout d’abord s’assurer qu’il ne s’est pas fait repérer.
De leur côté, Rose et Fleur se promènent dans les nouveaux jardins du lézard du Midi, qu’il vient d’inaugurer. Pimpantes, après leur cure thermale prolongée, les souris sont enthousiastes, même si le climat est encore frais pour la saison.

Facéties saison 10 ( 9 )


Facéties saison 10
épisode 9

Comme il explore un couloir sans aucune de ses marques, Ramoli se rend compte qu’il meure de faim. Il s’assoie dans un recoin entre deux miroirs d’angle, et farfouille dans son sac à dos. Il en extirpe une petite nappe à carreaux rouges et blancs, une boîte scellée et un thermos. Tout en surveillant les alentours, il déploie sa nappe et l’étale sur le carrelage dur. Puis il éteint sa lampe de poche et lance un sortilège, afin de lancer une sphère lumineuse au-dessus de sa tête. Il ouvre la boîte et un fumet de hareng mariné s’en échappe. Le rat va pouvoir déguster son plat chaud, la boîte enchanté fonctionne à merveille, de plus les repas qu’elle fournis sont toujours originaux et savoureux. Avant de plonger sa fourchette dans son repas, il se sert une tasse de café brûlant. Heureusement qu’il avait pris soin d’emporter ce thermos à boisson infinie. Tout comme la boîte, il fournit toutes sortes de boissons chaudes ou froides selon l’envie. Après sa collation, il tire de son sac un parchemin et commence à l’étudier avec la plus grande attention.

Facéties saison 10 ( 8 )


Facéties saison 10
épisode 8

Tandis que les souris rentrent à Convoitise, Ramoli se perd dans ses recherches. Franchissant un miroir, il se retrouve dans un sombre couloir, empli d’ombres menaçantes. Il progresse le long d’un coridor froid. Seuls lui font face des psychés qui se renvoient son image ainsi que la lueur de sa torche faiblissante. Afin de conserver son flambeau, il se risque à invoquer une sphère de lumière. Puis il s’engage dans un autre miroir et se heurte encore à une galerie aveugle, pleine de glaces, pénètre dans une autre psyché, pour aboutir à un nouveau couloir, et ainsi de suite, jusqu’à se perdre réellement. Pour s’assurer qu’il ne tourne pas en rond, il applique une marque au miroir suivant, puis le franchit.

Facéties saison 10 ( 7 )


Facéties saison 10
épisode 7

Finalement, c’est à grand regret que les souris quittent les salons de massage pour rejoindre leur demeure, au grand soulagement de Molosse. Comme il est chargé d’organiser le voyage de retour, le mercenaire étudie les parcours avec la plus grande attention, quand il est interrompu par un grand bruit provenant de l’entrée principale. Il se précipite, se retrouve face à un spectacle des plus ridicules, deux chasseurs bardés de bagages se disputent, tandis que d’autres derrière, les poussent afin de se faufiler entre les valises étalées pêle-mêle au beau milieu du passage. Il avise les deux souris qui gesticulent les cheveux en bataille face à une mégère aux joues rouges, qui agite son parapluie d’un air menaçant.
Ni une, ni deux, Molosse s’interpose et prend un bon coup de parapluie entre les deux yeux. Alors qu’il voie trente six chandelles, il parvient à s’emparer de l’arme de la femme et la jette au sol. Se voyant subitement désarmée, la mégère recule enfin, ouvrant le couloir aux autres personnes présentes.

Facéties saison 10 ( 5 )


Facéties saison 10
épisode 5

En attendant d’avoir des nouvelles de Ramoli ou d’Iris, les souris profitent pleinement de leur séjour de détente et se font de nouveaux amis. Lorsqu’elles ont décidé de s’offrir ces vacances de thalasso, le rat hésitait à les laisser y aller, mais Molosse lui a assuré qu’il veillerait sur elles et c’est ainsi qu’il s’est retrouvé entouré de douches bouillantes ou glacée, comme tout pensionnaire lambda. Toujours sur ses gardes, il veille au grain. Il ne s’offre au massage que pour maintenir sa couverture. Mais, à la nuit tombée, il fait une ronde, effrayant parfois les badauds qui s’aventure un peu trop près des chambres de ses amies. Aux anges, les souris se délectent de boissons exotiques dans un bain à remous. Comme rien ne vient perturber leur quiétude, elles décident d’en reprendre pour une semaine, au grand dam de Molosse.

Facéties saison 10 ( 4 )


Facéties saison 10
épisode 4

Dans le salon de massage, Fleur se demande si Iris va pouvoir aider Ramoli à trouver la cachette des Sages. Mais quand le masseur arrive, elle oublie bien vite ses préoccupations pour se concentrer sur la séance de relaxation bénéfique, qui devrait enfin la détendre. De son côté, Rose est occupée avec son téléphone à répondre aux sms du rat, toujours sur la piste de leurs ennemis.
Rassurée que le fameux détective ait pu rejoindre Ramoli, la souris lui recommande de faire très attention dans le manoir des Sages qu’ils ont à peine explorer, avant d’en condamner l’entrée. Mais si, comme l’affirme le rat, des personnes ont séjourné dans la demeure, il est fort probable que l’aide de Molosse ne sera pas de trop. Rose se dit que si les nouvelles sont aussi inquiétantes que l’affirme le rat, elle et Fleur vont peut être devoir écourter leur séjour de balnéothérapie.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Écri'turbulente

c'est en écrivant qu'on devient écrevisse

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning artworks experience

l'écritoire 2019

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

⚡️La Audacia de Aquiles⚡️

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurieuse.

Viggo's blog

Just another WordPress.com weblog

TUDINESCESOIR ?

A table...il y a de la soupe de l'écrivaillon !