Facéties saison 7 ( 31 )


Facéties saison 7
épisode 31

Préférant ne pas se fier uniquement à la bonne fois du capitaine, Rose et Ramoli ont organisé un tour de garde autour d’un petit bassin contenant une copie miniature de leur embarcation flottant sur un lit d’eaux troubles. Afin de s’assurer de la sécurité de leurs amis ils ont décidé qu’un peu de magie ne pouvait pas leur nuire. Mais les plots mis en place bien des décennies auparavant accomplissent leurs fonctions avec vigilance. Parfois cependant, il peut arriver qu’un vent trompeur s’insinue en travers de leur route et fasse tanguer l’énorme navire. Malgré quelque frayeurs, la traversée se déroule comme prévue avec seulement un jour de retard. L’île Pauvre porte bien son nom, même si l’on y trouve parfois de très bon hôtels et des boutiques à touristes vendant des articles fort onéreux. Pourtant on n’y voit aucun mendiant quémander quelques piécettes, ni de vagabonds mal fagotés. Le port semble propre et paisible. Nos amis débarquent sans fanfares ni trompettes, mais c’est avec soulagement qu’ils posent le pied sur un sol stable. Toujours sur le qui-vive, le lézard se met à fureter à la recherche d’objets insolites. Il est escorté par la Puce qui veut se promener un peu avant le dîner, ainsi que du Colosse qui à hâte de dégourdir ses longues jambe

Publicités

Facéties saison 7 ( 30 )


Facéties saison 7
épisode 30

Ce matin, la souris Rose se prépare tranquillement pour une journée calme en compagnie de ses amis, à bord du paquebot. Elle espère un peu de repos avant le débarquement après demain sur l’île Pauvre. Mais avec les eaux de l’océan Sournois rien n’est moins sûr. Ces eaux sont sombres et agitées par endroit, et le navire est parfois obligé de louvoyer entre deux tourbillons. Peu rassurée, la Puce s’est calfeutrée dans sa cabine, tandis que le lézard se vautre sur un transat sous un soleil de plomb. Parfois des débris de vaisseaux moins chanceux flottent sur une surface faussement apaisée, où des remous annoncent des dangers insoupçonnés. Droit devant, des haut-fonds obligent le paquebot à dévier sa course de plusieurs nœuds. Le capitaine affirme que la route qu’ils empruntent est sécurisée par des plots flottants reliés entre eux qui assurent une traversée sans surprises.

Facéties saison 7 ( 28 )


Facéties saison 7
épisode 28

Après d’âpres discussions, Rose et ses amis parviennent à replacer les diverses personnes dans leurs contexte historique grâce à quelques tours de magie. Et pour leur éviter de nouveaux déboires avec l’académie de magie et son doyen un rien soupçonneux, Ramoli a contacté un Mage et l’a invité à superviser l’opération.

Pendant ce temps, Dame Tartine est arrivée à Cowal et s’apprête à interroger un maximum de sportifs de haut niveau. Son calepin à la main, elle se faufile dans les vestiaires de ces messieurs et entame des pourparler avec le vigile en place. Elle tient bien haut son passe qui prouve son accréditation, tout en essayant de voir à l’intérieur de la pièce. Puis entendant une voix connue, elle appelle son sportif favori, qui éclate d’un rire franc devant sa mine indignée. D’un geste il l’invite à entrer et elle passe devant le vigile toujours méfiant. Elle va être idéalement placée pour son reportage, et va rapporter des informations inédites à son journal.

Facéties saison 7 ( 27 )


Facéties saison 7
épisode 27

Dans la panique générale, Rose Fleur et Ramoli essayent d’obtenir un peu d’espace afin d’organiser un peu la multitude de questions tous azimuts qui plongent l’étage entier dans un climat orageux. Un ténor assassine les oreilles de ses vocalises sans queues ni têtes. Affolée une femme se jette dans les bras du Colosse, ce qui déplait au plus haut point à la Puce qui ne manque pas de lui ordonne de lâcher immédiatement cette libertine.
Durant plusieurs minutes, cette panique orchestre une agitation débordante. Puis petit à petit, les souris parviennent à se faire entendre, malgré le chanteur qui tonitrue de plus belle. Un semblant de calme apparait, mais les questions amplifient le brouhaha. Iris sort alors son cor écossais et souffle dedans de toutes ses forces. Le bruit est tel qu’il ramène un peu de paix. Rose parvient à se faire entendre et demande que tout le monde s’avance en une seule file. Elle informe les gens qu’elle va leur trouver une solution. Puis elle s’installe au bureau adjacent à la chambre. Quant à Ramoli, il s’empresse de mettre une couverture sur le miroir, afin d’ en masquer les effets néfastes.

Dans l’éditorial des Échos de Midland paraît une annonce particulière :
« En exclusivité la semaine prochaine, les jeux Olympiques d’Écosse comme si vous y étiez ! »
L’affiche publicitaire mentionne également le nom de la reporter présente sur les lieux : « Un reportage présenté par l’époustouflante Dame Tartine ! »

Facéties saison 7 ( 26 )


Facéties saison 7
épisode 26

Rose s’approche prudemment du miroir et l’effleure du bout de l’index. Limage se met à gondoler légèrement et la silhouette apparaît plus floue. Au travers d’elle le rat distingue comme un groupe de personnes à l’air geignard. Un murmure incompréhensible se fait entendre et tout au fond; une forme sombre se dévoile. Puis les reflets de la pièce disparaissent carrément et un jeune homme d’allure avenante surgit devant eux. Il leur demande ce qu’ils souhaitent mais nos amis restent cois. Le jeune homme semble s’impatienter mais ne dit rien et attend. Rose, suivant les indications de son grimoire exige du miroir de relâcher tous ceux qu’il retient prisonniers de ses mensonges. Après un flottement et une grimace fort déplaisante du jeune homme, la pièce se retrouve encombrée de gens de diverses époques à tel point qu’il y en a jusque dans le couloir. Imaginez l’agitation que provoque ce débarquement impromptu.
Pendant ce temps, les échos de Midland annoncent le fameux tournoi tant attendu par ces dames : les jeux olympiques écossais. Ils se dérouleront à la fin du mois d’aout, la date officielle de l’évènement n’ayant pas encore été communiquée.

Facéties saison 7 ( 25 )


Facéties saison 7
épisode 25

Dans la marge de son grimoire, la souris remarque un encart orné de fioritures rouges. Elle pose le doigt dessus et tout un pan de la page se détache, s’agrandit et des runes viennent flotter autour de Rose. Agacée par les caractères qui s’enroulent autour d’elle, Rose agite les bras et les reliefs s’ organisent en une suite cohérente que le rat déchiffre à voix haute. Les anodines annotations sont en réalité une mise en garde contre l’utilisation abusive et désordonnée des miroirs à souhaits. Immédiatement, le Colosse se précipite pour empêcher la Puce de finir la demande qu’elle était en train de faire à la psyché. Il lui dit que si elle ne veut pas disparaître elle ferait mieux de s’abstenir pour le moment de demander ne serait-ce qu’un bonbon au miroir. Fâchée, elle lui tourne le dos, mais n’ose pas d’autre essai. Il vaut mieux attendre de voir ce qu’il en est réellement de ces sortilèges si promptement offerts, d »autant que la silhouette fantomatique est toujours présente au fond des reflets du miroir.

Facéties saison 7 ( 24 )


Facéties saison 7
épisode 24

En plus de la Puce dans le miroir, une silhouette floue s’esquisse tout au fond vers la porte d’entrée. L’image inversée donne un étrange relief aux objets de la pièce comme si tout y était légèrement différent, dans des teintes plus sombres. Toujours trop curieux, Ramoli effleure le miroir qui semble se dérober à son contact. Rose sort alors son grimoire de magie et lui demande de percer le secret de la psyché. Les pages tournent dans un sens, puis dans l’autre et finissent par s’immobiliser devant le dessin d’un miroir similaire, sous lequel un texte apparaît lentement. Il s’agirait d’un miroir aux souhaits.

 

Facéties saison 7 ( 23 )


Facéties saison 7
épisode 23

En catimini, nos amis se rendent sur le pont supérieur avant. Assurés que seuls les hommes de quart sont présents, ils envoient Iris et Ramoli en éclaireurs afin de leur ouvrir la porte grâce à un passe dérobé par le rat. Puis un à un, ils descendent et les rejoignent dans la chambre. Une fois dans la pièce qui s’avère être une confortable suite, les comploteurs commencent à fouiller méticuleusement les lieux. Ils ne découvrent rien, mais ont une étrange sensation vers trois heures du matin, comme s’ils étaient observés. Ils se regardent et cherchent le point chaud de cette sensation. C’est la Puce qui pousse un petit cri victorieux lorsqu’elle se place devant la commode de la chambre. Un miroir lui fait face et les autres peuvent voir le haut de son crâne se refléter dedans.

Facéties saison 7 ( 22 )


Facéties saison 7
épisode 22

Finalement, au bout du troisième jour de traversée, un mystère s’annonce autour d’une chambre inoccupée. Il s’y serait déroulé d’étranges évènements dont le service d’étage nie avoir eu connaissance, ce qui a éveillé l’intérêt des souris et du rat. Les voilà donc partis farfouiller dans les environs. Informée, la Puce se dévoue pour aller interroger les voisins de la chambre. Quand à Iris, il parvient à s’introduire dans la pièce lorsque le personnel de l’étage vaque à ses occupations. Au premier abord, il n’y trouve rien d’anormal. Rose organise une réunion afin de visiter le lieu dans la soirée, quand tout le monde s’amusera dans les salons du bord.

Facéties saison 7 ( 21 )


Facéties saison 7
épisode 21

Sur l’immense paquebot, la Puce s’ennuie et demande au Colosse de lui trouver une occupation. Il lui propose de se rendre à la piscine du niveau supérieur, où le lézard se requinque au chaud soleil. Mais la Puce à peur de se noyer dans un tel volume d’eau et refuse tout net. Elle ne veut pas non plus prendre un bain de soleil qui risquerait d’altérer son teint fragile. Le Colosse réfléchit furieusement et finit par demander à Iris s’il n’aurait pas relevé un fait étrange ou intriguant qu’ils pourraient résoudre pour s’occuper l’esprit durant la longue traversée. Ni une ni deux, Iris lui répond qu’il va fureter ici et là et voir s’il n’y a pas un mystère à élucider. En attendant la Puce s’ennuie et passe ses nerfs sur tout le monde.

Previous Older Entries

Anne de Louvain-la-Neuve

Une photo prise durant l'été 2016 au jardins des tarots de Niki de Saint Phalle

BODOBLOG

iD visuelle, écriture créative

A la lueur du lampadaire

This is the sea’s streetlamp... for reading and writting fictions !

Les mots de la fin

“La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.” Victor Hugo

monesille

Poésie un jour, poésie toujours

LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

"Je suis un globe aérostatique qui flotte à quelques mètres du sol, dont la nacelle est encore rattachée à la terre par un cordage." Rosa MONTERO

Dominique Cano - auteur

écrire, dessiner, voyager

Un Sot en Auteur

Site officiel de Thiébault de Saint-Amand

Mélodie d'une jeune citadine [dé]rangée

Récits urbains et solitaires sur fond musical

Littérature et Philosophie

«Il y a parfois plus de philosophie dans un bon roman que dans le meilleur des traités» (Marcel Proust)

Il était une fois des points contés...

dans un atelier d'étoffes, de fils et de partages.

Glaz Mag

Blog Breton

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Kentin Spark

La forêt des pages, Vivre livres, vivre libres

D'autres vies que la mienne

carnet de lectures

Thé, lectures et macarons

Chère Amie, vous prendrez bien un ou deux livres ? Trois ? Vous êtes une petite gourmande !

Planete Vegas

LAS VEGAS comme nulle part ailleurs

larondedelivres

Le blog de Sabrina

Histoire d'Intuition

Découvrir, écouter, développer son intuition

Pure Photography

The award winning photography blog

Éditions du Monde Premier

Association d'auteurs !

l'écritoire

une autre façon d'écrire

Mystérieux Wagon

Des moments à partager

Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

"Je ne suis que ce qui me maintient à distance du monde". Thomas Vinau.

La Audacia de Aquiles

"El Mundo Visible es Sólo un Pretexto" / "The Visible World is Just a Pretext".-

"Recueil des Instants"

Un voyage d'expression libérée

Ma Vie De Rôliste

Du RP... des betas... Du Jdr

Kioro

Street Photography & Travels

Bric à Book

Chroniques culturelles. Lire, écrire, visiter villes et musées : entrez chez l'épicurienne culturelle.